Traces Ecrites News, le club
  • Gabriel Boudier
  • CEN Group
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Atelier PANEL

Né en Alsace, le portail de professionnels Plus que PRO développe un réseau de franchise

Publié par Mathieu Noyer, le 24 janvier 2018

NUMÉRIQUE/BAS-RHIN. C’est un peu le “Trivago” des artisans et entreprises de service. Développé depuis quatre ans en Alsace, Plus que PRO a l’ambition de s'étendre en France par la création d'un réseau de franchise, à raison d’un représentant par département.
Le portail qui transforme les avis clients en atout business, fait état de 20 millions de visiteurs uniques et de 5.000 entreprises clientes.


plusqueprotemoignages

 

« La nouvelle économie, c'est le remplacement de la promesse vendeur par la preuve du retour d'expérience client ». Grégory Regouby s'est forgé cette conviction au fil de sa déjà quinzaine d'années de création et direction d'entreprises, alors qu'il n'a que 36 ans.

 

Pour être plus explicite dans son propos : « Aujourd'hui, l'avis du client devient déterminant dans l'apport de business, le rapport de forces s'est rééquilibré en faveur du consommateur ». Quand on est une entreprise, de ”l'autre côté” celle de l'offre, comment s'adapter à ce renversement et l'employer à son profit ? C'est là que Grégory Regouby a positionné Plus que PRO.

 

Ce portail Internet rassemble des entreprises - principalement du bâtiment mais aussi de services aux particuliers (de l’auto-école au traiteur en passant par les cabinets d’assurance), des sociétés de conseils et quelques activités industrielles -, qui cumulent des avis positifs en reconnaissance de la qualité de leurs prestations.

 

Développé depuis 4 ans en Alsace, il s’étend sur toute la France à partir de cette année, par la création d'un réseau de franchise (droit d'entrée de 35.000 € dont une formation de trois semaines) selon un maillage visé à terme d'un représentant par département.


cfailorraine

 

Il reste que la crédibilité des avis sur le web pose débat. Plus que PRO estime avoir trouvé le mode opératoire pour faire la chasse aux « faux avis », comme il les appelle. D'une part, il sélectionne les entreprises après un petit audit financier et la vérification de la régularité de leurs prestations, ce qui exclut les sociétés trop jeunes, ainsi que les auto-entrepreneurs.

 

« Les consommateurs ont la garantie que l'adhérent Plus que PRO est un sérieux », selon Grégory Regouby. Un adhérent peut également parrainer un nouveau candidat.

 

D'autre part, les avis font l'objet d'un processus de certification selon la norme Iso 20252 sur les études de marché et d'opinion. « C'est un tiers de confiance. Les avis sont déposés dans un coffre-fort électronique pour ne pas être tripatouillés. Et nous répertorions aussi en ligne les avis négatifs : les échantillons sont représentatifs, on ne tombe pas dans l'auto-célébration », souligne Grégory Regouby.


Un groupe multiactivités né de l'entreprise bas-rhinoise Birgel-Schmitt

 

plusqueprocentredappels
Plus que Pro fait partie du groupe Séréliance aux multiactivités, dont des centres d'appels.

 

Comme les clients ont plutôt tendance à mettre en ligne leurs motifs d’insatisfaction, le travail des collaborateurs de Plus que PRO consiste à inciter le consommateur à faire l'effort d'exprimer son opinion satisfaite, en quelque sorte à valider une bonne e-reputation.

 

« Nous mettons aussi en avant les situations où un consommateur salue la résolution d'un problème ». En parallèle, les équipes de Plus que PRO, qui est basée à Schiltigheim (Bas-Rhin), oeuvrent à concevoir pour les entreprises adhérentes des sites « construits autour de la satisfaction clients », distincts du site corporate.

 

Le concept a rencontré son public. Plus que PRO fait état de 20 millions de visiteurs uniques et de 5.000 entreprises clientes pour lesquelles, au total, le portail générerait 500 millions d’€ de chiffre d'affaires annuel supplémentaire.

 

Soit une moyenne de 100.000 € qui cache la grande disparité des tailles d’entreprise : d’un côté de nombreux artisans, TPE et PME, de l'autre quelques poids lourds comme l'assureur Axa, Renault, des magasins But et Arts & fenêtres, le réseau d'agences immobilières Century 21, des concessionnaires automobiles comme le groupe Andréani.

 

LCR

 
« Les entreprises nous font remonter une augmentation du taux de transformation de leurs devis en achats effectifs grâce à notre portail », assure Grégory Regouby. Affirmation confirmée par les témoignages qui passent en boucle dans l'espace d'accueil à Schiltigheim.


Sur la société elle-même, son dirigeant se montre moins disert. Pas de chiffre d'affaires communiqué sur l'activité générée, on se contentera de l'information sur les effectifs : 80 salariés. De même pour le groupe de 160 salariés dont il fait partie : Séréliance.

 

Présidé par Grégory Regouby, Séréliance trouve son origine dans l'entreprise bas-rhinoise Birgel-Schmitt, spécialiste de la serrurerie de sécurité. Il s'est diversifié entre autres dans les énergies renouvelables et les centres d'appels. Il a bénéficié d'apports en capital et en financement de Bpifrance en 2014 et affiche le label BpiExcellence attribué aux « à fort potentiel économique ».

 

Photos fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Alsace, artisanat, numérique, Bas-Rhin, Economie numérique, Grégory Regouby, portail Internet, entreprises de service

Découvrez également les articles associés :

Le fromager Delin investit plus de 4 millions d’euros dans ses sites de fabrication pour accompagner une croissance à deux chiffresLe fromager Delin investit plus de 4 millions d’euros dans ses sites de fabrication pour accompagner une croissance à deux chiffres
Salon Made in Jura : savoir-vivre et savoir-faire s’exposent jusqu’au dimanche 21 octobre à DoleSalon Made in Jura : savoir-vivre et savoir-faire s’exposent jusqu’au dimanche 21 octobre à Dole
La société jurassienne Roch Constructeur Bois pousse l’économie circulaire jusqu’à s’offrir une forêtLa société jurassienne Roch Constructeur Bois pousse l’économie circulaire jusqu’à s’offrir une forêt
A Metz, Menway poursuit sa croissance externe avec les chasseurs de tête Mindfield Search et  NIM EuropeA Metz, Menway poursuit sa croissance externe avec les chasseurs de tête Mindfield Search et NIM Europe

Commentez !


Combien font "10 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire