Les Trophées de Femme de l’Économie saluent la générosité de Christelle Cuinet, biographe hospitalière

Publié par Christiane Perruchot, le 19 décembre 2017

SANTÉ/JURA. Christelle Cuinet accompagne par l’écriture les malades, le plus souvent des enfants, pour les évader de thérapies souvent lourdes. Elle a baptisé son métier, biographe hospitalière.
Localisée à Dole (Jura), l’association Traces de Vie qui la salarie fait le pari du mécénat pour pérenniser une action sollicitée par les hôpitaux et distinguée à la finale des Trophées des Femmes de l’Économie.

 

dessincamillejourdy
Le dessin de la marraine de l'association Traces de Vies, Camille Jourdy, illustratrice d'origine bourguignonne, symbolise bien l'espoir qui est donné aux malades à travers un récit qui les met en scène. © Camille Jourdy.

 

C’est à la fois un métier, rare, et une aventure humaine qu’a mis en lumière la finale des Trophées des Femmes de l’Economie, le 15 décembre dernier à Paris. Fondatrice de l’association Traces de Vie, Christelle Cuinet est biographe hospitalière, un métier qu’elle a quasiment inventé. « Nous ne sommes quelques-unes en France », confirme cette femme discrète d'une quarantaine d'année, installée à Dole (Jura).


Son métier est emprunt de beaucoup d’empathie : elle propose à des malades hospitalisés dans les établissements de Bourgogne-Franche-Comté de raconter un pan de leur vie, puis retranscrit leur histoire dans un livre.

 

Ce furent d’abord des personnes en fin de vie ou en soins palliatifs, puis de plus en plus souvent maintenant, des enfants atteints de cancers, de leucémies ou d'autres maladies graves et invalidantes. Âgés de 4 à 18 ans, ils constituent aujourd’hui 80% de son activité. Une vingtaine se sont confiés à elle en 2017.

 

Ecole des vins


Aux enfants, Christelle Cuinet propose d’imaginer une fiction autour d’un héros doté d’un super pouvoir, souvent eux-mêmes : elle retranscrit le récit le plus fidèlement possible grâce à un enregistrement et le conteur l’illustre avec ses dessins.


Pour les adolescents, la forme biographique est plus adaptée. « Il s’agit pour eux d’exprimer à leurs proches tout ce qu’ils traversent durant cette période difficile de leur vie ». Le livre relié par un imprimeur artisanal entre dans une collection, “La Petite Fabrique de Héros”.


Utile et bienfaisante, c’est ainsi que Christelle Cuinet qualifie modestement son action. « L’optimisme des enfants, leur joie de vivre et leur philosophie face à la maladie m’ont conduit à persévérer », explique cette ancienne professeure en littérature qui tourna la page de l’Education Nationale en 2011. Une décision prise après la douloureuse expérience d’accompagnement de sa meilleure amie dans sa fin de vie.

 

Appel au mécénat et au financement des hôpitaux

 

livrejade
Le titre du livre est choisi par l'auteur du récit qui le signe en couverture.

 

Près de sept années de ténacité plus tard, et un coup de pouce de Sandra Frache, pédiatre au CHU de Besançon qui lui a ouvert les portes du milieu hospitalier, sa meilleure récompense est en dehors des moments passés avec les enfants, c'est le soutien des soignants.


« Ce sont les équipes médicales qui repèrent les enfants qui souffrent psychiquement d’hospitalisations longues, qui ne mangent plus, se replient sur eux-mêmes et présentent une baisse de combativité face à la maladie. Ils me demandent alors d’intervenir pour leur donner une ouverture, un projet qui les détourne de la maladie. » Mieux, les soignants disent reconnaître le bienfait de l'accompagnement sur le moral des malades et par ricochet, leur état physique.

 

Reste que pour rendre ce service accessible à tous et toutes, l’intervention de Christelle Cuinet, parfois jusqu’à une dizaine de séances, est gratuite pour les familles.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

Ce sont des fondations (notamment Grace de Monaco et la Fondation de France) ainsi que la Ligue contre le cancer (le comité de Montbéliard) qui contribuent à court terme à un budget qui s'est élevé en 2017 à 75.000 €, comprenant le salaire de la biographe et les frais d’impression des livres.

 

En 2018, une embauche sous forme d’un contrat aidé porte le budget à 95.000 €. Cette personne a été recrutée pour développer le mécénat auprès des entreprises, sachant que l’association reconnue d'utilité publique est habilitée à appliquer des déductions fiscales. Paiement en ligne ici.

 

cuinet
Christelle Cuinet à la remise des Trophées des Femmes de l'Economie. © Traces Ecrites.

Concentrés sur les dépenses de soins, les hôpitaux ne disposent de fonds pour financer l’accompagnement des malades. Exceptionnellement, l’Agence Régionale de la Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté y contribué cette année à hauteur de 30.000 €.

 

« Il est primordial que les structures hospitalières qui nous sollicitent, puissent nous financer et contractualiser avec nous », affirme Christelle Cuinet. L'appel est lancé…

 

dessinorange
Le dessin d'une petite fille qui avait dessiné Christelle Cuinet à côté d'elle sur son lit d'hôpital.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : hôpital, Jura, mécénat., ARS, Santé, Bourgogne Franche-Comté, Trophées des Femmes de l'Economie, Christelle Cuinet, Traces de Vies, association, enfants

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0 En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0
Pourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'OrPourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'Or
Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€

Commentez !


Combien font "10 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire