Traces Ecrites News, le club
  • Excelliance
  • Les Canalous
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Domaine Faiveley

Les transporteurs Heppner et STEF investissent en Alsace

Publié par Christian Robischon, le 09 octobre 2014
stefnouveausite
Le nouveau site de Stef à Bischheim, au nord de Strasbourg.©Clan d'œil.

 

LOGISTIQUE. Le transport routier souffre, mais en Alsace, ses poids lourds font le dos rond et investissent.

A quelques jours d’intervalle, les groupes Heppner et STEF ont inauguré de nouvelles installations respectivement en périphérie de Mulhouse et de Strasbourg.

 

Point commun : déménager un site au sein de la même agglomération pour en optimiser le fonctionnement, donc le service aux clients.

 

Originaire d’Alsace, le groupe familial Heppner déplace son site de Mulhouse du centre-ville vers la périphérie. Située à Pulversheim, la nouvelle agence de 4 000 m2 a mobilisé 3 millions d’€ d’investissements.

 

Ses 48 salariés assurent une gamme large d’offre de services : messagerie, commission de transports, opérations de douane, transport aérien et maritime, logistique. « Nous avons mis en place 12 lignes directes quotidiennes vers la région parisienne, Lyon, Avignon, Lille, Le Mans et plusieurs villes du Grand Est », souligne Catherine Blanchard, directrice de l’agence.

 

La certification Certipharm revêt une dimension stratégique : le secteur de la pharmacie, particulièrement dynamique dans la région de Bâle, compte parmi les cibles de croissance. Le site prévoit quatre ou cinq embauches dans ce but d’ici à un an.

 

L’activité dans la région de Mulhouse a enregistré une croissance de 18 % depuis le début de l’année, mais Heppner le reconnaît volontiers, la fermeture du site local de Mory-Ducros n’y est pas étrangère.

 

hepner
Les dirigeants de Heppner devant l’entrée de la nouvelle agence à à Pulversheim, dans la périphérie de Mulhouse. De g. à d. : Christophe Schmitt, directeur régional Est, Jean-Thomas Schmitt, directeur général délégué et futur numéro un du groupe, et Catherine Blanchard, directrice de l’agence. ©Christian Robischon.

 

Bureaux à Dijon, Reims et Troyes

 

Pour le groupe familial, la réimplantation à Pulversheim s’inscrit dans un contexte d’expansion dans l’Est. Elle suit l’ouverture de bureaux à Dijon, puis cette année à Reims et Troyes. Heppner prévoit aussi d’occuper des locaux dans le nouveau terminal cargo de l’Euroairport Bâle-Mulhouse qui doit entrer en service début 2015.

 

En Alsace, Heppner emploie 420 personnes sur sept sites dont son siège social à Strasbourg, pour un chiffre d’affaires de 90 millions d’€ en 2013, soit 15 % du total groupe.

 

Spécialiste du transport sous température contrôlée frigo/frais/ambiant, le groupe STEF déménage quant à lui d’Ostwald à Bischheim, autrement dit du sud au nord de Strasbourg, après un investissement de 15 millions d’€.

 

« La nouvelle implantation nous rapproche de nos principaux clients, entreprises  agro-alimentaires basées dans la zone voisine de Hoerdt. Elle procure un accès plus rapide à l’autoroute. Et elle est plus confortable pour la majorité de notre personnel, qui réside au nord de l’agglomération », décrit Michel Goncalves, directeur du site. « Au final, nous économisons 125 000 km par an, soit une réduction de 150 tonnes des émissions de C02 », ajoute-t-il.

 

Le groupe, également présent à Dijon (Lire ici l'article de Traces Ecrites News) a également calculé que l’accès au centre-ville de Strasbourg serait plus rapide que depuis la précédente implantation devenue obsolète.

 

stefinterieur
Le déménagement de Stef n’augmente pas les surfaces, mais il optimise leur utilisation. ©Clan d'œil.

 

Logistique urbaine

 

Le critère a son importance dans le contexte du développement de la logistique urbaine pour la restauration hors domicile, située pour l’heure à 5 tonnes par jour. Bischheim emploie 200 salariés et totalise 9 000 m2.

 

« Le déménagement n’augmente pas les surfaces (une réserve d’extension de 4 300 m2 est toutefois disponible), mais il optimise leur utilisation », souligne Michel Goncalves. L’agencement plus fonctionnel permet de mieux distinguer les flux entre les trois seuils de températures  – 25 ° C  / + 2 à + 4 ° / ambiant.

 

La plate-forme conjugue livraison de proximité (250 tonnes par jour dans le Bas-Rhin) et expéditions lointaines à raison de 600 tonnes quotidiennes vers le reste de la  France et l’Europe.

 

L’infrastructure est la seconde du groupe à décrocher la certification de qualité environnementale « NF Bâtiments tertiaires démarche HQE ». Elle vient ponctuer un programme d’investissements de 35 millions d’€ depuis 2009 en faveur des sites strasbourgeois STEF, transport et logistique confondus.

 

Le groupe emploie 15 500 salariés pour un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros en 2013.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Alsace, Mulhouse, Euroairport Bâle-Mulhouse, Haut-Rhin, Grand Est, logistique, Strasbourg, transport routier, Bas-Rhin, STEF, Heppner, Certipharm, transport frigorifique

Découvrez également les articles associés :

A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne

Commentez !


Combien font "3 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire