Traces Ecrites News, le club
  • Domaines Albert Bichot
  • Toyman
  • Salaisons Sabatier
  • Anthalys

Le tram de Besançon enfin sur la bonne voie

Publié par Christiane Perruchot, le 09 mai 2011

Infrastructures.

Mise à jour 16 juin 2011.

Le 15 juin, le préfet de Franche-Comté a signé la déclaration d'utilité publique du tramway de Besançon. Début septembre, Le Grand Besançon, maître d'ouvrage, attribuera les deux lots de construction de la plateforme. Quatre groupements d'entreprises sont en compétition dans le cadre d'un marché restreint.

Publié le 9 mai 2011. C'est parti pour le chantier du tramway de Besançon (Doubs). Le commissaire enquêteur a donné un avis favorable, «sans réserve», au projet présenté par Le Grand Besançon.

Un grand soulagement pour Jean-Louis Fousseret, maire de la ville et président de la communauté d'agglomération, un an après le rejet du tracé par la boucle du Doubs.

La nouvelle version par les quais ne suscite que quelques «recommandations» que le maître d'ouvrage s'est empressé d'accepter considérant qu'elles apportent «des améliorations», tant d'un point de vue technique qu'usuel.

Ces dépenses supplémentaires n'alourdissent pas le budget de 228 millions d'euros, assure le maître d'ouvrage qui avait prévu une «marge pour aléas».

Les deux principaux changements concernent le quartier des Vaîtes que la ville s'apprête à urbaniser et le quai Veil-Picard.

Dans le quartier des Vaîtes, au nord-est de la ville,  une 31ème station va s'insérer entre les stations des Lilas et Schwzeitzer. Ces dernières étaient trop éloignées, de 750 m, alors que la distance moyenne entre les stations sur les 14,5 km de l'itinéraire n'est que de 500m.

Sur le quai Veil-Picard, deux modifications, techniques et physiques, devraient satisfaire les Bisontins attachés au patrimoine ancien. La plateforme du tramway ne risque plus de mettre en péril les murs de soutènement des quais, de qu'aucuns craignaient voir fragilisés par les vibrations.

Elle prendra place sur une structure auto-porteuse bâtie sur des pieux d'une centaine de mètres de profondeur. Elle servira également de support au passage en encorbellement réservé aux piétons et cyclistes.

Travaux avant l'hiver

Autre avantage de cette technique de fondation profonde que les entreprises de travaux publics maîtrisent fort bien : elle permettra de planter des arbres sur toute la longueur du quai (600 m).

Les riverains, forts attachés à l'alignement d'arbres actuels, qu'il aurait fallu en partie détruire, retrouveront donc des plantations, en continuité avec le quai de Strasbourg.

«Ce seront de grands tilleuls qui pourront ainsi facilement étendre leurs racines», précise Jean-Louis Fousseret qui sait ce point sensible dans l'opinion.

En outre, la structure autoporteuse lève toute réserve sur le dossier de la loi sur l'eau.

Il ne reste plus au conseil communautaire, le 12 mai, qu'à approuver la déclaration de projet préalable à la déclaration d'utilité publique que l'on attend pour le mois de juillet.

Aucun doute ne réside sur le résultat du vote des conseillers communautaires, qui trouveront largement une majorité.

Déjà en compétition, les entreprises de travaux seront sélectionnées en septembre et les travaux devraient démarrer avant l'hiver. Livraison : 2014.

D'ici là, les Bisontins découvriront la maquette d'une rame grandeur nature (12 m de long) au mois de septembre, avant sa présentation au salon du GART (Groupement des Autorités de Transport) à Strasbourg du 10 au12 octobre 2011.

Blanches, bleues ou fuschia ? les Bisontins auront d'ici là choisi la couleur qui habillera les rames. Les sièges seront, quant à eux, bleus et fuschias, agrémentés de dessins rappelant les rouages horlogers.

Lire aussi : www.tracesecritesnews.fr/actualite/le-tramway-de-besancon-change-de-voie-678

www.letram-grandbesancon.fr/



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, Doubs, tramway

Découvrez également les articles associés :

Gilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprisesGilets jaunes : les milieux économiques commencent à s’alarmer des conséquences sur l'activité des entreprises
Les collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprisesLes collectivités locales de Bourgogne-Franche-Comté dévoilent leur offre foncière pour les entreprises
Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel MacronLe musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon tout beau tout neuf pour accueillir Emmanuel Macron
A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros A Metz, le tiers-lieu Bliiida double sa surface d’accueil des industries créatives et start-up du numérique pour près de 12 millions d’euros

Commentez !


Combien font "1 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire