Locaboat retrouve son pavillon français

Publié par Didier Hugue, le 27 janvier 2012

TOURISME. Le loueur de bateaux de plaisance, implanté à Joigny, dans l’Yonne, vient d’être racheté par Serge Naïm, avec l’appui de plusieurs fonds d’investissement, dont le FSI Régions et Rubis Capital Bourgogne.

L’opérateur touristique fluvial mise sur la reconquête d’une clientèle française, qui représente moins de 20% de son activité, en devenant un véritable organisateur de vacances en intégrant d'autres produits au seul plaisir de flotter sur l'eau.

Il prévoit de renouveler progressivement sa flotte à hauteur de 10 millions d’€.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Locaboat repasse sous pavillon français. Propriété depuis 2006 du fonds d’investissement britannique RJD Partners, le loueur de bateaux de plaisance a été racheté le 16 janvier dernier par Serge Naïm.

Cet homme de 55 ans n’est pas un inconnu dans le monde du tourisme pour avoir été, de 1992 à 2003, directeur financier d’Eurodisney puis, jusqu’en 2011, membre du directoire de la Compagnie des Alpes, en charge des parcs de loisirs.

Minoritaire au sein de son holding de contrôle, le nouveau dirigeant a réalisé cette reprise grâce au soutien financier de FSI Régions (anciennement Avenir Entreprises), d’AMS Industries, groupe industriel français opérant dans le secteur du tourisme et des loisirs et de Rubis Capital Bourgogne, fonds d’entrepreneurs basé à Dijon (Côte-d’Or) avec, entre autres chef de file, Jean-Philippe Girard, le P-DG de la société cotée Eurogerm.

Renouvellement progressif de la flotte

«L’ensemble des actionnaires jouera la carte du capital-patience pour assurer à l’entreprise un plan de développement pérenne qui pourra intégrer, selon les opportunités, des opérations de croissance externe», assure Serge Mesguich, l’un des directeurs de FSI Régions, récemment abondé de 350 millions d’€ de crédits (*).

Créée en 1977 par Constant Pafsides, Locaboat (85 salariés) exploite une flotte de 380 bateaux répartis sur 28 bases dans 6 pays: France, Italie, Irlande, Allemagne, Pologne et Pays-Bas.

Le chiffre d’affaires frise les 17 millions d’€ et affiche une progression moyenne de 7% ces deux dernières années.

Les objectifs de Serge Naïm visent à reconquérir une clientèle française, qui pèse moins de 20% de la fréquentation totale. Il compte aussi réorganiser la flotte à l’aune d’un programme d’acquisition progressive de bateaux, chiffré à plus de 10 millions d’€.

«Je souhaite être plus proche des magnifiques territoires où nous sommes présents, en n’étant plus un simple loueur mais en devenant un véritable organisateur de vacances», explique Serge Naïm.

Crédit photo: Locaboat

(*) Bon à savoir

FSI Régions a pour mission de muscler des fonds propres des PME implantées en région.

Abondé par le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) de 350 millions d’€, il investit directement dans les entreprises ou les accompagne vers un fonds partenaire.

Afin de renforcer la proximité avec les entreprises, les équipes de FSI Régions sont implantées dans les directions régionales d’OSEO.

Contact en Bourgogne, Franche-Comté et Champagne-Ardenne : Laurence Gauthier.

Tél.: 01.53.83.74.53 - mail : laurence.gauthier@fsi-regions.fr - localisation : Dijon

Contact en Alsace et Lorraine : Pierre Geerolf.

Tél.: 01.53.83.00.42 – mail : pierre.geerolf@fsi-regions.fr - localisation : Nancy

Crédit photo et sources: FSI Régions



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Yonne, tourisme, reprise, Plaisance, FSI, Locaboat, location de bateaux, Joigny, FSI Régions, Serge Naïm

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

Commentez !


Combien font "9 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire