Traces Ecrites News, le club
  • Mulot et Petitjean
  • Domaines Albert Bichot
  • Les Canalous
  • Diamatec

Proteor : un siècle d’innovation au service du handicap.

Publié par Marie Vollot, le 09 avril 2013
Eric Dargent, surfeur amputé suite à une attaque de requin et équipé du nouveau genou sportif "BTK" de Proteor.
Eric Dargent, surfeur amputé suite à une attaque de requin et équipé du nouveau genou sportif "BTK" de Proteor.

MEDICAL. Michel Pierron, président de Proteor et ses collaborateurs fêtent tout au long de l'année, un siècle d’activité au service d’une meilleure autonomie des personnes handicapées.

L’entreprise dijonnaise présente sur le marché de l’appareillage orthopédique sur-mesure industrialise aussi 3 500 références de produits et composants dans son usine de Seurre (Côte-d’Or).

Leader français, Proteor ne cesse d’innover avec une nouvelle orthèse contre l’arthrose du genou.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Que de chemin parcouru par Michel Pierron, ingénieur géologue de formation et ancien professionnel au long cours dans le génie civil, lorsqu’il reprend en 1992 la succession de son père pour diriger l’entreprise familiale Proteor.

Lancée en 1913 à Seurre (Côte-d’Or) par trois artisans, l’entreprise se spécialise dès l’origine dans la fourniture aux orthoprothésistes de pièces forgées et en bois.

Depuis, Proteor (48,5 millions d’€ de chiffres d’affaire, 630 salariés) a considérablement élargi son secteur d’activité et le travail sur matériaux (silicone, carbone, plastique…).

Spécialisée dans l’appareillage orthopédique externe, elle innove en permanence afin d’améliorer l’autonomie et le bien-être des personnes handicapées. Et ce, quel que soit leur type de handicap.

L’entreprise conçoit et crée des orthèses et des prothèses sur mesure. Les orthèses sont utilisées pour compenser une déficience (scoliose, myopathie, poliomyélite), mais aussi en prévention (chevillère) pour les sportifs notamment. Les prothèses, quant à elles, remplacent tout ou partie d’un membre amputé.

Que ce soit de naissance ou suite à un accident, l’objectif est de faire "oublier" au mieux le handicap. Près de 350 orthoprothésistes maison, répartis dans 45 succursales en France imaginent, fabriquent et ajustent les appareils à chaque individu (25 000 unités annuelles).

Spécificité de l’entreprise, Proteor conçoit également en séries 3 500 références d’appareils et composants dans son usine à Seurre qui emploie 114 personnes sur 7 500 m2 d’ateliers, et livre dans le monde entier.

Michel Pierron, président de Proteor.
Michel Pierron, président de Proteor.

Présence internationale

En quête permanente d'innovations (1,5 million annuel de budget R&D), le fabricant lance sur le marché une nouvelle orthèse qui soulage l’arthrose du genou.

Cette genouillère est le fruit de 4 ans de recherches. Baptisée OdrA (Orthèse de distraction et rotation pour arthrose), elle est réalisée sur mesure. Les orthoprothésistes effectuent des moulages sur les patients pour permettre un ajustement parfait.

L’innovation se niche aussi ailleurs : à travers les techniques comme la domotique et les appareils d’aide à la communication pour les personnes qui ne peuvent plus bouger.

Proteor est présente à l’internationale avec des filiales en Europe : République Tchèque, Luxembourg, mais également au Canada, au Maroc et en Chine. Michel Pierron voit dans ce dernier un marché à conquérir.

«  Il y a 60 millions de handicapés en Chine, aussi sommes nous présents au travers d’une société de distribution, mais nous ne pouvons produire sur place, faute d’autorisations accordées aux entreprises étrangères », explique t-il.

1913-2013. Plus d’un siècle s’est écoulé depuis la corseterie de Madame Bernardon, l’arrière grand-mère de Michel Pierron. Pour célébrer l’anniversaire, un Tour de France en 10 événements sportifs tournés vers le handicap sera organisé tout au long de l’année (1).

Pied en carbone.
Pied en carbone.

(1) Journée portes ouvertes le 29 juin 2013, à l’usine de Seurre (Côte-d’Or).

Crédit photos : Traces Ecrites et Proteor



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Dijon, Côte-d'Or, Protéor, handicap, orthèse, prothèse, appareillage sur-mesure, Seurre, Michel Pierron

Découvrez également les articles associés :

A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne
Depuis l’Alsace, le groupe familial de construction Rector-Lesage déploie ses bétons d’Est en OuestDepuis l’Alsace, le groupe familial de construction Rector-Lesage déploie ses bétons d’Est en Ouest

4 réponse(s) à "Proteor : un siècle d’innovation au service du handicap."

  1. Faydit :

    Bonjour, J'ai vu à la télévision un handicapé avec une jambe artificielle, mécanique et je tiens à vous préciser que c'est mon arrière grand-père qui l'a inventée, durant la guerre de 1870. Il s'appelait Jean Baptiste Dauphin. Je possède encore cette jambe qui fonctionne toujours, il y a une buttée au genou et à la cheville. J'espère avoir une bonne réponse de votre part,: Bien cordialement.

  2. CHIdit :

    Comme un jeune stagiaire bientôt diplômé au centre de fabrication à Seurre, je suis très content d'avoir cette chance d'effectuer mon stage chez Proteor. Les produits qu'on fait ici sont de haute qualité et j'aime très bien l'ambiance de l'entreprise. On est une entreprise familiale, et on est vraiment famille, bravo Proteor et Bon anniversaire. On se voit en juin à seurre. Yuhang CHI

  3. WINTER Philippedit :

    Nos routes se sont parfois croisées, soit en tant que dirigeant du groupe Fournier/Urgo/Plasto, soit en tant que Bourgogne Angels, soit au Lions Club Dijon Doyen (Rêve d'enfants Prenois).J'ai toujours admiré votre dynamisme et votre capacité d'innovation et de décision. BRAVO et BON ANNIVERSAIRE.

  4. Sandrine Bourgeois-Bertacchinidit :

    Encore un bel exemple de réussite pour cette entreprise Bourguignonne grâce à son innovation dans une activité très spécifique, sa politique de développement des compétences et sa présence au plan mondial. Bravo à toute l'équipe pour cette nouvelle orthèse contre l’arthrose du genou.

Commentez !


Combien font "10 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire