Le Lion de Bartholdi se refait une beauté

Publié par Traces Ecrites News, le 08 juillet 2010

A la rentrée, la statue du Lion de Bartholdi, emblême de la ville de Belfort, fera l'objet d'un grand nettoyage.

L'hiver rigoureux et humide a sali de mousses et moisissures, la statue en grès rouge des Vosges installée dans les remparts Vauban.

L'architecte en chef des monuments historiques a donné son feu vert à la ville, maître d'ouvrage, pour procéder à un toilettage par projection de particules à basse pression.

La ville de Belfort finance la moitié de ce projet de 40 000 euros subventionné par la direction des affaires culturelles et le conseil régional de Franche-Comté.

Le lion devrait être tout beau, tout propre pour fêter son 130ème anniversaire. Jamais inauguré à cause d'un différend entre le sculpteur alsacien Frédéric Auguste Bartholdi et les autorités locales, le Lion est célébré à partir de cet été à travers des expositions, visites guidées dans la ville fortifiée et causeries. La ville promet même une inauguration, à priori avec son et lumière, à la fin de l'année.

Ce chef-d'oeuvre du père de la statue de la Liberté fut élevé à la mémoire des victimes du siège prussien de 1870-71 qui dura plus de cent jours. Sa construction en blocs de pierre taillée prit quatre ans, de mai 1876 à janvier 1880. Il mesure près de 22 m de long et 11 m de hauteur.

Crédit photo : Traces Ecrites



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Franche-Comté, Belfort

Découvrez également les articles associés :

Bienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectéeBienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectée
Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Au Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et SuisseAu Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et Suisse

Commentez !


Combien font "8 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire