Quinze nouveaux lauréats pour le Réseau Entreprendre Franche-Comté

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 11 mai 2017

CRÉATION-REPRISE D’ENTREPRISE/FRANCHE-COMTÉ. Avec pour parrains, les dirigeants du groupe Lisi, Gilles et Jean-Philippe Kohler, aisi qu'Emmanuel Viellard, la promotion 2016 des lauréats du Réseau Entreprendre Franche-Comté été dernièrement dévoilée à Belfort devant un parterre de 350 chefs d’entreprises venus de toute la Franche-Comté.

L'un des principes du Réseau Entreprendre est que les anciens bénéficiaires accompagnent les nouveaux. 90% des 114 entreprises accompagnées par l’association depuis 2007 sont encore en activité aujourd’hui, précisent ses animateurs qui fédèrent 118 chefs d’entreprises.

L’autre principe est l’octroi de prêts d’honneur, sans intérêt, ni caution.

Découverte des 15 lauréats de l’année.

 

groupeentreprendre

 

• Chalets Boisson, construction bois, L’Etoile (Jura)

Réseau
Joël Chamouton qui a repris en 2015 cette société de 10 salariés, spécialisée dans la construction en madriers, envisage une progression de 10% par an, notamment grâce à l’auto-construction.

 

• MCI Mobilier, mobilier pour collectivités publiques et privées, Baume-les-Dames (Doubs)


Philippe Delbos crée cette société en juin 2016 pour racheter l’ensemble des actifs immatériels du fabricant de meubles Nachin. L’entreprise emploie aujourd’hui 8 personnes. L’objectif à 3 ans est d’atteindre un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’€ avec 18 salariés.

 

Gif_Economia 635x106px

 

• Geoide, Solutions communicantes sécurisées, Besançon (Doubs)


Concepteur de Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) à destination des métiers à fortes contraintes, Geoide a remporté ses premiers marchés avec l’OTAN et l’Armée de Terre. Grégory Gille, son dirigeant vise 8 à 10 salariés fin 2018 (7 aujourd’hui) et un chiffre d’affaire de 2 millions d’€ en 2019 avant un réel décollage en 2021/2022.

 

• Grandvuinet-Cattenoz, conception et fabrication de tables en bois massif à Ney (Jura)

 

gctablesreseau
Pierre Marchand au salon Made in Jura en octobre 2017. © Traces Ecrites.

 

Pierre Marchand et Olivier Fichepoil sont associés dans cette entreprise familiale créée en 1937 et spécialisée dans la conception et la fabrication de tables en bois massif depuis plus de 30 ans. Avec un effectif de 20 personnes, leur objectif est d’atteindre sur trois ans un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’€ et de dépasser le seuil de rentabilité net de 5 %.

 

• Deedo, Streaming musical - Arbouans (Doubs)


Projet innovant de streaming musical, la toute jeune société née en janvier 2017, veut promouvoir des artistes panafricains à travers des rubriques inédites. L’application mobile, compatible iOS et Android, sera disponible en Afrique, en Europe et aux États-Unis et devrait générer un chiffre d’affaires prévisionnel supérieur à 2 millions d’€ dès la troisième année. Une partie des souscriptions est reversée à un projet social mené en Afrique.

 

• Julant SàRL, commerce alimentaire, Besançon (Doubs)


Cécile Girardet, sous l’enseigne FG (Fabrice Gillotte, le chocolatier dijonnais) compte développer d’autres boutiques d'ici trois ans à Pontarlier et à Morteau. Le chiffre d’affaires prévisionnel à 3 ans est de 587 000 € avec l’embauche de 6 personnes.

 

banniere-635x102

 

• Pro Diffusion, quincaillerie, Lons-le-Saunier (Jura)


Jean-Michel Millet acquiert Pro Diffusion en 2016, après y avoir travaillé seize ans. Cette quincaillerie spécialisée dans le négoce de produits et de matériels pour les professionnels du bâtiment va élargir sa zone de prospection commerciale, aujourd’hui située principalement sur le sud du département du Jura dans l’objectif de porter son chiffre d’affaires de 1,9 million d’€ à 2,4 millions, avec un effectif qui progressera de 10 à 13 salariés.

 

• AFULudine SAS, synthèse et formulation de lubrifiants, Besançon (Doubs)

 

 afuludinetete

 

Fabrice Lallemand crée en 2016 cette start-up issue de l’Université de Franche-Comté et spécialisée dans la synthèse et la formulation de lubrifiants destinés au domaine de la mise en forme de matériaux telle que l’emboutissage et la découpe. Soutenue par le groupe Siparex, AFULudine embauche trois personnes et envisage son démé­nagement sur un site approprié à la synthèse chimique sur la plateforme Inovyn de Dole-Tavaux pour 2018.

 

• Protet, commerce de gros et négoce, Dole (Jura)


Dominique Nuninger a repris Protet à l'occasion du départ en retraite de son prédécesseur. Le distributeur de produits de souvenirs, de carterie et d’emballage va développer un site e-Web pour booster son activité qui pèse aujourd’hui 1,2 million d’€ et emploie 13 salariés.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

• ETS 90, traitement de surfaces, Delle (Territoire de Belfort)


Hervé Oury vient de reprendre ETS 90, entreprise de traitement de surfaces métalliques dont la zone de chalandise est centrée sur un rayon de 30 km autour de Delle dans le secteur de l’automobile, du ferroviaire, du nucléaire et du bâtiment. L’entreprise compte embaucher 3 personnes d’ici trois ans (effectif actuel 27 personnes et porter son chiffre d’affaires à plus de 2 millions d’€.

 

• GMA Mécaprocess, industrie alimentaire, Poligny (Jura)


mecaprocess

 

Repreneur de GMA (machines de conditionnement de fromages, 10 millions d’€ de chiffre d’affaires), il y a 10 ans, Patrice Vienne fait aujourd’hui l'acquisition de Mecaprocess (chiffre d’affaires de 1,8 million d’€), spécialisée dans la découpe alimentaire ultrasons et la préparation de plats cuisinés. Avec cette croissance externe, Patrice Vienne ambitionne, d’ici 5 ans, d’atteindre un chiffre d’affaires consolidé de 15 millions d’€ et de recruter 15 personnes.

 

• FCnet Franche-Comté (FCNET) et Poly Sécurité, téléphonie, services Internet et systèmes de sécurité, Besançon (Doubs)


FCnet, opérateur télécom et fournisseur de services internet auprès de professionnels, et Poly Sécurité, spécialisée dans l’installation, la maintenance de systèmes de sécurité, forme un petit groupe axé sur les métiers de la sécurité, dirigé par Isabelle Porgye. Le chiffre d’affaires s’élève à 4.5 millions d’€ avec un effectif de 30 personnes.

 

pub_TP_longue

 

• Ets Jardot, systèmes de refroidissement, Badevel (Doubs)


Marc Rougeot est devenu co-gérant de la société en 2016, dans le cadre du projet de transmission de son dirigeant, Christian Jardot. L'entreprise (chiffre d’affaires de 2 millions d’€, 18 salariés) mise sur la transition énergétique avec des prévisions de croissance d’ici à trois ans de l’ordre de 25 %. Trois recrutements sont prévus à court terme.

 

• QHEAS 34, équipements d'urgence et de survie, Belfort (Territoire de Belfort)

 

qheasdirigeants
© Pierre-Yves Ratti.


Jean-Charles Quesnel et Philippe Héberlé ont démarré leur aventure entrepreneuriale avec une gamme de couteaux à aiguisage automatique. Ils travaillent aujourd’hui sur une série de générateurs électriques nomades dont le premier modèle est en phase de mise au point. L'ambition de chiffre d’affaires de Qheas est de 1,5 millions € avec 9 personnes.

 

• L'Alsacien, restauration, Besançon (Doubs)


Jacques-Henri Strubel et Alexandre Hidier sont fondateurs du restaurant L'Alsacien à Paris ; ils ont choisi Besançon comme première implantation en province, en préambule de leur stratégie de développement au niveau national. L’idée est de populariser la Flammekueche (tarte flambée alsacienne). Les associés ciblent un chiffre d’affaires annuel de 700 000 € et une dizaine de créations d’emplois.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : réseau Entreprendre Franche-Comté, Bourgogne Franche-Comté, Geoide, Chalets Boisson, Julant SàRL, Pro Diffusion, Protet, ETS 90, FCnet Franche-Comté , QHEAS 34, MCI Mobilier, Grandvuinet-Cattenoz,, AFULudine SAS, Poly Sécurité, L'Asacien

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon ValleyEn Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon Valley
Duret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internetDuret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internet
Le Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ansLe Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ans
A Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machinesA Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machines

Commentez !


Combien font "2 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire