L'essentiel

Publié par Christiane Perruchot, le 02 juillet 2013
Apprentis au travail chez Alstom Power à Belfort.
Apprentis au travail chez Alstom Power à Belfort.

ECO)BREF.

- L’image de l’apprentissage s’améliore auprès des chefs d’entreprise. Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour l’Agefos-PME (CGPME), 71% des dirigeants estiment que « c’est une solution intéressante » et 64% pensent que « c’est un outil au service de leur compétitivité ». L’intérêt croît avec la taille de l’entreprise, notamment dans le domaine de la construction.

Pour 90% des patrons, les apprentis sont jugés plus rapidement opérationnels que les jeunes sortant d’un cursus général. Autre enseignement de ce sondage, l’entreprise doit, pour 93% des enseignants et 96% des dirigeants, être expliquée aux collégiens et aux lycéens. La formule gouvernementale des mini-entreprises accompagnées est par ailleurs plébiscitée.

Reste une réalité plus sévère, l’apprentissage a baissé de près de 20% à la fin avril dernier par rapport à la même période l’an dernier. Une majorité de chefs d’entreprise estiment que l’enseignement professionnel « n’est pas adapté aux besoins des PME » et, désirent être consultés comme leurs homologues d’outre-Rhin.

- Le fabricant de parasols et stores Vlaemynck (37 millions d'€, 121 salariés) est repris à la barre du tribunal de commerce de Dunkerque par Fermob, l'un des leaders du mobilier de jardin basé à Saint-Didier-sur-Chalaronne (Ain). 35 salariés de l'usine de Mâcon (Saône-et-Loire) sur 44 sont repris. L'atelier de tissage de Saint-Omer (Pas-de-Calais) et siège social, va fermer.

Dans un communiqué, Fermob affirme « s’appuyer sur ses capacités d’innovation et sur l’excellente réputation de Roland Vlaemynck auprès du marché de l’hôtellerie haut de gamme pour dynamiser les ventes ».

Le gouvernement met un coup de frein aux liaisons ferroviaires à grande vitesse.
Le gouvernement met un coup de frein aux liaisons ferroviaires à grande vitesse.

- L'achèvement de la LGV Rhin-Rhône entre Mulhouse et Petit-Croix ne fait pas partie des priorités du rapport Duron sur les grandes infrastructures, remis la semaine dernière au Premier ministre.

Présidente de l’Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône Méditerranée, Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté rappelle que « plus de 80 millions d’€ ont déjà été dépensés » en acquisitions foncières et travaux préparatoires. Cette ligne nouvelle de 35 km est chiffrée à 1,18 milliard d’€, soit « 4 % du montant des projets préconisés pour être réalisés avant 2030 ».

« En permettant la connexion du réseau à grande vitesse français à ceux de l’Allemagne et de la Suisse, ces 35 km revêtent une dimension européenne de premier plan », souligne pur sa part Charles Buttner, président du conseil général du Haut-Rhin, à l'origine d'une pétition lancée ces dernières semaines. « Il ne s’agit pas seulement de l’intérêt général des Alsaciens, ni même des Francs-Comtois », insiste t-il.

Egalement aux oubliettes, la ligne LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon (POCL) en passant par la Nièvre. La commission Mobilité 21 estime que « le coût du projet mérite d’être substantiellement maîtrisé ». Il est estimé à 14 milliards d’€, auxquels s’ajoutent des travaux indispensables des nœuds ferroviaires pour plus de 2 milliards d’€.

Vice-président de l'association TGV Grand Centre Auvergne et maire de Nevers, Florent Sainte Fare Garnot  se dit prêt à « un marathon en saisissant l'opportunité des clauses de revoyure tous les 5 ans et à démontrer que la POCL est la seule alternative au Paris-Lyon-Marseille qui n'engorge pas le couloir rhodanien »

Ce n'est pas l'avis du sénateur-maire de Dijon, François Rebsamen qui suggère, comme autre alternative à la saturation prochaine de la LGV Paris-Lyon-Marseille, une modernisation de la ligne actuelle Dijon-Lyon, avec transfert du transport de marchandises par la ligne de la Bresse. Il proposera ce projet au prochain contrat de plan Etat-région.

Pour sa part, François Patriat, président du conseil régional de Bourgogne, défend les deux projets retoqués par la commission. « La liaison Paris, Orléans, Lyon, Clermont (POCL) assurant la desserte en TGV de la Nièvre et de l’Est de la Saône-et-Loire, et la réalisation complète de la branche est de la LGV Rhin-Rhône, revêtent une importance stratégique pour nos territoires (…), au-delà de la seule dimension transport ».

Mieux lotie par le rapport Duron, la Route Centre Europe Atlantique (RCEA) est classée chantier prioritaire. Selon La Gazette des Communes, une double solution serait envisagée pour achever la mise à deux fois deux voies - 120 km entre Montmarault (Allier) et Mâcon (Saône-et-Loire) - de cet axe parmi les plus meurtriers de France : payante dans l’Allier mais gratuite en Saône-et-Loire. On se souvient de la fronde menée par Arnaud Montebourg, alors président du conseil général de Saône-et-Loire et pas encore ministre, pour éviter la mise en concession souhaitée par le gouvernement Fillon.

Selon La Montagne, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier en visite le 11 juillet dans les deux départements, devrait en effet annoncer une mise en concession entre Montmarault et Paray-le-Monial pour une mise en service en 2020, et pour la partie gratuite jusqu'à Mâcon, des créneaux de dépassement financés par l'État et les collectivités.

Le Premier ministre annoncera le 9 juillet prochain le plan d'investissement du gouvernement.

 

Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Franche-Comté, Bourgogne, LGV Rhin-Rhône, apprentissage, LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon, Vlaemynck, Fermob

Découvrez également les articles associés :

Dans le rétro : ce qu’il ne fallait pas manquer pendant ce début des vacances de PâquesDans le rétro : ce qu’il ne fallait pas manquer pendant ce début des vacances de Pâques
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "7 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire