Nouvelle croissance externe pour le Comtois Delfingen

Publié par Christiane Perruchot, le 28 janvier 2014
delfingen
Le site de production de Delfingen à Anteuil, dans le Doubs.

L'ESSENTIEL

- Après la Chine, l'Allemagne.

Le groupe Comtois Delfingen Industry, leader mondial dans les solutions d'isolation et de protection des faisceaux électriques et des durites pour l’automobile (1600 personnes dans 18 pays sur 26 sites et 122 millions d’€ de chiffre d’affaires) acquiert l’Allemand Langendorf Textil et sa filiale MBG Techbelt Innovation (MBG).

Ces sociétés réalisent un chiffre d'affaires de 19 millions d’€ et emploient 170 salariés. Créée en 1908 et basée à Marktrodach (Bavière), la société Langendorf est un expert reconnu mondialement  dans la conception et la fabrication de gaines textiles techniques. Ses solutions de protection textiles sont utilisées dans les marchés de l'automobile, du transport, de l'industrie et de l'environnement.

Sa filiale MBG, située à Münchberg, également en Bavière, est spécialisée dans le tissage rapide et l'enduction. Elle fournit principalement des rubans, ceintures et sangles techniques pour les marchés de l'automobile, du levage, de la manutention et des équipements de protection.

- Les salariés de TRW Dijon (plus de 140 personnes) organisent ce matin 28 janvier 2014, une opération escargot, à partir de 9h30, au départ de leur usine de Longvic.

Ils veulent alerter l’opinion publique sur l’état des négociations sociales qui se passent « très mal » avec leur direction. Cette dernière veut fermer ce site spécialisé dans les valves hydrauliques et les capteurs électriques de directions automobiles pour transférer la production en Slovaquie.

Les représentants du personnel dénoncent un blocage systématique des discussions liées au plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), réduit à ce jour au strict minimum légal. « Ils ne veulent même plus nous parler à l’entreprise et délocalisent toutes les réunions, notamment dans un hôtel », regrette Christophe Depierre, délégué syndical CGT.

- Rhénatic, pôle de compétences TIC d’Alsace, signera une convention de partenariat avec la banque CIC Est et la Caisse d’Epargne d’Alsace ce vendredi 31 janvier à la Maison de la Région Alsace.

Elle a pour but de garantir à ses adhérents un accès à des conseillers bancaires familiarisés avec les enjeux et contraintes de gestion des sociétés TIC. Et part d’un constat simple, en Alsace comme ailleurs : trop de dirigeants dans ce secteur d’activité rencontrent des interlocuteurs financiers peu sensibilisés aux enjeux et contraintes des technologies du numérique.

Patrick Choux, le nouveau directeur général du groupe ID'EES.
Patrick Choux, le nouveau directeur général du groupe ID'EES.

- Patrick Choux devient directeur général du groupe ID'EES, réseau d’entreprises d’insertion et de travail temporaire créé en 1985 (près de 4 500 collaborateurs, taux de sorties vers l’emploi de 65 % pour un chiffre d’affaires de 51 millions d’€).

Marié et père de 3 enfants, Patrick Choux a rejoint le groupe que préside son père Pierre Choux en 2008, pour prendre en main la direction des ressources humaines.

Le groupe ID’EES est aujourd'hui présent dans 26 départements.

- A l'invitation de l'association « Oxygénons Saint­-Sauveur », une marche pour le maintien de la base aérienne 116 de Luxeuil (Haute-Saône), a lieu le 8 février.

À cette occasion, les sénateurs Yves Krattinger et Jean-Pierre Michel ainsi que le député Jean-Michel Villaume précisent dans un communiqué commun qu'il n'est pas question de fermeture. « Seul l’escadron sol-air sera dissous l'été prochain et 1100 emplois civils et militaires sont maintenus ». Ils précisent également que le nombre d'emplois militaires à Luxeuil a chuté de 500 ces 10 dernières années. La base de Luxeuil accueillera dans l'année un banc de test du Mirage 2000-5, actuellement à Dijon.

- Plusieurs sénateurs dont François Patriat, président (PS) de la région Bourgogne, sont signataires d’une proposition de loi - en 1ère lecture au Sénat - visant à faire la distinction entre le vin, « boisson agricole et culturelle », et les autres alcools.

Cet amendement au code de la santé publique autoriserait les campagnes de promotion du vin à la télévision et sur l'internet.

Lire la suite en cliquant sur le logo. logo_dijon_beaune_mag

- Huit entreprises francs-comtoises participent au Sirha, salon franco-suisse de la restauration et de l’hôtellerie qui se tient à Genève jusqu'à ce soir.

Aux côtés d'Agrodoubs, filiale de Coquy et des escargots Dutruy, pour l'alimentaire, on compte la Manufacture de literie Bonnet à Vaux-les-Prés (Doubs) qui vient d'équiper l'hôtel 5 étoiles Mont Blanc à Chamonix, l'entreprise Souvet Agencement à Septfontaine (Doubs) ainsi que RKF Luxury Linen, fabricant de linge de maison à Belfort qui a équipé Spa Guerlain à Paris avec un tout nouveau matériau dont elle vient de déposer le brevet.

Crédit photos : Delfingen et ID'EES



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Bourgogne, François Patriat, Belfort, Haute-Saône, Vin, Rhénatic, Delfingen, Agrodoubs, Dutruy, TRW Dijon, Patrick Choux, Groupe ID'EES, base aérienne 116, Luxeuil, Alsace Franche-Comté, Manufacture de literie Bonnet, Souvet Agencement, RKF Luxury Linen

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "7 plus 4" ?

Envoyer votre commentaire