Traces Ecrites News, le club
  • Brassserie de Vézelay
  • Rougeot
  • Domaine Faiveley
  • Toyman

Pourquoi Eurogerm s’implante en Afrique du Sud

Publié par Didier Hugue, le 09 avril 2014
Eurogerm améliore la qualité des farines avec un gamme très large d'ingrédients de panification, de correcteurs de meunerie et d'avant-produits de pâtisserie.
Eurogerm améliore la qualité des farines avec un gamme très large d'ingrédients de panification, de correcteurs de meunerie et d'avant-produits de pâtisserie.

AGROALIMENTAIRE. Le numéro un français des ingrédients et améliorants pour la toute filière blé s’associe dans une joint venture au géant américain Seaboard Corporation pour couvrir l’Afrique du Sud et l’Afrique de l’Est.

L’entreprise fondée par Jean-Philippe Girard, cotée à la bourse de Paris sur le marché Alternext, publie aujourd’hui 9 avril, d’excellents résultats sur son exercice 2013.

L’international porte la croissance de l’ingrédientiste, principalement en Afrique et sur les Amériques. Ces marchés représentent 54% de son chiffre d’affaires.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qu’est-ce qui pourra bien arrêter Jean-Philippe Girard, patron d’Eurogerm et président de l’Association Nationale des Industries Alimentaires (*) ?

Après la zone Asie avec le Japonais Nisshin Seifun, il s'attaque en compagnie de l’Américain Seaboard Corporation à l’Afrique du Sud et l’Afrique de l’Est où il était peu présent. Coté à la bourse de New-York, son nouveau partenaire (6,6 milliards de $ de chiffre d’affaires) a des activités dans l'agroalimentaire, l'énergie et le transport.

Le P-DG d'Eurogerm, numéro un français des ingrédients et améliorants pour les meuniers, boulangers et pâtissiers, vient de signer avec ce dernier une joint venture, plus précisément avec sa division Seaboard Overseas and Trading.

La coentreprise dotée d’un capital de 400 000 , est basée à Durban (Afrique du Sud), près du port d’entrée des navires de blé du groupe américain. Elle prend la forme d’une station de mélange et d’ensachage.

« Nous disposerons également d’un fournil de démonstration et d’un laboratoire », précise Jean-Philippe Girard.

L’investissement s’élève à 500 000 € et devrait atteindre à terme les 3 millions avec la création d’une véritable unité de production qui rayonnera sur une large partie du continent sud et est africain.

Jean-Philippe Girard, P-DG d'Eurogerm.
Jean-Philippe Girard, P-DG d'Eurogerm.

Tartin’Art prend pied Paris

Ce nouveau développement de l’entreprise implantée près de Dijon (Côte-d’Or) et cotée à la bourse de Paris depuis 2007, coïncide avec la publication aujourd’hui même d’excellents résultats annuels.

Le chiffre d’affaires bondit de 10,5% à 66,2 millions d’€ et permet de dégager un résultat d’exploitation de 5,8 millions (+6,5%), grâce surtout à l’activité internationale qui est en croissance de 15 points à plus de 36 millions d’€.

« Nous sommes portés par une forte demande du secteur de la boulangerie industrielle et notre filiale Créalim attire de plus en plus le monde de la pâtisserie et des traiteurs avec ses avant produits », explique le dirigeant.

Le marché de la meunerie est en revanche un peu plus difficile en France du fait d’une pression sur les prix.

Eurogerm envisage également l’avenir avec sérénité pour son concept de boutiques de restauration rapide Tartin’Art en raison du succès de son site pilote de Dijon.

Un autre magasin ouvrira en fin d’année à Paris et l’expansion devrait gagner dans les prochaines années les grandes capitales européennes, les États-Unis et le Japon.

Petite touche anecdotique, l’ingrédientiste sortira pour le 14 juillet prochain un pain baptisé Egalité et issu d’une vieille recette à base de farine de blé, d’orge et de châtaigne, mise au point sous la Révolution Française.

Découvrez pourquoi la Côte-d’Or fait la différence sur : www.investincotedor.fr
Opération d'ensachage sur le site de Saint-Apollinaire, près de Dijon (Côte-d'Or).
Opération d'ensachage sur le site de Saint-Apollinaire, près de Dijon (Côte-d'Or).

(*) L’ANIA est une association loi 1901 qui rassemble 20 fédérations nationales sectorielles et 21 associations régionales, représentatives des 13 500 entreprises alimentaires de tous secteurs et de toutes tailles.

L'agroalimentaire français est le premier secteur industriel national avec, en 2012, un chiffre d'affaires de 160,9 milliards d'€, et le premier employeur industriel, forte de 495 000 salariés.

Crédit photos : Eurogerm.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Dijon, Eurogerm, international, blé-farine-pain, Jean-Philippe Girard, Tartin'Art, restauration rapide, Afrique du Sud, pain, Seabord Corporation, ingrédient, correcteur, joint venture, Paris

Découvrez également les articles associés :

A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne

Commentez !


Combien font "9 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire