Traces Ecrites News, le club
  • Anthalys
  • JTEKT
  • STI Genlis
  • Excelliance

L'essentiel

Publié par Christiane Perruchot, le 07 janvier 2014

trwECO)BREF.

- Les 148 salariés de l'équipementier automobile TRW continuent leur combat contre la fermeture de l'usine de Dijon. Le 19 décembre dernier, ils se sont rendus au siège de la division Steering de TRW Automotive, à Shirley, près de Birmingham, en Grande-Bretagne où ils espéraient, en vain, rencontrer un responsable de la direction.

Sur leur blog, ils annoncent leur intention de retourner en Pologne en février avec, « cette fois une possible convergence de salariés de TRW des différents sites et de syndicalistes anglais, allemands, belges, français et polonais ».

Persuadés de la rentabilité de leur usine de valves hydrauliques et et capteurs électriques pour les directions automobiles, les salariés ont entrepris un tour d'Europe des sites du groupe, espérant se faire entendre jusqu'au siège américain : ils sont déjà allés en Allemagne, en Belgique et en Pologne.

Pour rappel, le fonds de pension américain Blackstone prévoit délocaliser en Pologne et en Slovaquie l'activité, et le plan de sauvegarde de l’emploi est au point mort.

- Depuis le 1er janvier 2014, l'aéroport de Dole (Jura) n'effectue plus que le transport des voyageurs.

Le service d'aéropostale qui acheminait et expédiait le courrier des régions Bourgogne et Franche-Comté (200 000 € de chiffre d'affaires) a arrêté toute activité, au profit de la route et du TGV.

Encouragés par une bonne fréquentation de l'aéroport de Dole-Tavaux en 2013 (estimation de 80 000 voyageurs), le conseil général du Jura, le propriétaire, la CCI et Kéolis, les exploitants, misent sur un plan de vol à 200 000 voyageurs en 2016-2017 avec un bilan intermédiaire à 100 000 cette année.

Selon le président du conseil général, Christophe Perny, une complémentarité est à nouveau à l'ordre du jour avec l'aéroport de Dijon-Bourgogne, à Longvic (Côte-d'Or).

levermont

- Les collectivités locales alsaciennes (Région, Département du Haut-Rhin et Mulhouse Alsace Agglomération principalement) confirment  l'acquisition de 47 hectares de terrains et de bâtiments du site PSA de Mulhouse, soit environ 20% de son foncier de l'industriel de l'automobile en Alsace.

La transaction de 18,5 millions d'€ dont les conclusions sont attendues ces prochaines semaines, apportera du cash à l'industriel pour ses investissements futurs.

Comme prévu, une société d'économie mixte patrimoniale va être créée pour porter l'aménagement des lieux dont la vocation industrielle sera maintenue. Elle aura pour actionnaires le conseil régional d'Alsace à hauteur de 37 %, le conseil général du Haut-Rhin (25 %), PSA (15 %), Mulhouse Alsace Agglomération (14 %), divers établissements financiers (6 %), les communes de Rixheim et Sausheim (1 % chacune) et la CCI Sud Alsace (1 %).

A Sochaux aussi, PSA a engagé des négociations avec la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard pour la vente de 23 ha avec 100 000 m² de bâti dont le bâtiment Mécanique (60 000 m²), activité aujourd'hui externalisée.

parisot- Le groupe Parisot (216 millions d'€ de chiffre d'affaires) sort du rouge avec la validation des plans de sauvegarde de deux de ses filiales : La Compagnie Française du Panneau, 201 salariés à Corbenay (Haute-Saône) et Parisot SAS (anciennement Parisot Meubles) 630 salariés à Saint-Loup-sur-Semouse dans le même département.

Le remboursement des créances va ainsi pouvoir être rééchelonné sur dix ans. Cette décision fait suite au placement sous procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Vesoul en novembre 2012. "Nous allons pouvoir travailler sereinement avec nos clients et fournisseurs, renforcer nos positions commerciales et accélérer le développement d'offres innovantes et adaptées aux besoins du marché", souligne Jacques Cuehle, le président du groupe.

Le fabricant de meubles en kit et de panneaux de particules (environ 2000 personnes) demeure toutefois en procédure de sauvegarde pour sa troisième filiale française, Parisot Mattaincourt (Vosges). Le tribunal de commerce d'Epinal réexaminera sa situation le 27 février prochain.

Parisot est détenu à 49% par la famille du fondateur Jacques Parisot et à 51% par Windhurst Industries, spécialiste européen de l'aménagement d'intérieur. (Sources : AFP, l'Est Républicain et Les Echos)

- Le CHU de Dijon obtient une aide exceptionnelle de 8 millions d'€ de l'agence régionale de santé (ARS).

L'établissement hospitalier est en train de négocier un Contrat de Retour à l’Equilibre Financier (CREF) sous l’égide du Comité Interministériel de Performance et de la Modernisation de l'Offre de Soins (COPERMO). Il affiche un déficit cumulé de 35 millions d'€ et une dette de 390 millions.

Pour rappel, il est en train de clore un programme d'investissement de l'ordre de 300 millions d'€ afin de regrouper l'ensemble de ses services sur le site de Montmuzard, dans le quartier universitaire. En septembre, la chambre régionale des comptes avait relevé « les dérives financières » de ce projet.

- François Berthelon, président du conseil économique et social régional de Bourgogne est élu président de l'Assemblée des conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (CESER de France).  Elle réunit l’ensemble des conseils consultatifs des régions de métropole et outre-mer.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Montbéliard, Franche-Comté, Bourgogne, automobile, Alsace, Jura, Haute-Saône, Haut-Rhin, PSA Sochaux, Parisot, industrie automobile, CHU de Dijon, aéroport Dole-Tavaux, PSA Mulhouse, TRW, CESER

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "4 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire