Les matériaux verts d'AgroComposites

Publié par Christiane Perruchot, le 07 juin 2011

Innovation. Le tout jeune groupement d'entreprises AgroComposites, de retour du salon FIP Solution Plastique du 24 au 27 mai à Eurexpo Lyon, compte bien faire valoir sa spécificité dans l'ingénierie des process de fabrication d'agromatériaux.

«Il existe des entités de recherche sur les agromatériaux et des industriels qui les développent. Nous sommes entre les deux et nous mettons au point des démonstrateurs sous la forme de projets collaboratifs pour élargir leurs champs d'application et améliorer leur modèle économique», indique Tristant Mathieu, président de l'association créée en septembre 2010 et dirigeant de la société d'ingénierie CRST (Côte-d'Or).

Labellisé en janvier par la Datar, le cluster AgroComposites Entreprises (ACE) est formé de 12 entreprises (1), la plupart implantées en Bourgogne. Elles pèsent 100 millions d'€ de chiffre d'affaires et 675 salariés.

«Le label cluster est une reconnaissance nationale indéniable du bien-fondé de notre travail», estime le président.

Les agromatériaux sont composés d'un mélange de fibres végétales et de polymères synthétiques. Le lin, le chanvre, le bois, le miscanthus remplacent les produits à base d'hydrocarbures.

«Pour les industriels, la connotation environnementale est la cerise sur le gâteau», explique Tristan Mathieu. Ils s'intéressent davantage à leurs qualités techniques et économiques.

Les fibres végétales permettent en effet d'alléger le poids du matériau et le rendent plus résistant. «Pour le même coût, il est techniquement meilleur, seulement les industriels ne savent pas l'intégrer dans leur process», ajoute t-il.

Une alternative au plastique

C'est le rôle que compte jouer le cluster.

Deux projets sont en route. Piloté par CRST, le programme Fibratitia livrera dans 3 mois ses premiers prototypes à base de lin et d'amidon de maïs. Il s'agit de fabriquer des pièces emboutées avec un cycle de production plus performant. Les moulistes Empreinte, Julien SA et Welience, la filiale valorisation de l'université de Bourgogne et PEI participent à ce projet.

Début juillet, démarre le programme Ingefib qui vise à améliorer le process d'injection des compounds en fibres naturelles, afin de limiter l'ancrassage des moules. Le mouliste Julien SA conduit ce projet, avec Bourgogne Pellets, Gaïa Technologies, Jackdaw et Welience.

Les débouchés des agromatériaux sont à la dimension de l'industrie du plastique : l'emballage logistique en particulier en raison de leur légèreté et de leur résistance, les sports-loisirs et la décoration pour leur aspect visuel (on voit les fibres en transparence), l'industrie du bâtiment - profilés de fenêtres PVC par exemple - pour son concours à l'empreinte carbone.

Leurs qualités biodégradables sont aussi un atout pour l'horticulture.

Doté d'un budget de fonctionnement de 240 00 € comprenant notamment une ingénieure à temps plein, ACE s'emploie à développer les prestations de service, afin de réduire progressivement la part de subventions. En provenance de l'Etat, du conseil régional de Bourgogne et de l'Europe, ils abondent aujourd'hui 80% du budget.

L'un de ses premiers contrats porte sur la création de chaises et fauteuils à base de fibres de lin pour le nivernais Eurosit, fabricant de sièges de bureaux et de meubles d'ambiance professionnelle.

Début 2012, le cluster aujourd'hui installé dans les anciens locaux d'IFF à Longvic (Côte-d'Or) s'installera sur le technopôle Agro-envrionnement de Bretenières, en périphérie de Dijon, porté par l'école d'ingénieurs AgroSup et Le grand Dijon.

(1) Les membres d'AgroComposites.

- BourbonCom (Moirans-en-Montagne, Jura), conception de pièces plastiques pour la beauté, la santé et l'optique

- CRST (Gissey-le-Vieil, Côte-d'Or): Etude et production de textiles techniques.

-Gaïa Technologies (Bretenières, Côte-d'Or): Fabrication de granulés à base de fibres naturelles végétales.

-Groupe Empreinte (Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire): Conception et fabrication de moules.

- Sonae Industria (maison mère d'Isoroy, présent au Creusot, Saône-et-Loire et Auxerre, Yonne), fabricant de granulés de fibres de bois pour les compounds.

- Jackdow (Lyon) : Formulation et coloration de polymères techniques.

- Julien SA (Le Creusot, Saône-et-Loire): Conception et fabrication de moules pour les habillages d'intérieur et d'insonorisation de l'automobile.

- Pei (Bourgogne) : Conception et fabrication de systèmes automatiques de production pour la transformation des plastiques et de la tôle.

- Tangent'Delta (Cosne-sur-Loire, Nièvre): Etude et conseil en acoustique pour les moyens de transport (confort, sécurité, fiabilité).

- Terr'Nova (Bourgogne), société de valorisation du miscanthus et du switch grass, créée par Bourgogne Pellets (Côte-d'or), Champs d'Energies (Indre-et-Loire), Sidesup (Loioret) et Naples Investissement (paris).

- Welience (Dijon), filiale de valorisation de la recherche de l’université de Bourgogne.

(2) La production des fibres végétales en France

Une étude de l'Ademe et de Fibres Recherche Développement, société de recherche dédiée à la valorisation des fibres végétales à Troyes (Aube), chiffre à 169 000 tonnes annuelles la production annuelle de fibres végétales (lin fibre, lin oléagineux, chanvre, miscanthus) en France, de 2001 à 2008, à laquelle s'ajoute 330 tonnes de granulats et 330 000 tonnes de poudres. En comparaison, la production annuelle  de fibres de verre s'est élevée à 240 000 tonnes. Les besoins industriels à 25 ans sont évalués à moins de 1% de la surface agricole française.

L'étude complète : http://www.f-r-d.fr/publications.php?telechargement=61

Lire aussi sur Traces Ecrites News:

www.tracesecritesnews.fr/actualite/bouillard-habille-les-plantes-a-une-mode-plus-ecolo-2582

www.tracesecritesnews.fr/actualite/eurosit-elargit-son-assise-a-nevers-3830

www.tracesecritesnews.fr/actualite/«un-cluster-doit-federer-tres-largement»-5034

www.tracesecritesnews.fr/actualite/les-«clusters»-font-flores-sur-l’axe-rhin-rhone-4681

www.tracesecritesnews.fr/actualite/les-tp-de-franche-comte-5143

Voir aussi: www.agrocomposites.fr/



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Bourgogne, cluster, matériaux, grappe, chanvre, emballage, plastique, AgroCompostes Entreprises

Découvrez également les articles associés :

Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur
A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale

1 réponse(s) à "Les matériaux verts d'AgroComposites"

  1. Olivierdit :

    Je me souviens du motard-paysan qui s'était lancé au Paris-Dakar avec une moto dont les composants plastiques de la carrosserie étaient d'origine agro. Cela remonte à au moins 15 ans ... C'était les débuts de cette nouvelle ruée vers la "bio-conception". Pourvu que ça dure !!

Commentez !


Combien font "1 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire