Marx Reliures invente le mobilier nomade en carton

Publié par Christian Robischon, le 19 février 2014
Éléments décomposés d'un mobilier Cart'innov.
Éléments décomposés d'un mobilier Cart'innov.

INNOVATION. La vidéo de démonstration de Cart’Innov sur Internet (*)  est garantie sans coupe ni trucage. La commerciale en vadrouille met 1 minute et 45 secondes, pas une de plus, à monter la table de présentoir de son entreprise.

Cart’Innov dit déjà à peu près tout dans son nom.

Cette solution en carton est originale car elle propose de substituer à un lourd mobilier classique un dispositif de 5 à 20  kilos selon la pièce.

Plutôt pratique quand on se déplace seul d’un salon à un autre ! C’est la trouvaille de Marx Reliures, PME de Hagenbach (Haut-Rhin).

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Actuellement en phase de lancement, le produit a obtenu une aide de la structure régionale publique Alsace Innovation. « Ce fut une bonne surprise, on pensait notre dossier trop basique pour y prétendre », souligne le gérant Jean-Luc Rémond.

Marx Reliures capitalise sur deux de ses savoir-faire.

Le travail du carton comprimé tout d’abord. « Contrairement au carton ondulé, il supporte un écrasement à plat. Il est plus souple, mais il ne casse pas », explique José-Daniel Climent, directeur commercial.

Le contre-collage ensuite. La PME propose sur demande l’habillage du présentoir aux couleurs du client en le revêtant des matériaux les plus variés possibles : papier, tissu, toile, imitation aluminium, bois, cuivre, etc.

José-Daniel Climent, le directeur commercial, en pleine démonstration de montage.
José-Daniel Climent, le directeur commercial, en pleine démonstration de montage.

Dans sa forme « vierge », le mobilier est colorié en blanc pour cacher l’aspect brun naturel du carton.

« Le produit est environnemental, il est fabriqué à partir de recyclé. Mais ce n’est pas en général un message écologique que le client veut faire passer sur le stand d’une expo. Il cherche à véhiculer une image d’esthétisme », justifie Jean-Luc Rémond.

Cette PLV améliorée ou « mobilier nomade »,  comme l’entreprise l’appelle, prend aisément des formes très diverses : table basse, mange debout, fauteuil - résistants, nous avons testé ! - étagère…

Une notice est quand même remise, mais plus pour la forme. « Cart’Innov  est né  du projet d’un client fabricant de mobilier de bureau qui souhaitait mettre en scène sa gamme dans son show-room. Le dossier était en stand-by depuis trois ans parce qu’il ne trouvait pas le matériau adapté », relate José-Daniel Climent. Cart’Innov l’a ressorti… des cartons.

Marx Reliures et le dernier fabricant complet d’échantillonnages de revêtements muraux en France.
Marx Reliures et le dernier fabricant complet d’échantillonnages de revêtements muraux en France.

Dernier fabricant d'échantillonnages de revêtements muraux

Marx Reliures trouve là une voie de diversification par rapport à son métier historique de reliure et d’échantillonages qui habille et met en scène les produits d’entreprises de nombreux secteurs, dont le textile et la décoration de la maison.

« Nous sommes le dernier fabricant complet d’échantillonnages de revêtements muraux en France », appuie Jean-Luc Rémond. L’activité a connu dans les années 1970 son âge d’or, dont témoignent les murs tapissés de papiers peints qui fleurent bon les Trente Glorieuses tout le long de l’intérieur des vénérables locaux dans le Sundgau.

Jean-Luc Rémond et José-Daniel Climent l’ont fait renaître d’une liquidation judiciaire en 2002. Dans cette entreprise de main d’oeuvre, les effectifs sont stabilisés à 40 salariés, pour un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’€ en 2013.

Une table en kit, conçue par l'entreprise.
Une table en kit, conçue par l'entreprise.

Cart’innov, qui est une marque, vise entre autres les marchés de l’événementiel, des show-rooms et magasins, du mobilier de buffets traiteurs, auprès des clients utilisateurs ou des sociétés de communication.

« Pour le faire décoller, il ne nous manque qu’un réseau de distribution », soulignent les deux dirigeants.

(*) Voir la vidéo en cliquant dans ce lien.

Crédit photos : Christian Robischon et Cart'innov.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Alsace, Haut-Rhin, mobilier, emballage, carton, Marx Reliures, contre-collage, PLV

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

Commentez !


Combien font "3 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire