Traces Ecrites News, le club
  • Atelier PANEL
  • Diamatec
  • STI Genlis
  • Utinam

Moules et Outillages de Bourgogne se dote d’un nouveau site pour 2 millions d’€

Publié par Didier Hugue, le 02 décembre 2015

MÉTALLURGIQUE. Pour le 7ième forum économique du Medef 71, organisé aujourd’hui à Chalon-sur-Saône, Pierre Gattaz découvrira un métier comme un savoir-faire de fonderie devenu très rare : mouliste à cire perdue.

Et avec Moules et Outillages de Bourgogne, une entreprise performante, fondée en 2004 par Jean Patenet, qui vient de s’offrir une nouvelle unité pour mieux parfaire ses process.

 

mob 

 

Lorsque nous avons effectué ce reportage, la nouvelle unité de ce mouliste à cire perdue, installée sur l’ancienne emprise de Kodak à Fragnes, près de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), n’était pas encore achevée. « Nous ne sommes dans les murs que depuis le lundi 23 novembre », reconnaît Jean Patenet, fondateur et dirigeant de Moules et Outillages de Bourgogne.

 

Pierre Gattaz, président national du Medef, aura donc le plaisir de découvrir aujourd’hui le site en fonctionnement à l’occasion de sa venue au 7ième forum économique, organisé par le mouvement patronal de Saône-et-Loire.

 

Et sans doute admirer un savoir faire devenu très rare, au point que l’entreprise ne compterait que deux à trois concurrents du même niveau technologique dans toute la France.

 

banquepopulaire 

 

Aussi, expliquons le dans les grandes lignes. Ce procédé de moulage d’une pièce se fait à partir d'une sculpture originale en cire que l’on recouvre par couche successive d’une carapace de sable réfractaire. Une fois la cire fondue dans un four autoclave, on y coule un métal en fusion, puis, refroidi, on casse cette gangue pour obtenir la pièce métallique.

 

mob
Un travail préalable très pointu en bureau d'étude. ©Traces Ecrites.

 

« Cette technique de fonderie est utilisée pour des pièces élaborées au design complexe, des pièces à cavité ou encore à parois minces », explique Jean Patenet. Les secteurs très demandeurs sont l’aéronautique et l’énergie, l’entreprise compte d’ailleurs comme client Turbine Casting, Howmet USA ou encore la Snecma.

 

Besoin crucial de place

 

Comme les commandes se bousculent, avec un plan de charge à six mois, le métallurgiste ne pouvait plus faire face sur son ancien site de Crissey, toujours dans l’agglomération chalonnaise, devenu trop exigu avec ses 2 fois 600 m2 mal distribués. D’où la construction à quelques centaines de mètres sur la commune de Fragnes d’une unité de 1500 m2.

 

nouveausitemob
Le nouveau site de Moules et Outillages de Bourgogne, inachevé lorsque nous avons fait le reportage.

 

L’investissement s’élève à 1,5 million d’€ auquel s’ajouteront 400 000 € de robotisation des équipements et, notamment, de systèmes de chargement et déchargement automatiques pour travailler en temps masqué la nuit et les week-ends.

 

exercice_illegal_boucle

 

Le chiffre d’affaires de Moules et Outillages de Bourgogne atteindra en fin d’année 3,26 millions d’€, dont les deux tiers à l’exportation, en s’appuyant sur un effectif de 26 personnes. 

 

Si l’activité continue d’être soutenue, le fondeur envisage de recruter des spécialistes de la programmation, voire de bureau d’études et de méthodes.

 

« Mais attendons toutefois de bien prendre nos marques », estime son dirigeant qui regrette que l’industrie, même à Chalon-sur-Saône, n’attire plus les jeunes et que pour certaines compétences, recruter devient un véritable casse-tête.

 

Qui est Jean Patenet ?

 

patenet

 

Formé dans le génie mécanique, cet homme de 54 ans a toujours connu la fonderie à cire perdue. Il entre déjà chez Howmet au Creusot (Saône-et-Loire), s’occupe de contrôle, puis intègre un bureau d’études.

En 1997, il entre chez AMO, autre spécialiste  pour y développer le commercial. Lorsque son employeur est liquidé en 2003, il décide, pour conserver son boulot, de monter Moules et Outillages de Bourgogne en reprenant une partie de l’effectif (13 salariés).

« Le plus dur a été d’apprendre le management », confesse Jean Patenet. Le sien se veut participatif. Une prime d’intéressement, adossée à des objectifs de respect des délais et de qualité de production, est versée quatre fois par an.

 

Crédits photos : ©Traces Ecrites.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, investissements, Moules et Outillages de Bourgogne, Jean Patenet, fonderie à cire perdue

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche Le fabricant de forets Diager investit plus de 8 millions dans le Jura et embauche
Ils innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesseIls innovent : Alsafix remplace le ciment par une mousse en polyuréthane et Redberry traque les bactéries à grande vitesse
A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI

Commentez !


Combien font "7 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire