Multinuances veut sublimer le métal en objets de décoration

Publié par Pierre-Yves Ratti, le 27 janvier 2017

DÉCORATION/DOUBS. Christine Maffli vient de créer la société Multinuances et lance sous la marque Venera une première collection d'objets décoratifs et de mobilier en métal.

Autant d'objets d'art qui font appel aux technologies de l’industrie, découpe laser, impression numérique, anodisation, et qu’elle adapte à son imagination créatrice.

 

christinemaffli
Christine Maffli devant quelques-unes de ses créations. © Pierre-Yves Ratti.

 

Le métal est habituellement associé à l'industrie. Si Christine Maffli baigne dans ce milieu - son mari dirige le groupe Techni Partners à Bussurel, dans l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt -, elle a choisi de s'appuyer sur sa multi-culturalité pour lui donner une autre vocation : la création d'objets de décoration sous la marque Venera.


En septembre 2016, elle a créé la société Multinuances, une SAS au capital de 30.000 € dont elle inaugurera, le 16 février prochain, les locaux dans la pépinière d'entreprises de Technoland, près de Montbéliard.


Son ambition est, non pas de « cacher » le métal, mais « de le sublimer ». Pour cela, la jeune femme fait appel aux techniques de découpe laser mises en œuvre par Techni Partners.

 

Gif_articles

 

Mais aussi aux dernières techniques d'impression numérique sur métal, nées voici deux ou trois ans : un process d’impression (quadri UV 1400 DPI, pour les spécialistes) sur les supports comme l’acrylique, le polycarbonate, le PVC, le verre, l’aluminium, le métal, le polyester ou encore le bois etc.

 

Christine Maffli utilise aussi l'anodisation de l'aluminium (oxydation anodique) : la surface de l'aluminium est transformée en oxyde d'aluminium par un processus électrochimique. Cette technique est utilisée dans l'architecture (par exemple pour les façades) et l'industrie (l'automobile, l'aviation, la mécanique) pour préserver le caractère métallique typique de l'aluminium.

 

Multi-cultures, multi-inspirations

 

mafflidecoupelaser
Les techniques de l'industrie au service de la création : ici, la découpe laser.

 

Issue d’une formation d'infographiste de l'école des Beaux-Arts de Belfort, complétée par une formation en 3D à Lyon, Christine Maffli a travaillé, avant de se lancer à son compte, dans la communication. Sa formation initiale est un de ses ressorts créatifs.

 

Un des autres réside dans la multiplicité de ses cultures, qu'elle revendique comme une richesse : ses origines arméniennes, sa connaissance du russe, la culture de son pays d'adoption. Sa marque Venera, en Russe et en Arménien, signifie « Vénus ».


La première collection est composée d'une vingtaine d'objets décoratifs en aluminium, inox et acier : petit mobilier (sellettes, tables basses), objets, « bijoux de murs », photophores, etc.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

En plus de Techni Partners pour la découpe laser, la fabrication passe par les ateliers d’une entreprise d'Exincourt pour la peinture, et d'une alsacienne pour l'impression sur métal. Ainsi peut-elle revendiquer le « 100% made in France ».


La démarche n'a pas été sans difficultés : les entreprises travaillant le métal sont habituées à l'industrie et moins à la création, qui exige plus de minutie. Christine Maffli a dû convaincre les industriels de sa démarche, détailler ses besoins et adapter ses demandes, quitte à assurer elle-même la finition des objets dans son atelier à Etupes.


Fin février au salon Art et Déco

 

mafflizoom
Travail de finition sur un objet.

 

Sa première collection a été présentée au salon « Maison déco », en octobre à Colmar. Test très convaincant : elle a recueilli de nombreux compliments et enregistré ses premières commandes.

 

La commercialisation qui commence à peine passera par le salon Art et Déco, fin février à Paris - La Villette : l’endroit idéal pour se faire connaître des professionnels (boutiques de décoration et décorateurs d’intérieurs) qui, espère t-elle, distribueront ses produits.


La société est abritée à la pépinière d'entreprise de Technoland, dans un atelier de 250 m², avec à la clef un loyer réduit les deux premières années. De quoi voir grand. Pour l'instant, Christine Maffli y assure l'administration, la finition des objets, le stockage, la préparation et l'envoi des colis. Et la création de la prochaine collection, pour l'automne 2017. Elle prévoit en effet une collection chaque année, de façon à ne réaliser que de petites séries.


Multinuances vise le marché français, mais aussi l’international en s'appuyant sur le « Made in France », porteur dans le domaine de la création. La jeune femme espère que son entreprise comptera trois personnes d'ici un an. Ce serait le signe le plus tangible du décollage de sa société : la dimension nécessaire pour assurer l'administration et la logistique.

 

mafflitableau
Un "bijou de mur", sorte de tableau en métal découpé. © Pierre-Yves Ratti.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Montbéliard, métallerie, objets de décoration, Technoland, Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt, Techni Partners, Bourgogne Franche-Comté, Christine Maffli, Venera, Multinuances

Découvrez également les articles associés :

Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale
La Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à NogentLa Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent

2 réponse(s) à "Multinuances veut sublimer le métal en objets de décoration"

  1. Astriddit :

    Toutes mes plus sincères félicitations et longue vie à VENERA !

  2. kteadit :

    Quand la créativité est habilement associée aux nouvelles techniques industrielles, cela produit des objets qui dégagent beaucoup de poésie. Bravo !

Commentez !


Combien font "10 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire