Traces Ecrites News, le club
  • JTEKT
  • Anthalys
  • Moutarderie Edmond Fallot
  • Ag2r La mondiale

Le Jurassien Tech Power Electronics s’adosse à l’Allemand Schwa-Medico par fusion-acquisition

Publié par Didier Hugue, le 29 septembre 2016

ELECTRONIQUE/JURA. L’entreprise franc-comtoise rejoint cette ETI d’outre-Rhin par souci de taille critique au niveau international et dans le but de séduire de plus gros donneurs d’ordres.

Salvatore Gora, son dirigeant, prend la direction de cette nouvelle entité qui adopte le nom Tech Power Electronics, intègre huit sites de production dans le monde et emploie au total 1250 personnes.

 

soudage_1
Soudage de composants sr une carte dans les ateliers de Courlaoux. © Traces Ecrites.

 

Tech Power Electronics et ses 17 millions d’€ de chiffre d’affaires, implantée à Courlaoux (Jura) et spécialiste des composants électroniques bobinés et de puissance, rejoint l’entreprise allemande Schwa-Medico, fondée en 1975.

 

Cette ETI familiale, dirigée par Roger Pierenkemper, jeune entrepreneur et la seconde génération aux commandes après son père, exerce deux métiers, l’électronique et les dispositifs médicaux et paramédicaux. D’où son nom.

 

Cette fusion-acquisition donne naissance à un ensemble de 1.250 salariés, huit unités dans le monde et un chiffre d’affaires global estimé d’environ 65 millions d’€, qui prend le nom celui de Tech Power Electronics.

 

exercice_illegal_boucle

 

 « Une telle opération représente pour nous une étape décisive afin d'assurer une croissance mondiale. Nous montons en première division », se félicite Roger Pierenkemper.

 

« Nos gammes se complètent et nos clientèles s’additionnent, sachant que nous intervenons beaucoup pour le secteur énergétique : énergies renouvelables, industrie nucléaire…, tandis que Schwa-Medico est très présente dans les domaines de l’automation, des constructions mécaniques… », ponctue Salvatore Gora.

 

Une rencontre fortuite

 

Le fondateur de Tech Power Electronics en 2008, née de la réunion de Tech39 et de BEC, devient le directeur de la nouvelle entité électronique. Il apporte dans la corbeille, outre le site de Courlaoux et sa centaine de personnes, deux usines roumaines qui en emploient au total 300.

 

ora
Salvatore Gora dirigera la nouvelle Tech Powers Electronics. © Traces Ecrites.

 

Elles ont récemment bénéficié de 4,2 millions d’€ d’investissements, dont des machines entièrement automatisées dédiées au bobinage et au placement de composants.

 

Schwa-Medico met dans la balance six sites de fabrication, en Allemagne, Hongrie, Estonie, Inde et Tunisie. Le fabricant basé à Ehringshausen, dans le Land de la Hesse, a récemment bouclé deux rachats dans son pays d’origine.

 

banquepopulaire 

 

« Nous nous sommes rencontrés par hasard, avec pour point d’accroche la volonté de faire de la croissance externe, moi en Allemagne et lui en France », évoque Salvatore Gora.

 

La tache qui attend ce Ch’ti de 52 ans, Jurassien d’adoption depuis 1998 ne lui fait pas peur. « J’ai déjà été directeur Europe d’un groupe américain et sait que les premiers temps vont être prenants avec la nécessité d’une bonne organisation du nouveau groupe afin d’établir un synergie efficace et pérenne », plaide-t-il.

 

techniciens
Contrôle d'une malette de tir de feux d'artifice. © Traces Ecrites.


Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Jura, électronique, Tech Power Electronics, Bourgogne Franche-Comté, Salvatore Gora, Schwa-Medico, fusion-acquisition

Découvrez également les articles associés :

A Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainieA Nancy, la nouvelle génération désormais aux commandes d’Ateliers Cini profite d’une situation assainie
A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI A 170 ans, Cheval Frères reste l’atout maître du groupe microtechnique IMI
Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier   Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
Le plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienneLe plasturgiste dijonnais Benvic rachète le Polonais Alfa et une start-up italienne

Commentez !


Combien font "9 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire