Traces Ecrites News, le club
  • Tonnellerie Rousseau
  • Salaisons Sabatier
  • CLEIA
  • Roch Constructeur Bois

Le fromager Delin investit plus de 4 millions d’euros dans ses sites de fabrication pour accompagner une croissance à deux chiffres

Publié par Didier Hugue, le 22 octobre 2018

AGROALIMENTAIRE/EST. Philippe Delin affine son outil de production autant que ses très nombreux fromages crémeux. Son besoin est double : faire face à une hausse du coût de certaines matières premières et répondre à une demande de plus en plus forte. Le fromager espère aussi accompagner la relance de la Coopérative fromagère de Montbéliard.

 

delinenseigne_1
© Traces Ecrites.

 

Beaucoup de dirigeants d’entreprise rêveraient de bénéficier, comme le groupe fromager Delin, dont le siège social est à Gilly-lès-Cîteaux (Côte-d’Or), d’une croissance moyenne de 15% par an depuis 2000.

 

« Il ne faut toutefois ni se laisser déborder ni s’enflammer, au risque de perdre des marchés et de plus faire face à ses engagements », prévient Philippe Delin, le président.

 

banquepopmars 

 

Cet homme de 47 ans, au physique de colosse, sait mener sa barque. Il a doublé ses capacités au bon moment (2014), après avoir investi 8,2 millions d’€ dans une nouvelle unité à Gilly-lès-Cîteaux.

 

Il réinjecte aujourd’hui 4,2 millions sur deux de ses sites – en Côte-d'Or et en Haute-Marne – pour produire davantage, améliorer ses flux et accroître obligatoirement sa productivité dans la mesure où le coût de la crème flambe, étant passé 3.600 € la tonne, à 5.800 aujourd’hui et bientôt 6.800 €.

 

philippedelin_1
Philippe Delin dans sa boutique d'entreprise à Gilly-lès-Citeaux qui vend aussi les fromages de ses confrères comme le Langres de la fromagerie Schertenleib à Saulxures, en Haute-Marne. © Traces Écrites.

 

A Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or), un agrandissement de 1.500 m2 est en cours, à hauteur de 2 millions, pour porter la surface totale à 2.500 m2. Le rééquipement en matériel atteindra de son côté, voire dépassera, les 700.000 €.

 

Des exportations aux quatre coins du monde

 

« C’est ici qu’en 2019 nous aromatiserons et fourrerons tous nos fromages crémeux et que nous produirons nos billes apéritives de plus en plus demandées », indique le fromager, dont 90% de la production sont des fromages enrichis en matière grasse jusqu’à 110 voire 120 grammes (*), alors que le lait sort du pis de la vache à une quarantaine de grammes.

 

négociants 

 

L’unité des Fromagers de Chevillon, située à Chevillon même (Haute-Marne) et spécialisée dans les doubles et triples crèmes, va également se rénover à l’appui d’une facture d'envrion 1,5 million. Cette unité de 12 personnes, reprise en 2007, travaille à 70% pour des distributeurs grossistes et le solde avec la grande distribution.

 

Philippe Delin caresse d’autres projets forts. Il prévoit de, ni plus ni moins, doubler ses capacités sur la fromagerie de Gilly-lès-Cîteaux d’ici à quatre ans, après avoir acquis 2,5 à 3 hectares de foncier. En attendant, sa boutique maison sera dans un avenir plus proche transférée sur une surface propre de 240 m2.

 

fromagerdelin_1
© Studio Grizzly - Michel Faget.

 

L’entrepreneur espère aussi pouvoir bientôt relancer la Coopérative Agricole Fromagère du Pays de Montbéliard qui fabrique des fromages à pâte molle (Audincourtois, le Mandubien et le Montbéliard), ainsi que du Morbier et du fromage à raclette. « Nous souhaitons accompagner la filière laitière du Morbier et jouer à fond la carte du bio », imagine avec envie Philippe Delin.

 

 

LCR 

 

Le groupe devrait réaliser sur l’exercice un chiffre d'affaires de près de 22 à 23 millions d’€ avec 110 personnes. Il exploite actuellement cinq sites : Gilly-lès-Cîteaux, Nuits-Saint-Georges, Chevillon, mais également La fromagerie de Juchy (Seine-et-Marne), spécialisée dans le Brillat-Savarin au lait cru et La Laitière de Bourgogne (Sainte-Marie-la-Blanche, Côte-d’Or), très nichée dans les yaourts haut de gamme, notamment à la purée de fruits, mais aussi végan, au lait d’amande et de coco.

 

La force de Delin tient aussi à ses circuits de distribution diversifiés. Il réalise 42% de ses ventes dans le monde entier. L’Amérique du Nord, l’Australie, et l’Asie porte son grand export car ses fromages voyagent bien en s’affinant sous cloche plastique.

 

affinage_1
L'affinage des fromages se fait lors des expéditions à l'international sous cloches en plastique aérées parfois pendant plusieurs semaines. © StudioGrizzly - Michel Faget.

 

Le fromager conduit en matière d’innovation, axé sur le « clean label », un programme auprès du pôle de compétitivité Vitagora consacré aux sauces apéritives à base de fromage blanc avec des légumes frais.

 

(*) Le plus connu est le Brillat-Savarin, mis au point en créé en 1890 par la famille Dubuc près de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) et commercialisé ensuite par Henri Androuët, qui choisit ce nom de baptême en hommage à Jean-Anthelme Brillat-Savarin, gastronome du XVIIIe siècle qui condamnait tout repas sans fromage. Philippe Delin a bataillé 10 ans pour enfin décrocher une indication géographique protégée (IGP) en 2017.

 

demoulage
© StudioGrizzly - Michel Faget.

En savoir plus sur le secteur agroalimentaire en Côte-d'Or avec :

 

invest



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Côte-d'Or, Fromagerie, Grand Est, Delin, fromage, Brillat-Savarin, Philippe Delin, Haute-Marne, IGP Pâtes d’Alsace , Bourgogne Franche-Comté

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge
Le maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à VesoulLe maroquinier SIS ouvrira début 2019 une manufacture de sous-traitance à Vesoul
En croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de productionEn croissance exponentielle, la Brasserie de Vézelay investit 1,5 million d’euros pour augmenter ses capacités de production

Commentez !


Combien font "8 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire