Traces Ecrites News, le club
  • Utinam
  • Salaisons Sabatier
  • Diamatec
  • Acadir

Mickael Labrosse et Gilles Delpierre reprennent les miroitiers VIT en Saône-et-Loire et Varnet dans le Jura, avec de fortes ambitions

Publié par Didier Hugue, le 23 janvier 2018

BÂTIMENT/SAÔNE-ET-LOIRE ET JURA. Déjà présents dans ces entreprises, les deux dirigeants viennent de racheter le groupe Transparence qui les fédère, en s’appuyant sur les fonds Invest PME, Bpifrance, Esfin Gestion et Carvest.

Ils misent sur la reprise dans le secteur bâtiment pour relancer leur activité dans les verres et vitrages techniques, sur-mesure et en petites séries et vont investir 2,2 millions d'€ en trois ans.

 

tablededecoupe
Table de découpe du verre feuilleté en cours de programmation. © VIT.

 

Qu’ils soient globalement isolants, feuilletés, trempés, laqués, sablés, imprimés numériquement, ou spécifiquement résistants au feu, antieffraction, antireflet, protecteur des rayons X…, les vitrages techniques, voire technologiques, n’ont pas de secret chez VIT pour Vitrage Isolant Technique (75 personnes), Varnet (13 salariés) et ATV (Acoustique Thermique par le Verre), dont l’effectif s’élève à 12 collaborateurs.

 

Regroupées au sein du groupe Transparence et respectivement implantées à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), Champagnole (Jura) et La Fouillouse (Loire), ces trois sociétés vitrières viennent d’être reprises par deux cadres : Mickael Labrosse et Gilles Delpierre. L’opportunité tenait au départ à la retraite de l’ancien dirigeant et à leur volonté de pérenniser grâce à un attachement fort à l’activité et à l’ensemble personnel.

 

corriin

 

L’opération, dont le montant demeure confidentiel, a reçu le soutien de quatre fonds d’investissement : Invest PME (Groupe Siparex), Bpifrance, Esfin Gestion (Groupe Coopératif) et Carvest (Crédit Agricole Centre-Est) qui entrent au capital d’une holding baptisée Perspicuus.

 

jointdescellement
Pose manuellle d'un joint de scellement pour vitrage isolant. © VIT.

 

« Cela n’a pas été forcément simple de trouver les bons partenaires car nous les voulions ancrés régionalement et adeptes d’un accompagnement à long terme avec une vision stratégique », souligne Mickael Labrosse, P-DG de VIT et président de la holding de contrôle.

 

Précurseur dans la transformation et le façonnage de ces types de verres très élaborés, l’industriel ne fait pas de pose et livre directement à des menuisiers, métalliers - comme le Dijonnais Boudier - vérandalistes ou encore agenceurs d’intérieur. « Nous travaillons sans stock et uniquement en sur-mesure et en petites séries », assure le dirigeant.

 

vitrageisolant
Atelier de fabrication du vitrage isolant. © VIT.

 

Le bureau d’études se renforce

 

Pareil savoir-faire, surtout avec cette amorce de reprise économique, notamment dans le bâtiment, imposait d’investir dans les hommes et les équipements. Le miroitier renforce ainsi son bureau d’études d’un à quatre ingénieurs et techniciens. Il vient par ailleurs de recruter un commercial sur la région parisienne, que le dirigeant perçoit de plus en plus attractive avec les projets du Grand Paris et l’organisation des JO.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites 

 

« Nous recrutons aussi un directeur de production, mais les profils de cadres supérieurs ne sont pas faciles à faire venir dans nos territoires ruraux », ponctue Mickael Labrosse. L’investissement matériel n’est pas non plus oublié avec un million consacré aux équipements cette année et 600.000 € pour chacune des deux années suivantes.

 

vitaerienne
Le site de Vitrage Isolant Technique (VIT) près de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), une usine à la campagne. © VIT.

 

Le chiffre d’affaires des trois verriers s’élève à 20 millions d’€ : 16 millions chez VIT et 2 millions chez Varnet comme chez ATV. Les moyens engagés devraient permettre le porter rapidement à 22 millions et comme première action forte, VIT ouvre ses portes ce mardi 23 janvier. « La matinée, nous accueillons les officiels et nos partenaires, et l’après-midi sera consacré à nos clients », précise le repreneur.

 

labrossedelpierre
Mickael Labrosse en compagnie de son associé Gilles Delpierre, le plus grand. © VIT.

Qui est Mickael Labrosse ?

 

Son accent bourguignon le trahit légèrement. Né à La Clayette (Saône-et-Loire), Mickael Labrosse (46 ans), connaît très biens les entreprises qu’il vient d’acquérir et leur métier.

 

Entré en 1996 chez VIT en tant que responsable qualité, ce titulaire d’un DUT de génie électrique, d’une maîtrise en informatique industrielle et d’un DESS en productique a bien vite gravi les échelons.

 

Tour à tour, responsable informatique, puis en charge de l’organisation des flux de production, il est nommé en 2000, directeur général en même temps qu’il devient un actionnaire minoritaire de feu le groupe Transparence.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, Jura, Saône-et-Loire, Champagnole, Bourgogne Franche-Comté, miroiterie, vitrages, VIT, ATV , Varnet, Mikael Labrosse, Gilles Delpierre, Paray-le-Monial, verre

Découvrez également les articles associés :

A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne
Depuis l’Alsace, le groupe familial de construction Rector-Lesage déploie ses bétons d’Est en OuestDepuis l’Alsace, le groupe familial de construction Rector-Lesage déploie ses bétons d’Est en Ouest

Commentez !


Combien font "10 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire