Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Toyman
  • JTEKT
  • Club Affaire Aire Urbaine

Les femmes de l’économie saluent la stratégie emballante de Christine-Noëlle Baudin, PDG des cartonnages et impressions SBCI

Publié par Monique Clémens, le 15 décembre 2017

EMBALLAGE/DOUBS. Lauréate d’un prix bronze Femme chef d’entreprise pour la première cérémonie des Trophées des Femmes de l’Économie de Bourgogne-Franche-Comté, Christine-Noëlle Baudin pilote sa société en mêlant créativité et savoir-faire industriel.

Et en lui donnant une visibilité nationale. Une stratégie payante.

 

sbcigms
SBCI fabrique toutes sortes d'emballages principalement pour l'alimentaire. Ici, pour la grande distribution.

 

Dans les couloirs et les bureaux de la Société baumoise de cartonnage et d’impression (SBCI), une tour Eiffel stylisée en carton noir mat côtoie un mannequin, un cheval à bascule, une commode et toutes sortes d’objets, de boîtes et d’emballages en carton plié, collé, imprimé…

 

Cette créativité fait partie intégrante de la stratégie de l’entreprise née en 1958 à Baume-les-Dames (Doubs), et dont l’expertise technique permet au minimum de rentabiliser l’outil industriel de son donneur d’ordre, et si possible de l’améliorer.

 

Car avec ses emballages, SBCI va jusqu’à la co-conception. « Il faut tenir compte de la mécanisation du produit que l’on va emballer, de son utilisation, du développement durable, nous sommes vraiment dans la définition du design, ou plus exactement nous sommes des créatifs packaging qui intégront une composante design », assure Christine-Noëlle Baudin, qui réalise un chiffre d’affaires de 7 millions d’€ et emploie une quarantaine de personnes.


L’activité de SBCI va des études à la logistique en passant par le pré-presse, l’impression, l’ennoblissement, le contre-collage, la découpe et le façonnage.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

A la tête de SBCI depuis 1990, Christine-Noëlle Baudin se réjouit de la reprise qui semble se confirmer. L’entreprise de la petite ville des bords du Doubs a plusieurs projets d’investissements et devrait prendre livraison d’une nouvelle machine de production d’ici quelques jours. « Nous avons toujours anticipé les récessions en nous positionnant sur des marchés ouverts et généralistes, afin de pouvoir surfer sur le haut et non le creux de la vague », dit-elle joliment.


A la veille des fêtes de fin d’année, l’entreprise a, avec l’emballage des bûches de Noël, un regain d’activité dans une fabrication saisonnière de l’un de ses secteurs d’activité phare, l’alimentaire. SBCI a aussi conçu et fabriqué un calendrier de l’Avent pour la chocolaterie bisontine Le Criollo : un arbre à monter soi-même, avec une petite maison accrochée aux branches – contenant un chocolat – à ouvrir chaque jour.

 

sbciateliers
Les ateleirs de Baume-les-Dames.

Transmission progressive à sa fille, Vanessa

 
Deux produits qui résument assez bien la stratégie de l’entreprise : allier le savoir-faire industriel à la créativité.

 

Le premier secteur d’activité, en volume, est celui du médical et de la cosmétique, très gourmand en petits emballages cartonnés. « Et, de plus en plus, les start-up du médical dans l’instrumentation », assure la dirigeante.


« Depuis dix ans environ, c’est ce qui nous permet d’être aimantés à de nouveaux marchés. Nous avons une notoriété nationale, avec les différents prix et trophées reçus et la mise en avant de l’entreprise à travers ma légion d’honneur, et cela attire les start-up. »


Dans la stratégie qui est en train de s’écrire, les start-up occupent en effet une place privilégiée. Christine-Noëlle Baudin transmet peu à peu les rênes de l’entreprise à sa fille, Vanessa Baudin, qui assure le redéploiement de SBCI dans un monde économique en pleine mutation numérique.


Un virage déjà bien amorcé. SBCI vient par exemple de déposer un modèle pour une start-up parisienne très en vue qui livre des bouquets de fleurs. Un travail sur l’esthétique du packaging et l’optimisation du stockage et une illustration de plus de la double-compétence maison.


Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

La visibilité de SBCI passe aussi par une présence accrue sur le Net, avec un site rénové depuis deux ans, et par la présence sur des salons, comme celui du Made in France, où l’entreprise était présente, cette année, pour la troisième fois.


Après le secteur du médical et de la cosmétique arrive le secteur industriel (automobile, horlogerie, outillage, bricolage, arts ménagers), pour de grands donneurs d’ordre, puis celui de la grande distribution, comme c’est le cas avec les bûches de Noël – et les chocolats au moment de Pâques.

 

Une diversité et une stratégie qui permettent à petite entreprise des bords du Doubs de résister aux aléas économiques.

 

Qui est Christine-Noëlle Baudin ?

 

cnbaudin

 

 

Christine-Noëlle Baudin a enseigné le droit et l’économie pendant 15 ans avant de se retrouver à la tête de SBCI, où elle a dû prendre la suite de son époux, PDG, victime d’un accident de santé. Et elle s’est vite prise au jeu de la direction d’entreprise, du management interne et de la dimension créative que son époux, déjà, avait donné à SBCI.
Mieux, pour donner de la visibilité à l’entreprise et défendre la profession, elle a fait le choix de siéger dans des instances nationales et régionales.

Elle fut ainsi présidente nationale de la Fédération française du cartonnage pendant deux mandats, présidente du Comité français de l’emballage papier carton et représentante du cartonnage pliant au comité exécutif européen pendant quinze ans ; juge consulaire puis présidente de chambre au tribunal de commerce de Besançon pendant 14 ans ; et, aujourd’hui, vice-présidente de la CCI du Doubs et du Ceser de Bourgogne-Franche-Comté - dont elle préside la commission formation.
Sous sa direction, SBCI a été certifiée Imprim’Vert et a reçu 24 trophées et récompenses nationaux (trophées du cartonnage, oscars de l’emballage, trophées de l’éco-conception), ce qui lui valut d’être décorée de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy, en 2010, alors Président de la République.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Doubs, emballage, packaging, Bourgogne Franche-Comté, Christine-Noëlle Baudin, SBCI, trophées Femmes de l'économie Bourgogne-Franche-Comté, Baume-les-Dames

Découvrez également les articles associés :

Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?
 Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 » Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 »
En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge

Commentez !


Combien font "5 plus 5" ?

Envoyer votre commentaire