Marcel Masson redonne du jus à Gewiss France

Publié par Didier Hugue, le 25 mars 2015
marcelmasson
Marcel Masson.

ELECTRICITÉ/BOURGOGNE. Le nouveau directeur général de Gewiss France, dont nous dressons le portrait, entend doubler à cinq ans l’activité nationale du fabricant italien de matériel électrique.

Il mise notamment sur la qualité des productions de l’usine bourguignonne de Liernais (Côte-d'Or), qui emploie 60 personnes et fabrique des chemins de câbles.

 

Évidemment, lorsque l’on a une mère née à Modène, berceau de Ferrari comme du vinaigre balsamique, et que l’on a baigné dès sa naissance dans le bilinguisme, cela aide à parler couramment la langue de Dante.

 

« Sans aucun accent et j’ai la grande chance de l’écrire aussi », assure Marcel Masson, nouveau directeur général de Gewiss France, filiale du groupe éponyme italien et fabricant européen de matériel électrique professionnel (300 millions d’€ de chiffre d’affaires, 1600 salariés dans le monde).

 

Cela permet aussi, au sortir d’une formation à l’Essec Paris, d’avoir une multitude de propositions d’entreprises implantées dans la Botte. Et de faire son choix.

 

Ce que Marcel Masson ne regrette en rien. « Les Italiens souffrent de préjugés infondés, alors qu’ils sont dynamiques, inventifs, souples d’esprit et bien moins fatalistes que nous », assure-t-il. Ses premiers pas professionnels, suite à un Volontariat du Service National en Entreprise (VSNE) à l'étranger, le font arriver chez le cimentier Lafarge où il pilote deux sites italiens spécialisés dans les « matériaux de spécialité » : mortiers, adjuvants, peintures…

 

Après la création de Materis, suite à la cession par Lafarge de cette activité sous la forme d’un LBO, cet homme de 43 ans reste et s’installe à Milan. Une dizaine d’années plus tard, les difficultés économiques de l’entreprise et l’envie de voir ailleurs lui font reprendre des études à l'Institut européen d'administration des affaires (Insead).

 

liernais
la seule unité française de Gewiss est implantée à Liernais (Côte-d'Or).

 

Un développeur

 

L’occasion s’offre alors à lui de voyager en fréquentant les trois campus de cette école privée de management : Fontainebleau, Singapour et Abou Dabi. « Avant de rejoindre Gewiss, j’ai effectué quelques missions stratégiques pour Materis, dont une qui était mon projet de fin d’études et portait sur la Chine », précise Marcel Masson.

 

banniere adhex

 

Depuis sa toute récente nomination officielle par son nouvel employeur, il veut donner libre cours à ce qui le motive plus que tout dans le travail : le développement. Gewiss France, qui réalise 34,7 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 120 personnes, dont la moitié dans la seule usine française du groupe (*), implantée à Liernais (Côte-d’Or) et dédiée au chemin de câbles.

 

Cette unité, victime d’un grave sinistre en 2007 suite à l’effondrement du toit par le poids de la neige, a été complètement reconstruite pour 17 millions d’€ avec l’appui du Conseil régional de Bourgogne. Elle n'exploite pas à ses yeux tout son potentiel, notamment pour séduire les majors du BTP en répondant aux besoins de leurs grands chantiers.

 

chemindecables
Composants d'un chemin de câbles.

 

Passionné d’alpinisme

 

« Je vais me focaliser sur le marketing et le commercial, en formant un véritable couple avec nos distributeurs, en simplifiant notre offre en basse tension et en nous ouvrant plus largement sur le marché de l’éclairage à LED », explique le dirigeant. Pour les chemins de câbles proprement dit, support métallique de guide, il entend séduire les majors du BTP sur le grands chantiers, notamment nucléaires.

 

L’objectif fixé par ses soins est clair, doubler le volume des ventes à cinq ans, à 74,4 millions d’€. Pour l’atteindre, Marcel Masson entend stimuler ses troupes par la pédagogie et la transparence. Mais gare à ses collaborateurs qui ne pensent pas pouvoir relever le défi. Son côté soupe au lait pourrait alors s’exprimer pleinement. « Je ne supporte pas les gens qui disent pour un oui et un non : ce n’est pas possible », confesse-t-il. Car atteindre les sommets, au sens propre, est une de ses grandes passions.

 

Alpiniste confirmé, il gravit régulièrement les sommets des Alpes et même ceux de la Cordillère des Andes.  « Maintenant, je voudrais, si j’en trouve le temps, traverser le désert de Gobi (près de 2000 km), en Mongolie. » Dans le privé, ce papa de trois enfants aussi bilingues que lui en italien, cultive un penchant épicurien pour la bonne chair, les vins fins - espérons de Bourgogne, d'Alsace ou du Jura - et, on a cru comprendre, les belles voitures. De marque italienne sans doute…

 

(*) Gewiss exploite d'autres unités de production dans le monde : Italie, Allemagne, Espagne et Chine.

 

Lire aussi du même auteur un article similaire paru le 24 mars dans le journal Les Echos : Marcel Masson rebranche Gewiss France

 

Crédit photos : Gewiss France.

 

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, Côte-d'Or, Gewiss, Marcel Masson, matériel électrique, chemin de câbles, nomination, Liernais

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

1 réponse(s) à "Marcel Masson redonne du jus à Gewiss France"

  1. NEAULTdit :

    Au bout de 36 ans de bon et loyaux services en maintenance, j'ai été licencié pour motif économique le 7/08/2015 ainsi que 5 autres salariés tous avec de l'ancienneté. Difficile de retrouver du travail après 55 ans. Permettez que je doute fort des bonnes intentions de Marcel Masson.

Commentez !


Combien font "6 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire