lls inventent et gagnent des parts de marché : Vernet-Behringer et Jean Perrot du groupe Pinette

Publié par Didier Hugue, le 25 janvier 2016

INNOVATION. Traces Ecrites News présente dorénavant dans cette rubrique le fruit de la R&D des PME de l’Est.

Aujourd’hui, Vernet-Behringer, dernier fabricant français d’équipements pour charpentiers et pylôniers métalliques, et Jean Perrot, la marque du groupe Pinette dédiée aux équipements de travail des métaux en feuilles.

 

ericjeromepascal
De gauche à droite, Erick Rousseau, directeur général de Jean Perrot, Jérôme Hubert, président du groupe Pinette et Pascal Denis, P-DG de Vernet-Behringer.

 

• Vernet-Behringer lance un robot de découpe avec 8 axes interpolés.

 

Le dernier fabricant français de machines-outils pour charpentiers métalliques, pyloniers et, depuis peu, métalliers-serruriers, complète sa gamme robotisée. Il lance un robot de découpe plasma doté de 8 axes interpolés générant leurs propres trajectoires.

 

« Nous augmentons ainsi considérablement les angles de travail, au point de pouvoir découper tous types de profilés, notamment les faces intérieures d’un support carré », indique Vincent Leclerc, responsable du projet au sein d’une équipe de cinq ingénieurs et techniciens.

 

robotvernet 

 

L’équipement répond à l’évolution du marché des charpentes d’architectes au design de plus en plus complexe. « Ce qui impose d’avoir comme avantage concurrentiel, une productivité accrue par une plus grande rapidité et précision de découpe », souligne Pascal Denis, P-DG de Vernet-Behringer.

 

Mis au point avec l’appui de la société savoyarde Stäubli, qui fournit un robot polyarticulé six axes, ce robot a nécessité des milliers d’heures de développement.

 

banquepopulaire 

 

10% de l’effectif affectés à la R&D

 

« La grande difficulté a été de rajouter les deux axes externes, de rendre cohérent l’ensemble et d’assurer une interface de pilotage très simple », explique Vincent Leclerc. L’entreprise cible les gros charpentiers métalliques et compte commercialiser une dizaine d’unités par an.

 

Fortement international, avec plus de 80% des 20 millions d’€ de chiffre d’affaires réalisés à l’exportation, le fabricant vient de vendre son premier exemplaire à une société roumaine.

 

robothuitaxesvernet

 

Reprise en 2004 par Pascal Denis, Lionel Robelin et François Rossignol, trois anciens cadres de Cermex, aujourd’hui Gebo Cermex (groupe Sidel), la PME tire son épingle du jeu par l’innovation.

 

Pas moins de 10% de l’effectif de 135 salariés travaillent pour la R&D et dispose d’un budget annuel frisant les deux millions d’€.

 

Pour nous alimenter en nouveaux produits, évidemment brevetés et récents, n’hésitez pas à contacter la rédaction. Il faudra toutefois que l’innovation revête une certaine importance par rapport à son marché.

 

exercice_illegal_boucle

 

• Jean Perrot ajoute à son catalogue une plieuse à autocontrôle laser.

 

La marque des équipements de travail des métaux en feuilles du groupe Pinette s’offre une cure de jeunesse, doublée d’une reconnaissance de la profession. Jean Perrot a décroché le prix de l’innovation au dernier salon Tolexpo à Paris pour une presse plieuse à autocontrôle laser.

 

Abritée à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) dans les mêmes ateliers que sa maison-mère, fabricant de machines spéciales pour la transformation des matériaux composites et de bancs d’essai pour l’aéronautique et le spatial, l’équipe Jean Perrot a mis au point un équipement qui contrôle sans contact les mesures d’angle simultanément au pliage. 

 

jeanperrot

 

« Dans la tête laser, le capteur couplé au contrôleur permet de lire 64 000 images par seconde, vitesse ultra rapide qui optimise les temps de cycles car la vérification se fait pendant la descente et remontée du coulisseau », explique Erick Rousseau, directeur de Jean Perrot.

 

Deux années de R&D

 

La tête laser, de couleur bleue, est insensible à son environnement : lumière et température. Elle peut en outre se monter sur n’importe quel outil de pliage avec un étalonnage quasi immédiat, évitant les pièces de réglage et les rebuts.

 

Deux ingénieurs, dont un à plein temps, ont planché deux ans sur cette innovation suggérée par un client de l’aéronautique. 

 

plieusejeanperrot

 

Les difficultés n’ont pas manqué pour trouver le laser adapté à sa chaîne de mesure, interfacer le logiciel à la commande numérique et loger la tête laser sur la machine sans qu’elle gêne l’opérateur. La marque, proposant par ailleurs des cisailles, rouleuses, cintreuses et îlots robotisés clés en main, compte vendre une dizaine d’unités, qui peuvent travailler en tandem, pour un prix de base de 150 000 €.

 

« Ce n’est pour nous qu’une étape, car Jérôme Hubert, le président du groupe Pinette (120 personnes), mise avec l’exportation toute sa stratégie sur l’innovation, à laquelle il consacre pas moins de 30% des 33 millions d’€ de chiffre d’affaires », précise Erick Rousseau.

 

Les photos, à l'exception de celle de Pascal Denis (©Traces Ecrites), sont fournies par les entreprises.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Innovation

Mots-clés : Dijon, Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, Vernet-Behringer, Pascal Denis, Lionel Robelin, François Rossignol, biens d'équipements, Jérôme Hubert, recherche et développement, Pinette-PEI, Bourgogne Franche-Comté, innovation technologique, Jean Perrot, machines-outils, Erick Rousseau, presse plieuse, robot de découpe plasma

Découvrez également les articles associés :

Naissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand EstNaissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand Est
A Besançon, CRL Ecosolutions s’apprête à transformer les asticots en plastique A Besançon, CRL Ecosolutions s’apprête à transformer les asticots en plastique
Tour d’horizon des nounous des start-up en Bourgogne-Franche-ComtéTour d’horizon des nounous des start-up en Bourgogne-Franche-Comté
ToasterLab, l’accélérateur du pôle de compétivité Vitagora courtise ses start-up dans le monde entierToasterLab, l’accélérateur du pôle de compétivité Vitagora courtise ses start-up dans le monde entier

3 réponse(s) à "lls inventent et gagnent des parts de marché : Vernet-Behringer et Jean Perrot du groupe Pinette"

  1. Sylvie BOUDOTdit :

    Bravo pour cette rubrique optimiste qui montre des réussites d'entreprise ! Nous en avons tous besoin. Merci

  2. Pascal DENISdit :

    A votre disposition pour vous rencontrer et faire un point élargi sur nos activités somme toute voisines ! Bravo à vous aussi !

  3. Hubertdit :

    A Vernet-Behringer Il faut que l'on se parle de votre inno. Cela peut peut être nous donner des idées. Bravo. Jérôme Hubert Pinette P.E.I.

Commentez !


Combien font "3 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire