Le fabricant comtois d’élingues PMS Industrie poursuit sa croissance à l’international

Publié par Christiane Perruchot, le 27 juin 2017

MANUTENTION/DOUBS. Avec aujourd’hui 20% de son chiffre d’affaires à l’international, le fabricant d’élingues de Rang, près du Pays de Montbéliard, capitalise ses implantations à l’étranger.
PMS Industrie va accroître sa présence mondiale, en priorité en Europe du Nord et en Amérique du Sud.
En filigrane de cette stratégie de croissance, des produits de levage et d’arrimage de plus en plus sophistiqués et l’attachement à des normes de sécurité de plus en plus rigoureuses.

 

pmsdirigeants
Patrick Desforet (à droite) et Frédéric Bianchi, les deux associés de PMS Industrie devant le dernier né de leurs produits, une élingue dédiée aux pipelines. © Traces Ecrites.


La dernière innovation de PMS Industrie, l’un des derniers fabricants d’élingues, à Rang (Doubs), transporte du lourd ! Il s’agit d’une sangle de levage des pipelines baptisée “Choker Belt”. Ce système d’arrimage est capable de soulever 80 tonnes et surtout de maintenir en équilibre, pendant leur transport, ces longs tubes utilisés par l’industrie pétrolière.


L’accessoire ressemble à une ceinture en acier munie de câbles qui servent à resserrer l’objet et, particularité, elle est habillée de polyuréthane pour éviter d’abîmer le pipeline pendant le transport.


La PME de Rang (Doubs), près du Pays de Montbéliard a conçu ce produit pour un marché qui ne cesse de prendre de la place dans son carnet de commandes, le Moyen Orient. PMS Industrie possède une filiale à Dubaï (Emirats Arabes Unis) depuis 2011 qui fabrique sur place les produits destinés au marché local.

 

V2-635x106pxl


« Dans cette zone où il y a beaucoup de produits de levage importés, le discours de sécurité qui s’y développe nous est plutôt favorable », explique Patrick Desforet, P-DG qui a repris l’entreprise en 2004 à  Pierre Magne, son fondateur, avec Frédéric Bianchi, directeur général.

 

Le pétrole n’est pas le seul débouché de l’entreprise dans cette partie du monde. PMS Industrie étant, comme aime le dire son P-DG, « la solution entre le crochet de la grue et la charge », elle s’intéresse à tout ce qui se transporte et se soulève, du lourd et de l'encombrant de préférence, véhicules, bateaux, pièces industrielles, de construction...

 

Les entrepreneurs lorgnent sur l’exposition universelle de Dubaï qui s’y déroulera en 2020 ou encore la Coupe du monde de football qui aura lieu au Qatar en 2022.

 

D’autres implantations à l’étranger à venir

 

pmscouture
L'usine de Rang, dans le Doubs, entre un atelier de couture...
pmsmachine
... et un atelier de mécanique. © Traces Ecrites.

 
Les marchés étrangers représentent aujourd’hui 20% d’un chiffre d’affaires de 20 millions d’€ pour un effectif de 270 salariés, dont 75 sur le site historique du Doubs.

 

En plus de Dubaï, PMS Industrie possède une unité de production en Tunisie, la plus ancienne filiale, dédiée aux produits standards, et plus récemment, à Turin, en Italie.


D’autres implantations à l’étranger sont envisagées, de préférence par croissance externe , « une solution plus simple et plus rapide qu’une création », estiment les dirigeants. L’Europe du Nord et l’Amérique du Sud sont les cibles privilégiées.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

 « Là où nous avons peu ou pas de business, le développement doit passer par une implantation locale », estime le dirigeant.


C’est à Rang, petit village de 400 habitants, au bord de l’autoroute A36, que PMS Industrie conçoit et fabrique ce qui a fait sa réputation : les élingues en textile qui ont fait décoller l’entreprise, mais aussi des équipements de protection individuelle, notamment des harnais de sécurité, et des élingues de câbles et de chaînes.

 

pmshaut
Les fourreaux de polyuréthane protègent la manutention de produits coupants. © T.E.

L’activité du site de production se partage entre un atelier de couture - un travail très manuel sur des machines à coudre -, un atelier de mécanique avec de grosses machines pour fabriquer les élingues de chaînes, et un atelier de plasturgie pour les fourreaux en polyuréthane destinés à protéger le manutentionnaire des produits coupants.

 

Optimistes pour leur activité qui devrait encore progresser cette année, assurent-ils, Patrick Desforet et Frédéric Bianchi envisagent une extension d’un millier de mètres carrés de leur usine qui s’étend aujourd’hui sur 6.400 m2.

 

Ils viennent d’acheter les terrains situés juste derrière.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : exportation, Doubs, manutention, PMS Industrie, levage, arrimage, Patrick Desforet, Bourgogne Franche-Comté, équipements de protection individuelle, harnais de sécurité, élingues, Frédéric Bianchi

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "5 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire