Quatre très bonnes raisons d’aller visiter le Chili.

Publié par Didier Hugue, le 30 octobre 2015

rougeotVOYAGE. Troisième pays viticole hôte d’honneur de la foire internationale et gastronomique de Dijon (du 30 octobre au 3 novembre), après l’Afrique du Sud et le Portugal, le Chili est une des destinations où on devrait se rendre au moins une fois dans sa vie.

Pourquoi ? Suivez le guide.

Déjà la géographie étonne. Coincé en la Cordillère des Andes et l’océan Pacifique, le Chili s’étire du Nord au Sud sur 4329 km. Sa largeur ne dépasse pas parfois les 90 km et au maximum 445 km. Cette longue bande de terre accueille 17,8 millions d’habitants, dont environ 6 millions à Santiago, la capitale plantée en plein milieu.

 

• Commençons notre voyage par le nord, juste en dessous du Pérou, avec le désert d’Atacama.

 

acatama
©Turismo Chile.

 

L’endroit est le paradis des astronomes. Climat sec et région désertique parmi les plus arides du monde, on ne rencontre sur place presque aucune pollution visuelle. Ce qui explique que 42 observatoires y sont implantés, dont 12 ouverts aux touristes.

 

ALMA, pour Altacama Large Millimeter Array, est même le plus grand radiotélescope du monde avec ses 66 antennes paraboliques de 12 mètres de diamètre chacune le tout perché à 5000 mètres d’altitude.

 

Autre site à apprécier au cœur de ce désert puisqu’il est inscrit depuis 2005 au patrimoine mondial par l’Unesco : les usines de salpêtre de Humberstone et Santa Laura.

 

PVF

 

Elles représentent plus de 200 sites d’extraction dédiés jusqu’au milieu du XXième siècle à produire du nitrate de soude qui allait transformer le paysage agricole du monde entier, car on en fait des engrais.

 

Le désert est aussi le lieu d’un phénomène climatique unique au monde  - septembre à novembre - de floraison d’espèces exotiques qui colorent le sable de nuances de violet, rose ou encore jaune.

 

• La ville portuaire de Valparaiso.

 

valparaiso
©Turismo Chile.

 

Telle Tanger, au Maroc, cette ville cosmopolite et coloniale du centre du pays a séduit l’Unesco en 2003. Elle se situe à une centaine de km au Nord-Ouest de Santiago et a été le premier et le plus important port marchand sur les routes maritimes des côtes d’Amérique du Sud via de détroit de Magellan.

 

A voir absolument pour les maisons peintes de son vieux quartier, ses funiculaires à flanc de colline et  une des maisons-musées du poète Pablo Neruda, prix Nobel de littérature en 1971 mort deux années plus tard dans des circonstances encore mystérieuses.

 

villeminiere
©Unesco.

Pas très loin, il ne faut pas non plus louper une excursion à la ville minière de Sewell, située à 2000 mètres d’altitude et construite par la société Bradden Copper en 1905 pour héberger les mineurs travaillant dans ce qui sera El Teniente, la plus grande mine souterraine de cuivre du monde.

 

Le site, reconnu également au patrimoine mondial (2006), a été édifié autour d’un grand escalier central partant de la gare. Les immeubles construits le long des rues sont en bois, souvent peints dans des tons vifs de vert, jaune, rouge et bleu.

 

A son apogée, Sewell a compté jusqu’à 15 000 habitants mais elle a été largement abandonnée dans les années 1970. (source : Unesco)

 

 

• L’Ile de Pâques.

 

iledepaques
©Turismo Chile.

 

Et oui, elle appartient bien au Chili et est inscrite, elle aussi, au patrimoine de l’humanité (1995). Célèbre pour ses statues (Moaïs), elle accueille plus de 1000 de ces mégalithes qui ont été sculptées dans les carrières du volcan Rano Raraku (ascension à faire absolument).

 

Certaines atteignent huit mètres de haut et se découvrent au sein d’un parc national qui couvre la moitié de l’île. Pour les amoureux de plaisirs simples, il est conseillé d'assister à un lever de soleil à Ahû Tongariki. Un « ahû » est une terrasse empierrée au pied de ces statues. Celui-ci supporte un impressionnant alignement de quinze Moaïs.

 

• La Patagonie et l’Antarctique chilien.

 

patagonie
©Turismo Chile.

 

L’incroyable diversité géographique du Chili invite également à se dépayser en Patagonie, voir dans l’Antartique et ses 1750 glaciers. Une route australe serpente sur 1200 km à travers des panoramas à couper le souffle : Futaleufu, le lac General Carrera et ses cathédrales de marbres, Cerro Castillo…

 

Le parc national Torres del Paine (227 000 hectares) a été déclaré Réserve de la Biosphère par l’Unesco en 1978. Ici c’est le paradis pour le trekking.

 

Mais pas seulement car l’endroit permet la pratique de nombreux sports et loisirs : cyclisme, rafting, alpinisme équitation et bien évidemment pêche à la mouche.

 

foire

 

Pour conclure, il est bon de rappeler que le Chili possède un vignoble important  de 198 000 hectares avec 50 cépages différents, qui en fait le septième pays producteur de vin (1 282 millions d’hectolitres) et cinquième exportateur mondial.

 

vigneschili
©Philippe Maupetit.

 

Michelle Bachelet, sa présidente actuelle, est d’ailleurs la descendante d’une famille viticole de Chassagne-Montrachet (Côte-d'Or). En 1859, son aïeul Louis-Joseph Bachelet quitte la Bourgogne pour le Chili avec quelques plants dans ses bagages.

 

Le salon Vinidivio, du 30 octobre au 3 novembre, offrira la possibilité de mieux connaître ces vins de l’hémisphère Sud avec la présence de 22 domaines et 81 crus.

 

Droit d’accès : 10 € avec un verre offert et un carnet de dégustation. En ligne : 8 € seulement.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Evasion

Mots-clés : vins, Foire de Dijon, Chili, Patagonie, Ile de Pâques, Valparaiso, désert d'Atacama

Découvrez également les articles associés :

Journées du patrimoine : la villa Perrusson, vitrine du savoir-faire de l’industrie céramique en Saône-et-Loire au 19ème siècleJournées du patrimoine : la villa Perrusson, vitrine du savoir-faire de l’industrie céramique en Saône-et-Loire au 19ème siècle
Balade de deux heures dans les vignes près de Beaune avec l’École des vins de BourgogneBalade de deux heures dans les vignes près de Beaune avec l’École des vins de Bourgogne
Les Fonctionnaires, épisode du tome 5 :  il suffit bien souvent d'avoir des arguments persuasifsLes Fonctionnaires, épisode du tome 5 : il suffit bien souvent d'avoir des arguments persuasifs
Expérience unique de dégustation à l’École des vins de BourgogneExpérience unique de dégustation à l’École des vins de Bourgogne

Commentez !


Combien font "3 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire