Le pôle de compétitivité Hydreos, porte-parole de la filière eau du Grand Est au salon Aquaterritorial

Publié par Mathieu Noyer, le 20 septembre 2016

FILIÈRE EAU/GRAND EST. Le 4ème salon Aquaterritorial, les 21 et 22 septembre à Mulhouse, commence à prendre une ampleur qui lui fait gagner en ambition.

D’une notoriété interrégionale en passe de se consolider, la manifestation entend passer désormais à une échelle nationale, en capitalisant sur sa marque d’identité.
Avec un argument de poids : « L’eau est l’un des domaines où l’on crée encore de l’emploi en France », selon Pascal Schmitt, directeur délégué du pôle de compétitivité Hydreos qui chiffre à 430 le nombre d'entreprises de la filière eau dans le Grand Est.

 

suez
Conçue et construite par Degrémont et exploitée par Suez Environnement, la station de l’Ehn sur la commune de Meistratzheim (Bas-Rhin) transforme les jus de choucroute en biogaz. ©Suez Environnement.

 

« Par rapport à d’autres rendez-vous autour de l’eau en France, le salon Aquaterritorial est le seul à se centrer explicitement sur la commande publique », souligne Anne Ribayrol-Flesch, dirigeante de PME et présidente du pôle de compétitivité Hydreos.


De même que plusieurs collectivités (Ville, agglomération et Sivom de Mulhouse, agence de l’eau Rhin-Meuse, CCI Alsace), le pôle apporte son concours à l’organisation privée de la manifestation qui attend 70 exposants et plus d’un millier de visiteurs au Parc-expo de Mulhouse, les 21 et 22 septembre 2016. Il y trouve, il est vrai, une belle occasion de mieux faire parler de lui.


Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

Souvent éclipsé, malgré eux, par ses homologues Alsace BioValley, Véhicule du futur, voire Fibres-Energivie, Hydreos porte pourtant des sujets majeurs, porteurs d’avenir et pesant d’un poids non négligeable dans le Grand Est. Avec la réforme territoriale, la nouvelle région est logiquement devenue son terrain de jeu à partir de son origine alsaco-lorraine.


Aujourd’hui, Hydreos fédère 130 adhérents dont 96 entreprises et a financé 29 projets de recherche-développement représentant 55,5 millions d’€ depuis sa création en 2010.

 

Tourné comme il se doit vers l’accompagnement à l’innovation, la veille informative et juridique, la promotion et la formation, le pôle de compétitivité anime cinq groupes de travail sur les thèmes «éco-quartier », dépôts (bactériens, minéraux, organiques), instrumentation, micropollluants et réseaux intelligents.


Une filière régionale de 430 entreprises

 

burkert
Filiale d’un solide groupe allemand de régulation de fluides installée dans le Bas-Rhin, Bürkert met au point un analyseur en ligne de la qualité de l’eau, baptisé SmartLab. © Traces Ecrites.

 

Mais il lui reste de la marge de progression : Hydreos chiffre la filière eau régionale à 430 entreprises, soit 23.000 emplois.

 

« C’est 30 % du total français. Dans certains domaines comme l’instrumentation, la région Grand Est concentre même 80 % de la production française (et 5 % de la mondiale) », décrit Pascal Schmitt, directeur délégué du pôle.


Se côtoient Diehl Metering (ex-Sappel) à Saint-Louis (Haut-Rhin), Endress+Hauser et Bürkert à Triembach-au-Val (Bas-Rhin).

 

L’eau étant partout, sa filière industrielle est diverse par nature. Dans Hydreos, se côtoient des fabricants de réseaux, à commencer par la référence de la fonte Saint-Gobain PAM (l’ex Pont-à-Mousson), les grands distributeurs, les fabricants d’équipements, d’appareils d’instrumentation et d’automatisation, des bureaux d’études, les embouteilleurs d’eau minérale, et d’autres entreprises plus éloignées du liquide naturel a priori, mais qui le rejoignent par le biais de spécialités, comme le groupe mulhousien Clemessy.


exercice_illegal_boucle

 

« L’eau est l’un des domaines où l’on crée encore de l’emploi en France », appuie assuré Pascal Schmitt.


Le marché hexagonal se stabilise cependant, autour de 17 milliards d’€ annuels selon Hydreos. Sa croissance se situe à l’international, à hauteur de 4 % par an.

 

« Mais pour percer à l’export, les entreprises ont besoin de démonstrateurs de leur technologie dans notre pays. Et c’est là que la commande publique, cœur d’Aquaterritorial, a un rôle décisif à jouer : elle représente plus de 80 % du marché », souligne Pascal Schmitt.

 

controle
Contrôle de la quantité d'eau potable au point de prélèvement. © Endress+Hauser.

 

La mise en exergue et la stimulation de l’innovation parmi les donneurs d’ordre publics de l’eau formera donc la trame d’Aquaterritorial 2016, au long des conférences, rendez-vous affaires et présentations sur les stands.

 

Pour en marquer la visibilité, cette édition introduit des Trophées des collectivités locales innovantes, selon trois catégories de taille (moins de 10 000 habitants, 10 000 à 100 000 habitants, plus de 100 000).


De quoi, sans doute, donner des idées à celles qui restent plus frileuses en estimant que l’heure ne doit être qu’aux économies. Porte-parole des entreprises, Hydreos y voit une grosse erreur, économique, mais aussi sociétale par le risque de dégradation des réseaux et de la qualité.

 

stepalsace
La station d'épuration de Weyersheim (Bas-Rhin) : le salon sepencera entre autre sur les questions de réseaux et d'équipements d'assainissement des eaux usées.©TE.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Environnement

Mots-clés : Eau, Mulhouse, Haut-Rhin, Grand Est, salons, assainissement, Suez Environnement, eau potable, Bückert, pôle de compétitivité Hydreos, Diehl Metering, Endress + Hauser, Saint-Gobain PAM, Aquaterritorial

Découvrez également les articles associés :

Hydro Alsace et ses partenaires solaires se placent dans le peloton de l'après-FessenheimHydro Alsace et ses partenaires solaires se placent dans le peloton de l'après-Fessenheim
Depuis l’Alsace, Westrand chasse loin les mauvaises odeursDepuis l’Alsace, Westrand chasse loin les mauvaises odeurs
Avec la rénovation de son siège social à Metz et une agence passive dans les Vosges, la  Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne construit plus durableAvec la rénovation de son siège social à Metz et une agence passive dans les Vosges, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne construit plus durable
Cetim-Cermat invente le process de revalorisation des composites et plastiques et répond à l’un des grands défis écologiquesCetim-Cermat invente le process de revalorisation des composites et plastiques et répond à l’un des grands défis écologiques

1 réponse(s) à "Le pôle de compétitivité Hydreos, porte-parole de la filière eau du Grand Est au salon Aquaterritorial"

  1. LARUEdit :

    Je ne connaissais pas cet événement ni ce pôle de compétitivité. Basé à ILKIRCH (67) Notre cœur de métier est la conception et réalisation de système oléo-hydraulique et sommes reconnus dans la filière eau mais principalement chez les turbiniers hydro-électriques, secteur énergie. Ya t'il dans votre filière d'autres applications que l'on pourraient développer et avec qui? Peut on connaitre la liste des exposants? notre site : http://www.ethywag.fr Espérant avoir retenu votre attention d'avance merci pour votre retour. Cordialement, Fabrice LARUE

Commentez !


Combien font "9 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire