Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Utinam
  • Gabriel Boudier
  • Les Canalous

L'essentiel

Publié par Traces Ecrites News, le 09 juillet 2013
Hydro 3m à Saint-Vallier (Saône-et-Loire) s'appelle dorénavant Novium.
Hydro 3m à Saint-Vallier (Saône-et-Loire) s'appelle dorénavant Novium.

ECO)BREF.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

- Changement de nom pour le groupe de Saône-et-Loire FluHyd et sa filiale, implantée dans le même département à Saint-Vallier, Hydro 3m.

Le premier, présidé par Patrice Chagnaud, s’appelle dorénavant Inicia (6 entreprises, 185 salariés, 25 millions d’€ de chiffre d’affaires), pour initiative et innovation. La seconde porte maintenant le nom de Novium. Cette entreprise (35 personnes, 6,5 millions d’€ d’activité) dirigée par Didier Stainmesse construit et rénove des engins mobiles.

Elle est la tête de pont de MecateamCluster, regroupement de 65 entreprises qui monte à Montceau-les-Mines, un pôle dédié à la rénovation et à la maintenance d’engins mobiles, notamment ferroviaires.

- Propriétaire des eaux de Wattwiller Haut-Rhin), Spadel rachète à Nestlé Waters France la société anonyme des eaux minérales de Ribeauvillé (Haut-Rhin) qui produit la marque Carola.

Cette acquisition renforce la stratégie régionale du groupe belge dans l'Est. Avec Carola (49 salariés, 16 millions d'€ de chiffre d'affaires), il souhaite prendre une position significative sur le marché des CHR (cafés, hôtels, restaurants), Wattwiller (43 salariés, 13 millions d'€ de chiffre d'affaires) étant essentiellement ancrée sur le marché consommation à domicile.

La SAEM de Ribeauvillé sera placée sous la direction de Franck Lecomte, actuel directeur général France et Royaume-Uni au sein du groupe Spadel, déjà en charge des Grandes Sources de Wattwiller. Lire ici l'article de Traces Ecrites News ici.

A court terme, aucun changement majeur d'organisation n'est envisagé sur aucun des deux sites de Ribeauvillé et de Wattwiller, précise un communiqué.

- Ascot au Creusot (Saône-et-Loire) devient la treizième entreprise agréée PME attractive par l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) de Saône-et-Loire et le Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB). Spécialisée dans le contrôle non destructif pour le nucléaire et l’aéronautique, elle emploie 65 personnes sur ce site et réalise 5 millions d’€ de chiffre d’affaires. La finalité de cet agrément est de valoriser l’image des PME et de mettre en avant leurs atouts concernant la gestion des ressources humaines, de la qualité, de la sécurité et de l’environnement auprès du grand public et des donneurs d’ordres.

L'espace viticulture de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté à Beaune (Côte-d'Or) a ouvert en 2010.
L'espace viticulture de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté à Beaune (Côte-d'Or) a ouvert en 2010.

- La Caisse d’Épargne de Bourgogne et Franche-Comté investit le monde viticole. Depuis la création en 2010 d’un espace viticole, près de son agence bancaire de Beaune (Côte-d’Or), la banque mutualiste interrégionale multiplie les événementiels en faveur des vignerons.

La seconde édition, le 4 juillet dernier, d’une soirée conférence (et dégustation) montre que la concurrence sur ce marché, vis-à-vis notamment du Crédit agricole, a du bon. Challenger, la Caisse d’Épargne annonce de belles progressions, avec déjà 12% de parts de marché sur les Côtes de Beaune et de Côtes de Nuits et 18% à Chablis.

Un espace dédié existe déjà dans cette ville de l’Yonne et un autre à Charnay-lès-Mâcon (Saône-et-Loire). Il est prévu d’en agencer un à Nuits-Saint-Georges, lors de la création de la nouvelle agence, et une réflexion est en cours sur Arbois (Jura), la capitale des vins de Franche-Comté. Cinq spécialistes estampillés Écureuil travaillent spécifiquement ce secteur avec des produits adaptés : prêts vendanges, crédit de financement des stocks, barèmes fonciers spécifiques, comptes professionnels rémunérés…

- Beaune, la capitale des vins de Bourgogne va enfin avoir un lieu où vanter son précieux breuvage : une Cité des vins. A l’initiative de l’interprofession viticole (BIVB), qui fédère vignerons et négociants, elle verra le jour à l’horizon 2016 près du palais des congrès dans un parc urbain de 6 hectares. Trois bâtiments de 1100 à 1200 m2 seront édifiés pour un coût global de 10 millions d’€. Un espace d’accueil proposera une plate-forme oenotouristique, un parcours de visite et des expositions temporaires. Juste à côté, une école des vins, avec salle de réception, initiera les papilles et, en bordure aussi, un pavillon des expériences permettra rencontres et découvertes.

Le concept développé consiste à faire découvrir tous les vignobles régionaux en une porte d’entrée unique. Cette réalisation, qui devra s’autofinancer en termes d’exploitation, ne rentrera pas en concurrence avec la Cité de la Gastronomie de Dijon, mais la complètera et l’amplifiera. « Notre oenothèque sera mondiale, mais bien évidemment, le vin de Bourgogne y aura une place privilégiée », souligne Didier Martin, vice-président chargé du développement économique à l’agglomération du Grand Dijon.

« Nous serons fortement présents à Dijon », ponctue pour sa part Pierre-Henry Gagey, président du BIVB. La ville de Beaune créera sur le même site une grande halle de réception et favorisera l’implantation d’un hôtel 5 étoiles ainsi qu’une galerie commerçante de luxe. On espère toutefois que cette cité des vins s’ouvrira à une clientèle non élitiste et démocratisera les bourgognes auprès de toutes les couches sociales, tout à fait aptes elles aussi à apprécier la "Dive bouteille".

Que Pierre-Henry Gagey, inquiet lors de la présentation de ce projet vendredi 5 juillet, se rassure. Des hordes de touristes en goguette n’iront pas envahir les vignes pour y saucissonner à coup de gros rouge qui tache. « Salauds de pauvres ! » (La Traversée de Paris, un film de Claude Autant-Lara, 1956).

- GDF Suez perd en appel dans l'affaire qui l'oppose à Fabrice Crobeddu, le fondateur d'Energia depuis la prise de contrôle en 2008 par l'énergéticien, de l'entreprise nivernaise spécialisée dans les énergies renouvelables : alors prospère (35 millions d'€ de chiffre d'affaires), ses parts de marché se sont brutalement effondrées. Dans son jugement du 27 juin 2013, la cour d’appel de Bourges fait état de « moyens grossiers et de contre-vérités patentes » et relève « un abus de droit caractérisé et un dévoiement patent de l’action publique ».

- L’agence de développement économique Bresse Initiative souhaite aider les entreprises et les actifs à travailler à domicile ou depuis un lieu de travail partagé. Elle lance aujourd’hui une enquête sur l’intérêt du télétravail et coworking en ligne ici.

La société Sodifalux (Dijon) a réalisé l'enseigne du restaurant Loiseau des Ducs : les boitiers en aluminium laqué du lettrage sont apposés en décalage de la façade pour permettre un rétro-éclairage en leds blanches.
La société Sodifalux (Dijon) a réalisé l'enseigne du restaurant Loiseau des Ducs : les boitiers en aluminium laqué du lettrage sont apposés en décalage de la façade pour permettre un rétro-éclairage en leds blanches.

- C'est le 16 juillet qu'ouvrira le restaurant Loiseau des Ducs (35 couverts et une vingtaine en terrasse), dans l’hôtel de Talmay, près de la place de la Libération à Dijon. Il s'agit du 5ème établissement du groupe étoilé Bernard Loiseau.

L'équipe (sommelier, chef de cuisine, chef pâtissière) a passé plusieurs années au Relais Bernard Loiseau à Saulieu (Côte-d'Or). Comme les précédents établissements secondaires du groupe, une œnothèque avec une quarantaine de vins au verre le distingue. Lire ici l'article de Traces Ecrites News ici.

- Et pour finir avec le sourire, un sujet cependant sérieux puisqu'il s'agit de valeur monétaire. Le 13 juillet, la commune d'Ungersheim (Haut-Rhin) met en circulation 2 000 billets de 1, 5, 10 et 20 radis, une monnaie strictement locale destinée à favoriser les échanges de proximité. Voir la vidéo de France3 Alsace.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Bourgogne, Alsace, Vin, Beaune, Bresse Initiative, Energia, Relais Bernard Loiseau, Caisse d'épargne Bourgogne Franche-Comté, Wattwiller, Ungersheim, Ascot, Cité des Vins de Bourgogne, Inicia, Novium, Loiseau des Ducs

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "9 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire