Le fabricant de portes de garage sectionnelles Fame investit et embauche dans la Marne

Publié par Frédéric Marais, le 29 août 2016

MENUISERIE/MARNE. L’entreprise familiale installée aux Grandes-Loges, dans la Marne, investit 6,3 millions d’euros dans de nouvelles installations qui seront opérationnelles en septembre 2016.

Cette extension va lui permettre de partir à la conquête du marché des professionnels, avec à la clé 25 embauches dans les quatre ans à venir.

La transmission de l’entreprise semble également actée au sein de la famille, avec le fils et la fille du fondateur.

 

decoupe
Fame va se mettre à fabriquer des portes de garage de plus grande taille, pour l'industrie, les collectivités locales, les architectes. ©Frédéric Marais / Agence Info

 

Bien que l’acronyme signifie Fermetures et Automatismes Modernes de l’Est, il se prononce à l’anglaise (“faime”) et non à la française (“femme”). Peut-être parce que l’idée de créer la société a germé dans le cerveau de son fondateur, Guy Janson, alors que celui-ci résidait aux Etats-Unis où il vendait des engins agricoles.


« Mon père a remarqué que beaucoup de garages étaient équipés de portes sectionnelles », raconte sa fille, Elodie Janson, responsable du service commercial et marketing de l’entreprise.


De retour en France, Guy Janson devient d’abord revendeur chez Wayne-Dalton, un fabricant américain de… portes de garages sectionnelles, avant de commencer en 1994 à assembler ses propres produits.


Et c’est un incroyable succès. La PME emploie aujourd’hui 67 personnes, contre 12 au moment de son déménagement de Reims aux Grandes-Loges en 2007, et projette d’en embaucher 25 supplémentaires d’ici à quatre ans.

 

homme
Si le client final est aujourd’hui le particulier, Fame vend uniquement en B to B à un millier d’artisans, de revendeurs-installateurs et d’industriels ©Frédéric Marais / Agence Info

 

Contrairement à ses concurrents, Fame est monoproduit. Il fabrique exclusivement des portes de garage sectionnelles, elles-mêmes divisées en plusieurs familles : celles à refoulement plafond (déplacement vertical) ; à déplacement latéral (coulissement le long du mur) que Fame a remises au goût du jour et pour lesquelles il fabrique ses propres profils ; et celles à vantaux (à ouverture battante). Les portes basculantes sont en revanche absentes de son catalogue.

 

Le métier de Fame consiste à assembler les panneaux isolants, fabriqués en Belgique, avec toute la quincaillerie, les moteurs et les divers accessoires qui vont avec.


Son marché est celui des particuliers, principalement sur le créneau de la rénovation. « Il existe trois raisons de changer de porte de garage, détaille Elodie Janson : la motorisation, l’isolation et la sécurité. »

 

exercice_illegal_boucle

 

Fame répond bien sûr présent dans ces trois domaines. « Nous faisons beaucoup de sur mesure, des moutons à cinq pattes, continue la responsable commerciale. Cela représente environ 80 % de notre activité. »

 

L’entreprise marnaise est aussi très innovante. Elle a par exemple créé la porte de garage avec portillon intégré, qui sert de seconde porte d’entrée de la maison. La PME joue par ailleurs beaucoup sur le design, les coloris et l’ajout d’accessoires tels que les hublots. Elle est en train de faire breveter un nouveau produit, mais chut !, cela reste encore confidentiel.

 

Fame ajoute l’industriel au résidentiel

 

atelierzoom
Le métier de la PME marnaise consiste à assembler différents éléments pour en faire des portes de garage sectionnelles. ©Frédéric Marais / Agence Info

 

Si le client final est aujourd’hui le particulier, Fame vend uniquement en B to B à un millier d’artisans, de revendeurs-installateurs et d’industriels (les fabricants de fenêtres par exemple). Il fait aussi un peu de négoce, mais est absent de la grande distribution.

 

« Nous avons un réseau de 23 agents commerciaux dans toute la France », précise Elodie Janson. Des techniciens itinérants se déplacent également pour former les installateurs.

 

Résultat, Fame a réussi à se hisser dans le top 3 français. « Nous vendons 13.000 portes par an, pour un chiffre d’affaires de 15 millions d’€ en 2015. Nous tablons sur une progression de 6 % cette année. » L’entreprise n’a aucune pièce en stock : elle peut se permettre de fabriquer uniquement sur commande.

 

Extension de 5.500 m2

 

esquisse
Image virtuelle des futurs locaux de l’entreprise après extension. ©Fame

 

Les 9.000 m2 de bureaux et d’ateliers construits il y a près de dix ans ne suffisent plus à faire face à la demande, d’autant que Guy Janson et ses deux enfants (son fils Grégory occupe les fonctions de responsable du service clients) veulent désormais attaquer le marché des professionnels, où leur société était jusqu’à présent peu implantée.


En clair, Fame va se mettre à fabriquer des portes de garage de plus grande taille destinées aux entrepôts, usines, casernes, etc. Ses clients seront alors des industriels, des collectivités locales et autres architectes.


C’est pourquoi un nouveau bâtiment de 5.500 m2, contigu à l’actuel, doit être livré en septembre prochain, à la fois pour desserrer la production des portes résidentielles et accueillir la nouvelle ligne. Un investissement de 6,3 millions d’€ en tout, dont 4 pour les murs.

 

transmission
Elodie Janson et son frère Grégory, tous deux enfants du président fondateur de Fame, posent devant le dernier-né de la gamme. ©Frédéric Marais / Agence Info

Fame ne s’est pas fixé d’objectifs précis en termes de chiffres d’affaires pour les nouveaux produits, laissant au marché le temps de mûrir. La société n’entend pas non plus négliger son fonds de commerce actuel, qu’elle veut même faire prospérer à l’export.

 

La construction du nouveau bâtiment confirme en tout cas l’enracinement de Fame aux Grandes-Loges, ce petit village marnais dont Guy Janson est originaire et dont il est aussi le maire.

 

La transmission de l’entreprise semble également actée au sein de la famille, puisqu’Elodie, 30 ans, et Grégory, 31 ans, ont aujourd’hui la nue-propriété de l’entreprise dont leur président de père, 60 ans, est l’usufruitier.

 

Relire dans Traces Ecrites News, les articles sur le même secteur d'activités, le Belfortain Axone-Spadone, l'alsacien Iréal, le Haut-Saônois Javey.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : bâtiment, Grand Est, recrutement, métallerie, investissements, Marne, Fame, portes de garage sectionelles, Guy Janson

Découvrez également les articles associés :

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisièreLa société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière
Le fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à ObernaiLe fabricant de lingerie Triumph investit 11 millions d'euros dans la logistique à Obernai
Leader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’exportLeader des diagnostics rapides en France, Biosynex met le cap sur l’export
A l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceurA l’approche de son 30ème anniversaire, Imasonic s’engage dans une transmission familiale en douceur

2 réponse(s) à "Le fabricant de portes de garage sectionnelles Fame investit et embauche dans la Marne"

  1. jacmardit :

    La porte a été posée il y a 10 ans et le revêtement faux bois chêne doré se décolle de la porte.

  2. fourneldit :

    Porte Fame avec portillon décentré : ne fonctionne pas, la porte se déforme , quincaillerie bas de gamme, ne répondent pas aux lettres reccommandés. A éviter absolument pour ceux qui veulent une porte haut de gamme. .

Commentez !


Combien font "2 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire