Pourquoi Adhex investit 5 millions d’euros et sa petite sœur Plasto Pharma pas moins de 7 millions

Publié par Didier Hugue, le 31 mars 2017

ADHESIFS ET SANTÉ/CÔTE-D’OR. Le groupe Adhex, fabricant d’adhésifs techniques, veut coller à la bonne dynamique du marché automobile en continuant sa forte percée auprès des constructeurs.

De son côté, sa petite soeur, Adhex Pharma, dernier fabricant français de patchs et films oraux dispersibles, se prépare à une grosse montée en régime et transfigure tout un bâtiment.

Explication avec Roland de la Brosse, président d’Adhex, et Bruno Loiseau, son associé et directeur général des Laboratoires Adhex Pharma.

 

adhexfilm
Opération d'enduction © Pierre Bourdis.

 

Quelle est le secret de la réussite professionnelle de Roland de la Brosse, président du groupe Adhex, spécialisé dans la conception et fabrication d’adhésifs techniques ? « C’est un meneur qui transforme tout ce qui est négatif en une valeur ajoutée pour son entreprise et un enrichissement personnel pour lui même », souligne discrètement un de ses amis.

 

A titre d’exemple, le montage, souvent assez longs, de dossiers pointus pour décrocher un agrément administratif ou le référencement d'un grand donneur d'ordres, devient à ses yeux le moyen idéal de surmotiver ses équipes concernées.

 

Et ce management paie cash. Adhex affiche une croissance supérieure à 10%, réalise 75 millions d’€ de chiffre d’affaires dans 30 pays et emploie 500 personnes, dont 150 dans les trois filiales étrangères d’Espagne, de Slovaquie et du Brésil. Roland de la Brosse sent aussi, avec un temps d’avance, les marchés porteurs.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites 

 

Le fabricant livre par exemple pour le marché de la construction, des membranes d’isolation. Les beaux succès du moment relèvent également du secteur automobile avec les plus grands constructeurs mondiaux : Daimler, Ford, General Motors (GM) ou encore Nissan.  C’est pourquoi, un programme de 5 millions d’€ va compléter le parc de lignes robotisées pour pièces automobiles de l'usine de Chenôve, dans l'agglomération de Dijon.

 

« Nous réalisons des systèmes liés à l’étanchéité, l’acoustique ou encore la décoration. Nous livrons aussi des raidisseurs de toit qui atténuent les vibrations, conséquence directe de l’allègement des véhicules », explique le dirigeant, qui pour convaincre ne fait pas que distiller la bonne parole.

 

encollage
Raccord pendant une opération de coupe d'un support adhésif pour produits médicaux © Pierre Bourdis.

 

Adhex s’appuie sur un service R&D de 60 ingénieurs et techniciens qui dispose d’un budget qui frise les 10% du chiffre d’affaires global avec les filiales. Pour coller à la responsabilité environnementale, l’entreprise industrialise des adhésifs sans solvant depuis 2007. Elle est passée de 30% des volumes produits en 2012, à 55% l’an dernier.

 

Agrément de la Food and Drug Administration (FDA)

 

L’autre gros programme d’investissement concerne Adhex Pharma, anciennement Plasto Pharma, société sœur reprise au groupe Solvay au 1er janvier 2008. Ce laboratoire spécialisé dans les patchs et les films oraux dispersibles, injecte 7 millions d’€ dans la mise aux normes de ses process et le doublement - de 2.000 à 4.000 m2 - de sa salle blanche, au sein d’un bâtiment complètement transformé.

 

plastopharma
Technicienne réalisant une pesée d'un réactif pour une analyse chez Plasto Pharma. © Traces Ecrites.

 

« A cette première enveloppe de 5 millions, nous ajoutons 2 autres millions pour acquérir des machines de découpe neuves pour les patchs et d’occasion, mais dans un exceptionnel état, pour les films oraux », assure Bruno Loiseau, le directeur général d'Adhex Pharma et associé de Roland de la Brosse. 

 

La raison de ses dépenses : une très forte progression à venir de l’activité. Coté patchs, deux nouvelles productions arrivent : un patch nicotine pour l’Europe et un générique pour les Etats-Unis. « Deux enquêteurs de la Food and Drug Administration (FDA) ont passé cinq jours chez nous à tout ausculter pour accorder au final le précieux agrément », se félicite Bruno Loiseau.

 

Gif_Economia 635x106px

 

Côté films oraux dispersibles, sept à huit médicaments vont garnir le carnet de commandes du laboratoire, dont un antihistaminique contre les chocs allergiques. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, un partenariat avec un très gros laboratoire japonais est en train de se nouer pour accueillir des fabrications à destination de l’Europe et des Etats-Unis.

 

Adhex Pharma, reste le dernier fabricant français de patchs et films oraux dispersibles. L’entreprise affiche 39% de croissance moyenne sur les trois derniers exercices, réalise 9,8 millions d’€ de chiffre d’affaires avec un effectif de 48 salariés, CDD compris, et recrute un ingénieur(e) process, des pharmacien(ne)s et des technicien(ne)s de laboratoire.

 

Qui est Bruno Loiseau ?

 

brunoloiseau
© Traces Ecrites.

 

Il émane de cet homme de 41 ans une gentillesse communicative, comme si l’empathie l’habillait d’une seconde peau. Diplômé de l’ESSEC où il obtient un Master of Business Administration (MBA), sa carrière commence par 16 mois de coopération en tant que volontaires du service national en entreprises (VSNE) à Milan chez Peugeot.

Bruno Loiseau intègre ensuite à Paris, en 2001, le cabinet américain AT Kearney, spécialisé en stratégie industrielle, où il fait la connaissance en 2004 de Roland de la Brosse. Ce dernier l’embarque un an plus tard chez Plasto - devenu Adhex - et lui confie le soin d’ouvrir une usine en Slovaquie.

Il dirige ensuite la division santé qui réalise des dispositifs médicaux, comme des étiquettes de poches de sang ou des double-faces pour champs opératoires.

Sous son impulsion, l’activité passe de 9 à 21 millions d’€ de chiffre d’affaires. Arrive l’année 2008 et le rachat avec Roland de la Brosse des Laboratoires Plasto Santé au groupe Solvay. Il en devient le directeur général.

 

Pour en savoir plus sur le secteur de la santé pharmacie cliquez sur : invest

 

siteadhex



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Côte-d'Or, automobile, médical, adhésifs, Grand Dijon, Santé, Roland de la Brosse, Adhex Technologies, Bourgogne Franche-Comté, Plasto Pharma, Bruno Loiseau, patch, films oraux dispersibles, Adhex Pharma

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon ValleyEn Alsace, 2CRSI prépare une entrée en bourse pour défier les serveurs informatiques de la Silicon Valley
Duret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internetDuret veut mettre la sellerie cousue-main à la portée du monde entier grâce à internet
Le Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ansLe Bourguignon Adventys accueille deux fonds d’investissement pour doubler d’activité d'ici à cinq ans
A Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machinesA Autechaux, MBP remercie la crise et continue à investir dans les hommes et les machines

Commentez !


Combien font "6 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire