Le Nivernais Danielson propulse son moteur de drone

Publié par Didier Hugue, le 19 avril 2012

INGENIERIE. L’industriel et ingénieriste de Magny-Cours (Nièvre), dirigé par Bernard Delaporte, lance son premier produit propre : un système complet de propulsion de drones.

Il renforce également ses équipements en se dotant d’une nouvelle fonderie, recrute ingénieurs et techniciens et s'inscrit dans de nombreux projets collaboratifs, notamment dans le cadre du pôle de compétitivité automobile Mov'eo.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Bernard Delaporte, P-DG du groupe Danielson (11,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, 120 salariés), ne résiste jamais à montrer sa dernière création et premier produit propre : un système complet de propulsion de drones.

Baptisé Trident, l'engin a été présenté en avant-première au dernier salon du Bourget. Il  pèse moins de 70 kg et développe 100 cv.

Son développement, dont le coût reste confidentiel - il s’établirait à plusieurs millions -, illustre la volonté de l’entreprise de Magny-Cours (Nièvre), toujours très spécialisée dans l’automobile : usinage d’ensembles complexes, essais moteurs, tests de roulage, maquettage de châssis…, de diversifier ses savoir-faire.

«Il s’agit pour nous de mieux rationaliser notre outil de production surtout lorsque les commandes de nos clients fluctuent en raison de la conjoncture», explique le dirigeant.

Le Trident cible bien évidemment le marché militaire, mais également le marché civil à des fins de surveillance routière ou en détection de feux de forêt notamment.

Cette innovation devrait permettre de muscler l’activité, dans un premier temps, de 3 à 4 millions d’€ supplémentaires.

Un centre de calcul pour forts en maths

Distingué société de recherche sous contrat (SRC) par Oseo, l’industriel et ingénieriste renforce en outre ses équipements.

Il vient d’acquérir pour 370 000 €, avec des soutiens financiers publics, un calculateur à très haute performance dans le cadre du programme étatique «Initiative HPC-Computer», pour lequel il a obtenu la première labellisation nationale.

«Nous allons renforcer cette business unit, vitale à toutes nos recherches, d’au moins six ingénieurs», assure Bernard Delaporte.

Le matériel de production bénéficie également de tous les soins. Une nouvelle fonderie pour alliages spéciaux de 1600 m2 verra le jour courant 2013. L’investissement s’élève entre 3 et 4 millions d’€ et génèrera la création d’une dizaine d’emplois.

Il permettra, entre autres, de mieux réaliser des pièces à très forte valeur ajoutée pour le secteur aéronautique, autre source de diversification fortement recherchée.

Le groupe Danielson multiplie par ailleurs les participations collaboratives et notamment dans le cadre du GIE Everest Team, partie prenante du pôle de compétitivité automobile Mov’eo.

Crédit photo: Danielson et Traces Ecrites



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : automobile, Nièvre, ingénierie, Magny-Cours, Danielson, drone, Bernard Delaporte, produit propre

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0 En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0
Pourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'OrPourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'Or
Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€

Commentez !


Combien font "7 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire