Le bon génie électrique d’Innovelec Industrie

Publié par Didier Hugue, le 25 juin 2013
L'entreprise de Bavilliers (Territoire de Belfort) forme de nombreux jeunes.
L'entreprise de Bavilliers (Territoire de Belfort) forme de nombreux jeunes.

ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE. L’entreprise que dirige Pascal Sinniger à Bavilliers (Territoire de Belfort) séduit les plus grands groupes, notamment Alstom Transport dans le ferroviaire.

Faute de formation adaptée à ses métiers, elle mise sur l’apprentissage et les outils pédagogiques de l’APAVE pour former sa nouvelle génération de personnel.

Propriété de la famille Landbeck, Innovelec Industrie joue la carte d’une forte réactivité pour tirer son épingle du jeu.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Proche d’Alstom Transport Belfort (600 salariés), Innovelec Industrie (7 millions d’€ de chiffre d’affaires, 48 personnes) s’est faite une spécialité dans les équipements électromécaniques pour le transport.

« Mais pas seulement, car nous fournissons aussi les hôpitaux, les surpermarchés, les turbiniers gaz, l’industrie textile… », explique Pascal Sinniger, le directeur général de cette entreprise de Bavilliers (Territoire de Belfort), implantée sur 3000 m2 couverts.

Ce technicien supérieur, qui a gravi tous les échelons, ne cache toutefois pas que le transport par fer pèse lourd dans l’activité.

Le constructeur ferroviaire national (2,6 milliards d’€ de chiffre d’affaires France) représente un tiers de son activité et la proximité du site de Belfort, centre mondial pour les motrices TGV et les locomotives, est un atout.

« Notre force repose aussi sur notre réactivité, car nos collaborateurs peuvent être conduits à travailler le vendredi après-midi, en soirée, voire le dimanche », explique le directeur général.

Innovelec Industrie fabrique notamment des armoires électriques pour le ferroviaire.
Innovelec Industrie fabrique notamment des armoires électriques pour le ferroviaire.

Une forte politique de formation

Maîtrisant toutes les normes du secteur, l’entreprise produit des armoires électriques embarquées, comme c’est le cas pour la locomotive de fret kazakhe, dernier-né des engins hors normes des ateliers de Belfort. Relire notre article :  Alstom Transport réinvente le ferroviaire au Kazakhstan

« Nous équipons 62 exemplaires », indique Pascal Sinniger. D’autres grands groupes lui font aussi confiance comme Bombardier, la SNCF (en SAV), la RATP, mais également des installateurs comme Spie, Cegelec ou encore Eiffage.

Pour préserver son savoir-faire Innovelec Industrie doit recourir à une forte politique de formation en interne. Elle accueille deux à trois apprentis par an en bac pro et BTS.

L’APAVE, organisme de formation, l’aide également à former des câbleurs, métier que l’Éducation Nationale a délaissé, regrette le dirigeant. Il faut, pas moins, de quatre à six mois pour qu’ils soient parfaitement opérationnels.

L’investissement matériel est aussi un axe privilégié. Après avoir étendu son site pour un million d’€, l’électricien industriel injecte jusqu’à 100 000 € par an afin de renouveler et d’améliorer ses équipements.

Fondée en 1986, Innovelec Industrie est la propriété de la famille franc-comtoise Landbeck.

L'entreprise intègre un bureau d’études, mais fait aussi appel à des ingénieristes extérieurs, comme le groupe AKKA Technologies, également implanté dans le Territoire de Belfort.

Crédit photos : Innovelec Industrie



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises
Emploi - Formation

Mots-clés : Formation, Territoire de Belfort, Franche-Comté, Alstom Transport, électricité industrielle, AKKA Technologies, Innovelec Industrie

Découvrez également les articles associés :

En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0 En Alsace, le plasturgiste EMI démontre les capacités d'une PME à réaliser une usine 4.0
Pourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'OrPourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros sur le site régional d'enfouissement des déchets de Drambon, en Côte-d'Or
Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€

Commentez !


Combien font "10 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire