« Parler pour convaincre, cela s’apprend »

Publié par Didier Hugue, le 07 mars 2013
stephane
Stéphane Goyard.

AVIS D’EXPERT. Etes-vous à l’aise en prenant la parole en public, pouvez-vous vous exprimer sans regarder vos notes, savez-vous établir une connivence avec votre auditoire, pensez-vous être crédibles dans vos propos ?

Si c’est le cas, lisez quand même cet article car vous vous bercez d’illusions.

N’est pas sophiste (*) qui veut et même si vous vous sentez bien armé, il n’est peut-être pas inutile de se tester avec un professionnel.

Nous avons choisi de vous présenter Stéphane Goyard, formateur, coach et conférencier (**), installé à Dijon (Côte-d'Or) et qui enseigne les différentes techniques de l’art oratoire dans un seul but : convaincre l’autre.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qui êtes-vous Stéphane Goyard ?

Quelqu’un qui fait prendre conscience d’un potentiel, qui révèle des talents cachés, qui libère des ressources personnelles. Sinon, j’ai 42 ans et suis un ancien infirmier anesthésiste. Animateur-né, j’ai toujours eu envie d’entraîner les autres, de les fédérer, de partager avec eux ce que j’ai appris.

C’est pourquoi, j’ai déjà monté Impactance, société spécialisée dans la formation continue, puis Stéphane Goyard Consulting pour tout ce qui touche aux différentes techniques de la prise de parole. Et là, je m’adresse aux dirigeants d’entreprise, aux équipes de direction, aux forces de vente.

Qu’enseignez-vous à vos interlocuteurs ?

Je leur donne des outils pour être à l’aise à l’oral, se vendre, animer une réunion  et surtout convaincre.

En individuel, cela s’appelle du coaching sur les techniques de communication orale. Pour les groupes, j’organise un séminaire sur une ou deux journées.

Je pousse parfois plus loin avec une formation au management consacré à la conduite d’un entretien qu’il soit de recadrage, de motivation ou d’évaluation.

Quels sont les défauts les plus fréquents que vous corrigez ?

Les discours sont presque toujours trop longs et manquent d’accroche comme de structure. Le propos est souvent très technique, l’attitude figée, notamment lorsque l’on intervient derrière un pupitre, la voix pas assez modulée et l’intervenant manque généralement d’humour.

Parler pour convaincre : des techniques oratoires qui s'apprennent.
Parler pour convaincre : des techniques oratoires qui s'apprennent.

Après un tel tableau, que proposez-vous comme solutions ?

J’interviens en trois étapes. J’invite déjà à se présenter soi-même et son activité. C’est un premier exercice déterminant car il est filmé et l’on remarque tout de suite au visionnage ce qu’il faut corriger dans le phrasé, la gestuelle, l’expression faciale… Si je travaille en groupe, le débriefing est toujours individuel. J’aborde ensuite l’accroche d’un discours, puis offre des outils pour rester crédible et conserver l’attention.

Ainsi, donner son avis, c’est bien, mais appuyer sa démonstration d’un exemple connu s’avère beaucoup plus convaincant. On peut aussi utiliser l’analogie ou la métaphore. Le chiffre clé renforce également l’argumentation. Attention au Power point bien des fois mal conçu et qui peut flinguer une intervention. C’est pourquoi, je donne des astuces sur comment le réaliser. Enfin, je termine par la conclusion, toute aussi importante que l’accroche.

Dans votre propre présentation, vous indiquez un savoir-faire pour renforcer le charisme. Toutefois, que faire si l’on a l’intime conviction d’être aussi charismatique qu’un crapaud buffle ?

Je n’ai pas de baguette magique, il faut le vouloir, avoir envie et être prêt à se remettre en cause. Si c’est le cas, je dirai que le charisme est comme la beauté : très subjectif. Il émane bien des fois de ce que l’on ne dit pas.

Mais si l’on doit s’exprimer autant être empathique, généreux, aimer son auditoire, sourire... Sans rejouer le film Le discours d’un roi, j’ai eu une fois à travailler avec un chef d’entreprise bègue. À la fin, le public était tellement sensible aux efforts qu’il faisait qu’il en oubliait son handicap pour l’écouter.

Combien coûte votre prestation ?

Il faut compter 1000 à 1500 € en coaching individuel pour une journée et un suivi en situation. Je facture pour un séminaire de deux jours avec jusqu’à sept personnes de 2000 à 2500 €.

(*) Dans la Grèce antique, les sophistes dont le nom est à l'origine du terme sophisme, enseignaient l'éloquence et l'art de la persuasion.

(**) Stéphane Goyard est aussi l’auteur d’un ouvrage : Attitude Gagnante, publié chez Lulu Édition

Crédit photos : Stéphane Goyard Consulting.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Avis d'expert

Mots-clés : Dijon, Formation, Bourgogne, coaching, Stéphane Goyard, art oratoire, prise de parole en public

Découvrez également les articles associés :

En entreprise, comment réagir face à un éventuel risque de radicalisationEn entreprise, comment réagir face à un éventuel risque de radicalisation
Des taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflationDes taux historiquement bas, le paradoxe d’une croissance sans inflation
Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale Nous allons mieux associer les chefs d’entreprises de Bourgogne-Franche-Comté aux stratégies de l'Agence Économique Régionale
La Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprisesLa Banque de France et la Région du Grand Est proposent une formule d'ingénierie financière pour le développement des entreprises

Commentez !


Combien font "6 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire