Marque collective : Made in Jura revient fédérer tout un massif

Publié par Didier Hugue, le 08 décembre 2015

logonormalPROMOTION. Le conseil départemental du Jura réactive son ancien concept d’appartenance, proposé sous la forme d’une marque territoriale qui fit florès de 2003 jusqu'en 2011, moment de son arrêt brutal par l’ancien éxécutif.

Animée à l’époque par la collectivité locale, Made in Jura sera porté début 2016 par une association qui organisera mi-octobre un grand salon économique à Dole.

 

« Enfin ! » ; « il était temps ! » ; « je l’attendais depuis longtemps ».

 

Le grand hall du conseil général du Jura bruissait de ces remarques d’un auditoire venu en masse - pas moins de 200 à 250 personnes - assister ce mercredi 2 décembre, à la renaissance de la marque collective Made in Jura (prononciation à l’anglaise).

 

Devant tant d’impatience Clément Pernot, le président du conseil départemental du Jura, n’a pas ménagé ses effets pour séduire et convaincre un auditoire composé essentiellement de chefs d'entreprise.

 

Tour à tour grave, drôle ou piquant, il s’est livré durant 1h30 à une présentation du concept identitaire jurassien et au jeu des questions-réponses largement nourri. Pour l’épauler dans cette tâche, il a fait venir à ses côtés Joël Simon, le père fondateur de Made in Jura, devenu depuis le changement de majorité son directeur de cabinet.

 

conseildujura
©Conseil dépatemental du Jura.

 

« Si nous voulons exister et assurer notre identité pour peser demain dans le cadre de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté, nous avons besoin d’être uni derrière une même bannière », explique le président départemental.

 

Le concept de marketing territorial Made in Jura, né en 2003, a déjà su largement fédérer. L’ancien annuaire intégrait plus de 800 entreprises, dont beaucoup n’hésitait pas à apposer cette marque collective à condition qu’au moins 50% du prix de revient du produit soit réalisé dans le Jura.

 

logoeconomique
Logo non contractuel dont pourrait s'approprier les entreprises.

Un laboratoire d’idées

 

« Il s’agit maintenant de rendre Made in Jura aux entreprises, au monde associatif et plus largement à tous les jurassiens, mais en tenant compte d’une situation politique et administrative qui a changé », ponctue Clément Pernot.

 

L’élu fait directement référence à la loi NOTRe qui prive les départements de la clause générale de compétence.

 

Cette dernière est une notion juridique traduisant la capacité d'initiative d’une collectivité dans un domaine de compétences au-delà de celles qui lui sont attribués de plein droit, sur le fondement de son intérêt territorial en la matière (source Wikipédia).

 

Le développement et la promotion économiques revenant entièrement aux régions, cela signifie que le département du Jura ne pourra plus s’occuper comme par le passé de cette marque territoriale.

 

« Ce qui explique notre volonté de créer une association réunissant toutes les forces vives de notre territoire, mais également des experts et des personnes qualifiées, pour qu’ensemble, nous réfléchissions au développement des entreprises et à l’optimisation des politiques publiques », argumente l’élu.

 

clementpernot
Clément Pernot, président du Conseil départemental du Jura. ©Conseil dépatemental du Jura.

 

Plus concrètement, Made in Jura redeviendra aussi une marque commerciale illustrant la reconnaissance des savoir-faire locaux ainsi que le promoteur d’un salon d’envergure régionale.

 

Il se déroulera du 13 au 16 octobre 2016 à Dole dans un ancien site de 18 000 m2 aménagé pour la circonstance. L’événement entend accueillir des exposants bien au-delà des frontières jurassiennes.

 

« Dans le nouveau cadre bourguignon et franc-comtois, quelle belle occasion de provoquer des rencontres, tisser des liens, voire bâtir des projets pour envisager des aventures communes », conclut un Clément Pernot, décidemment très en verve ce soir-là.

 

joelsimon
Joël Simon, le fondateur en 2003 du concept de promotion territoriale Made in Jura. Photo fournie par l'auteur.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Franche-Comté, Jura, Made in Jura, Joêl Simon, Clément Pernot, marque territoriale, conseil départemental

Découvrez également les articles associés :

Bienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectéeBienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectée
Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Au Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et SuisseAu Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et Suisse

Commentez !


Combien font "6 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire