Le bâtiment se met au chaud

Publié par Christiane Perruchot, le 16 février 2012

HABITAT. Le salon  de l'habitat et du développement durable de Dijon s'ouvre demain 17 février, dans un contexte économique, pas si morose.

«La température réelle de l'économie est meilleure que la température ressentie», estime Jean Battault, président de DijonCongrexpo.

Allusion aux froids polaires qui se sont abattus dans l'Est ces dernières semaines.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

L'organisateur en veut pour preuve le nombre d'exposants, stable autour de 200. Une explication se trouve aussi dans la période charnière où évolue le secteur du bâtiment. En application depuis le début de l'année, la nouvelle réglementation thermique RT 2012 va changer un certain nombre d'habitudes dans l'art de construire.

«Nous rappellerons aux particuliers qu'à partir du 1er janvier 2013, tout permis de construire du neuf résidentiel, doit avoir le standard basse consommation d'énergie (BBC)», indique Noémie Gamba, de l'Espace Info Energie de Côte-d'Or.

«Notre ennemi, c'est l'air», ajoute Thierry Cancé, président de la fédération départementale du bâtiment de Côte-d'Or (FFB 21). Principale clé pour obtenir des bâtiments basse consommation, l'étanchéité à l'air, est appelée à prendre une place primordiale dans le registre des bâtisseurs.

La technique consistant à éliminer toute infiltration d'air par les ouvertures, les ponts thermiques, le câblage électrique…, autant de sources de déperdition de chaleur, suppose une mise en œuvre particulière.

Pour aider les particuliers à trouver chaussure à leur pied, la fédération du bâtiment a mis en place la marque "Les Pros de la performance énergétique". Ce label, obtenu après des formations dédiées, garantit le professionnalisme des entrepreneurs.

Avec 17 entreprises tout corps d'état, la Côte-d'Or fait partie des départements en avance en Bourgogne. Les artisans de la Capeb - autre syndicat professionnel - ont un label équivalent, baptisé "éco-artisan".

Encore, selon les spécialistes, d'un coût supérieur (aux alentours de 10-15%) aux constructions classiques, les bâtiments basse consommation promettent des économies significatives. Certes, selon Thierry Cancé, «le contexte économique n'est guère favorable avec, de surcroît, un prix des matériaux élevé». Les professionnels constatent toutefois une baisse des prix de certains équipements de chauffage, comme les pompes à chaleur.

Encore des dispositifs d'aides

Incitatifs depuis plusieurs années, les crédits d'impôts sur les travaux d'économie d'énergie ont fondu comme neige au soleil. Si leur raréfaction peut être un frein à l'investissement des particuliers, le président de la fédération du bâtiment estime qu'elle ne peut qu'assainir la profession.

«Il est dangereux que les entreprises fassent leur prix en fonction du crédit d'impôt», estime t-il. Omniprésents lors des précédentes éditions, les "vendeurs de crédit", en particulier sur de l'énergie solaire, ont d'ailleurs quasiment disparu des allées du salon, témoigne l'organisateur.

Il existe cependant encore des dispositifs d'aides. Le centre départemental d'amélioration de l'habitat de Côte-d'Or (Pact Côte-d'Or) est missionné pour concrétiser le programme "Habiter mieux" de l'État.  Il permet aux occupants qui réalisent des travaux d'économie d'énergie de bénéficier de subventions. Dans l'agglomération dijonnaise, elles sont majorées par Le Grand Dijon et le conseil général de Côte-d'Or.

Le salon de l'habitat de Dijon met aussi sous les feux de l'actualité, la mise aux normes d'accessibilité des bâtiments publics, prévue par la loi du 11 février 2005. Le terme de ce vaste chantier, estimé à plus de 30 milliards d'€ est annoncé pour le 1er janvier 2015 et il y a encore beaucoup à faire.

Réduite pendant des décennies au fauteuil roulant, la prise en compte du handicap s'élargit à l'ensemble des déficiences physiques, sensorielles et mentales, mais aussi aux personnes âgées en perte d'autonomie.

Salon de l'habitat, du vendredi 17 au lundi 20 février, 10h à 19h, au parc des expositions de Dijon. Entrée 4,80 € (gratuit pour les enfants accompagnés jusqu'à 15 ans).

Programme des conférences sur www.dijon-congrexpo.com

Photos : DijonCongrexpo.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Agenda

Mots-clés : Dijon, bâtiment, Côte-d'Or, salons, habitat, DijonCongrexpo

Découvrez également les articles associés :

L'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites NewsL'agenda de Bourgogne - Franche-Comté et du Grand Est par Traces Ecrites News
Visionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News au Club Affaires à l’EuroAirport de Bâle-MulhouseVisionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News au Club Affaires à l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse
Visionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites NewsVisionnez le diaporama du lancement de 60, le best of, le magazine de Traces Ecrites News
Le magazine de Traces Ecrites News, 60, le best of, édition 2018 est sorti : une année économique en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand EstLe magazine de Traces Ecrites News, 60, le best of, édition 2018 est sorti : une année économique en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est

Commentez !


Combien font "10 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire