Les Canalous lancent le premier coche de plaisance, un six cabines sans permis pour 12 personnes

Publié par Didier Hugue, le 08 juillet 2016

NAUTISME FLUVIAL/SAÔNE-ET-LOIRE. Ce nouveau bateau du troisième loueur européen s’adresse principalement au marché des particuliers.

Il s’agit d’un véritable appartement flottant, facile d’utilisation comme d’entretien et disponible d’ici quelques mois.

Commercialisé autour des 250.000 € TTC, il illustre une autre stratégie de développement pour l’entreprise qui intègre son propre chantier naval.

 

peniche
La péniche en tests de navigation sur le canal latéral à la Loire. ©Les Canalous

 

Claude Carignant se donne encore quelques mois de tests pour lancer la commercialisation de son dernier bateau baptisé La Péniche.

 

Le fondateur du groupe Les Canalous, à Digoin (Saône-et-Loire), ira ensuite le présenter officiellement au salon Nautique de Paris, du 2 au 11 décembre prochain, pour séduire de potentiels acheteurs.

 

Ce troisième bateau entièrement conçu dans le chantier naval maison innove par sa capacité d’accueil. D’une longueur inférieure à 15 mètres, il se pilote sans permis et peut accueillir jusqu’à 12 personnes avec 6 cabines à lit double et trois salles d’eau.

 

exercice_illegal_boucle 

 

Cette innovation découle de la réalisation d’une structure autoporteuse de 30 m2 environ qui permet un aménagement modulaire sur mesure et unique à ce jour en Europe, assure le dirigeant.

 

Quant au carré où se situe le poste de pilotage, conçu avec une version hydraulique pour une meilleure visibilité de navigation, il bénéficie d’une surface de 15 m2 et d’un large toit coulissant. La construction clé en main, qui envisage une homologation maritime catégorie C, nécessite jusqu’à 2.000 heures de travail.

 

Troisième loueur européen

 

L’investissement frise les 400.000 € en R&D et outillage avec l’espoir de séduire une nouvelle clientèle. Car si ce modèle bateau répondra aux besoins du troisième loueur européen de coches de plaisances, présent sur 40 bases avec une flotte de 400 unités, dont la moitié en France, il s’adresse surtout au particulier.

 

chantiernaval
Bateau en construction sur le chantier naval, dénommé Construction Polyester du Centre (CPC) intégré au groupe Les Canalous. ©Les Canalous.

 

« Nous pouvons l’aménager pour en faire un véritable appartement flottant de 45 m2 très confortable, parfaitement isolé et d’une grande autonomie, pour un coût d’achat autour des 250 000 € TTC », indique Alfred Carignant, le directeur général.

 

L’entreprise cible ainsi les adeptes de l’itinérance douce qui cherchent un point de chute en France pour la parcourir quelques semaines, voire plusieurs mois dans l’année. « Je pense particulièrement aux Suisses et Anglo-saxons : Australiens notamment », précise Claude Carignant.

 

banquepopulaire 

 

La société Les Canalous emploie l’équivalent de 130 personnes à temps plein et réalise un chiffre d’affaires de 15 millions d’€ dont 73% dans le fluvial, et le reste en hébergement insolite comme des roulottes de campagne ou des toues cabanées.

 

claudecarignant
Claude Carignant, le fondateur du groupe Les Canalous, aujourd'hui dirigé par son fils Alfred. ©Traces Ecrites.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Innovation

Mots-clés : Saône-et-Loire, Les Canalous, Plaisance, bateau, Claude Carignant, Alfred Carignant, Bourgogne Franche-Comté, Digoin, nautisme, coche d'eau, chantier naval

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "1 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire