L'essentiel de Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 03 juin 2014
Dans l'unité de production de Proteor à Seurre.
Dans l'unité de production de Proteor à Seurre.

ECO)BREF.

Proteor développe le corset intelligent. Stemtech arrive en Alsace. Un l’hôtel d’entreprises dédié aux industries agroalimentaires dans l'Aube. Escofier, Nectars de Bourgogne, APF Entreprises 21, Eurogerm : juin, le mois des anniversaires.  Cérévia annonce un contrat pluriannuel avec les affrêteurs fluviaux. Bronca sur la réforme territoriale dans la Nièvre et le Centre. L'Alsace fusionnera avec la Lorraine, Champagne Ardenne avec la Picardie.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

- Proteor développe le corset intelligent.

Le fabricant de prothèses et orthèses implanté en Côte-d'Or (5000 corsets par an) est l'un des lauréats du concours mondial de l'innovation pour ses recherches sur un corset parfaitement adapté au patient grâce à une modélisation musculo-squelettique du thorax, complémentaire de celle déjà maîtrisée, de la colonne vertébrale.

Cette technologie de rupture pourrait avoir des conséquences économiques significatives sur le système d'assurance maladie, argumente Philippe Guerit, directeur général. « 10% de la population adolescente pour laquelle une déformation scoliotique a été diagnostiquée nécessite  une intervention chirurgicale ».

- Stemtech (compléments alimentaires et parapharmacie) arrive en Alsace.

Présentée comme le leader mondial de la fabrication de compléments alimentaires et parapharmaceutiques basés sur les cellules souches, la société américaine Stemtech transfère son siège européen de Londres à Hoerdt (nord de Strasbourg).

L'équipe administrative européenne (18 personnes) sera rapidement complétée d’une plate-forme logistique et d’un pôle de R&D qui porteront les effectifs à une cinquantaine de personnes dans les trois ans.

Fondée en 2005, Stemtech (190 salariés pour 52 millions d’€ de chiffre d’affaires) exploite la propriété de certaines plantes à favoriser la libération des cellules souches par la moelle osseuse, pour la régénération des tissus. La France constitue son premier marché européen en taille.

Cette implantation est le premier dossier dévoilé par la nouvelle Agence d’attractivité d’Alsace.

- Le conseil général de l’Aube va construire un hôtel d’entreprises agroalimentaires de 715 m2 à Torvilliers.

Auparavant dénommé pépinière agroalimentaire, cet hôtel comprenant deux unités distinctes propose à la location des locaux fonctionnels immédiatement opérationnels.

Il est situé sur le parc d’activités économique départemental de Torvilliers, à proximité immédiate de l’autoroute A 5 et d’entreprises du secteur agroalimentaire déjà installées : GJ Service Froid et API Restauration.

D’autres constructions pourront voir le jour ultérieurement en fonction des nouvelles demandes d’implantation.

banniere_vigilec-sec

- Juin est le mois des anniversaires dans plusieurs PME de l'Est.

Escofier, aujourd'hui l'un des leaders mondiaux du roulage froid, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) , fête ses 90 ans du 12 au 14 juin.

Une journée portes ouvertes, le samedi 14, suivra la cérémonie officielle du 13, précédée la veille de la présentation d'une nouvelle machine et de la visite de l'usine à l'attention des clients.

Le 19, le fabricant de jus de fruits Nectars de Bourgogne célèbre ses 10 ans. La PME de Merceuil (Côte-d'Or) est aussi l'inventrice du Poivre de Cassis©, une épice fabriquée à partir de bourgeons de cassis.

Le même jour, APF Entreprises 21 à Longvic (Côte-d'Or) montre les évolutions de l'entreprise d'insertion en 60 ans.

Iso 9001 et en cours Iso 26000, site classé pour la protection de l'environnement, prix de l'innovation RH de l'UIMM en 2013 : on est loin de l'image peu reluisante de l'époque des ateliers protégés, dit le carton d'invitation à la soirée dédiée aux clients et salariés.

Le 20 juin, c'est au tour d'Eurogerm de fêter ses 25 ans. Clients et fournisseurs sont invités à découvrir les ateliers de fabrication d'ingrédients pour la meunerie à Saint-Apollinaire (Côte-d'Or).

Le millième train à son arrivée au Port des Tellines.
Le millième train à son arrivée au Port des Tellines.

- Cérévia annonce la mise en place prochaine, avec les affrêteurs fluviaux, d’un contrat pluriannuel de flexibilité.

Il permettra d’assurer aux mariniers un volume de transport avec en retour une exigence de disponibilité des barges.

L'union de commercialisation céréalière des groupes coopératifs Bourgogne - dont Dijon Céréales -, Franche-Comté et Rhône-Alpes, duplique le contrat en cours depuis 5 ans avec Europorte. La filiale de fret ferroviaire d'Eurotunnel a mis en œuvre une organisation flexible pour, si besoin, basculer 2 trains sur 6 maximum par semaine, vers les ports du Rhin et de la Moselle.

Récemment, les céréaliers ont célébré le 1000ème train de Venarey-les-Laumes au site des Tellines à Port-Saint-Louis (Marseille-Fos).

Ces trajets réguliers permettent à Cérévia qui vend à l'étranger 45% de ses récoltes, d'acheminer ses grains vers le bassin méditerranéen qui représente 2/3 de ses exportations (1,1 million de tonnes sur un total de 1,7 million).

- Les conseils généraux ruraux du Centre et de la Nièvre interpellent le Président de la République sur la réforme territoriale.

Dans une lettre à François Hollande, les présidents - tous de gauche - des conseils généraux :  Patrice Joly de la Nièvre,  Jean-Paul Dufrègne de l'Allier, Jean-Pierre Saulnier du Cher et Jean-Jacques Lozach de la Creuse qualifient le projet de réforme territoriale, d'exercice fait dans la « précipitation », sans « vision globale » et « sans socle démocratique »

« L'effet cumulatif et simultané d'un agrandissement des régions et d'une disparition des départements constitue un signal négatif en direction des populations qui aspirent aujourd'hui à une prise en compte du local qui constitue leur cadre de vie immédiat », écrivent-ils.

Selon eux, « l'éloignement du service public amplifiera encore ce sentiment de relégation [des populations rurales] ».

Peine semble t-il perdue selon les déclarations du Président de la République aujourd'hui dans la presse quotidienne régionale, même si la réforme fera l'objet d'un débat parlementaire.

Pour réduire le nombre de régions de 22 à 14, l'Alsace et la Lorraine n'en feront plus qu'une ; Champagne Ardenne fusionnera avec la Picardie ; la Bourgogne avec la Franche-Comté.

Les conseils généraux disparaîtront en 2020. D'ici là, les élections cantonales auront lieu en même temps que les régionales à l'automne 2015.

Photos fournies par Proteor et Dijon Céréales.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, Côte-d'Or, Alsace, Eurogerm, Nièvre, Champagne-Ardenne, agroalimentaire, fret ferroviaire, réforme territoriale, Nectars de Bourgogne, Protéor, Dijon Céréales, industrie agroalimentaire, APF Entreprises 21, Aube, Cérévia, Stemtech, Escoffier, port de Marseille-Fos, parapharmacie, hôtel d'entreprises

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -

Commentez !


Combien font "6 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire