Patrimoine : la Bourgogne en couleurs

Publié par Traces Ecrites News, le 10 novembre 2010

Renaissance. Depuis 4 ans, des bénévoles de l'association Terres et Couleurs ont repeint une quinzaine de villages en Bourgogne ainsi que deux monuments historiques, l'abbaye de Reigny (Yonne) et la basilique de Saulieu (Côte-d'Or).

Cette association agit pour la relance des pigments naturels minéraux dans le bâtiment et la décoration. Elle compte une centaine d'adhérents : producteurs et revendeurs de terres colorantes, architectes, coloristes, artisans et chercheurs.

Leur matériau de prédilection : les ocres. Les plus gros foyers de production sont la Nièvre (à Saint-Amand-en-Puisaye), les Ardennes et le Vaucluse. Chaque année, 200 000 tonnes sont mises sur le marché. Cependant, des carrières ferment, faute de demande suffisante.

Mélangées à de l'huile de lin, les ocres donnent non seulement une palette de couleurs, du jaune au vert en passant par le rouge dit de Sienne, mais protègent durablement le bois contre les intempéries et le soleil.

«Ce que nous souhaitons, c'est que les gens apprennent à fabriquer leur peinture plutôt que d'acheter des couleurs synthétiques au supermarché et à chaque fois, ils sont enthousiastes de mettre la main à la pâte», explique Félicien Carli, président de Terres et Couleurs et directeur du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) de la Côte-d'Or.

La préparation d'une opération de mise en couleurs, baptisée "Couleurs locales" est longue. Il faut d'abord convaincre le maire, repérer les anciennes traces de peinture sur les menuiseries des maisons, choisir le nuancier avec les habitants et si nécessaire avec l'architecte en chef des Monuments historiques, étudier les façades.

Si bien que le jour J, c'est presque de l'amusement ! Les téléspectateurs pourront s'en faire une idée, mercredi 17 novembre dans l'émission télévisée "Des racines et des ailes" (20h35 - France 3).

Avis aux amateurs : Terres et Couleurs irait volontiers voir au-delà de ses terres natales. Une première opération s'est déroulée récemment à Blesle (Haute-Loire).

À voir aussi : une exposition "les maisons rouges" présentée jusqu'au 14 janvier au CAUE Côte-d'Or, 24 rue de la Préfecture à Dijon. Elle raconte l'histoire de la peinture à l'ocre utilisée depuis le XVIIe siècle en Scandinavie, la même qui a permis de repeindre plus de 10 villages en Bourgogne.

A lire : "Ocres et terres, secrets d'ateliers..." par Jean-Claude Pelletier et "Les ocres, comment et où les produit-on?" par Félicien Carli, Les cahiers de Terres et Couleurs. www.terresetcouleurs.com



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Bourgogne, bâtiment, Nièvre, patrimoine, Terres et Couleurs

Découvrez également les articles associés :

Naissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand EstNaissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand Est
Are you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole  le revendiquentAre you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole le revendiquent
Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image
En Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaireEn Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaire

12 réponse(s) à "Patrimoine : la Bourgogne en couleurs"

  1. Christiane Perruchotdit :

    Le site de l'association peut vous apporter des réponses : http://www.terresetcouleurs.com La rédaction de Traces Ecrites News

  2. PROSTdit :

    J'envisage de construire une maison à ossature bois de plein pied. J'aimerai suite à vos différents reportages peindre l'extérieur avec une peinture à base d'ocre pour traiter le bois, pour une surface de 120 m². Pourriez vous m'indiquer les quantités dont nous aurions besoin approximativement Merci

  3. sylvie prieurdit :

    Merci pour cette passionnante découverte, je n'aurais jamais imaginé une telle longévité pour des peintures. Est-il possible de passer cette peinture sur des murs en ciment dans le sud de la France (Narbonne) ? Merci

  4. Christiane Perruchotdit :

    Réponse apportée par Félicien Carli, président de l'association Terres et Couleurs : «La peinture à l'ocre s'applique sur un bois brut. Vous devez décaper lasures ou peintures avant son application. Je ne peux que vous conseiller nos cahiers disponibles sur www.terresetcouleurs.com "Le petit guide de la peinture à l'ocre" présente une recette pour les bois. Deux autres ouvrages pourraient vous aider: "Le petit guide de la chaux" et "Ocres et terres, secrets d'ateliers" (vous y trouverez de nombreuses recettes).»

  5. causeret teddydit :

    Bonjour, j'ai sur les façades du bardage en mélèze vieux de 4 ans qui a été lazuré et que je vais faire décaper d'ici peu. Est-ce possible de le colorer? Et combien de temps cela tiendra ? Merci d'avance.

  6. tracesdit :

    Pour les ferrures de la basilique de Saulieu, la recette de la peinture à l'ocre est la même que pour les menuiseries. Seul le pigment change. Le gris est obtenu par un mélange de noir minéral et de blanc de titane. Pour en savoir plus sur les proportions de la recette, consulter le site de Terres et Couleurs: www.terresetcouleurs.com/index.html L'association édite une série de cahiers dont la vente assure son fonctionnement et que l'on peut commander depuis le site : www.terresetcouleurs.com/cahiers.php On y trouve aussi la liste des fournisseurs de pigments. Dernier paru, en ce mois de novembre 2010, "Les ocres, comment et où les produit-on ? "par Félicien Carli

  7. tracesdit :

    Pour information, la mise en couleur du village de Chateauneuf-en-Auxois en 2007, a nécessité 240 kilos de peinture. Ils ont été confectionnés avec 50 kilos d’ocre, de la farine comme épaississant, du sulfate de fer comme fixateur, de l’huile de lin et du savon liquide pour rendre le mélange onctueux. Le tout porté à ébullition pendant une heure et quart. La rédaction.

  8. royerdit :

    Bravo ! J'ai decouvert une nouvelle méthode naturelle de peinture. Serait-il possible d'avoir les recettes pour le bois et le métal ? Milles merci

  9. Litzenburger Rolanddit :

    Bonjour, Suite à votre passage télévisuel, vous serait-il possible de me faire savoir si votre peinture à base de terre ocre est applicable sur une menuiserie extérieure moderne en bois naturel (fenêtres)? Dans l'affirmative je vous invite à m'en indiquer la composition. Avec mes remerciement anticipées.

  10. oriel jacquelinedit :

    Passionnant !! Quelle est la recette pour recouvrir les ferrures ? Ma grande porte du garage est de la récupération d'une porte de grange, jusqu'à présent enduite seulement d'huile de lin chauffée. Avec de la couleur, elle va éclater de gaieté. J'ai décapé, badigeonné à l'huile de lin, fait ma cire d'abeille et traité ainsi toutes les boiseries attenantes aux cheminées de toutes les pièces de ma maison bourgeoise de 19°. Même les grandes fenêtres et les plinthes ont subi le même sort: pas de peinture dans toute la maison. J'aime voir le bois, ses veines, sa vie. Merci à Terres et Couleurs.

  11. ROIGdit :

    Bravo ! quel plaisir de voir des personnes se régaler en faisant pour leur bonheur une oeuvre et un embellissement de tant de villages ! Etant du bâtiment comme vous, j'ai eu l'occasion de jouer avec les couleurs dans les plâtres, les joints des terres cuites pour les sols et les marbres, les chaux en enduit mural. Très bons moments de ma carrière. Bravo encore, et continuez pour votre bonheur et pour la beauté de votre oeuvre. Merci à l'émission des Racines et des Ailes.

  12. jury lilianedit :

    Bonsoir. J'ai découvert les peintures d'autrefois. Je ne pensais pas que les peintures pouvaient tenir aussi longtemps car repeindre des volets tous les 2-3 ans, quel boulot ! J'aimerais savoir où l'on peux s'approvisionner en terre ocre rouge comme la couleur de la porte de la basilique et la couleur grise des ferrures. Pourrais-je avoir les recettes de vos peintures ? Merci de nous avoir fait decouvrire ces anciennes méthodes très écologique.

Commentez !


Combien font "2 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire