L'Alsace se connecte aux véhicules électriques

Publié par Traces Ecrites News, le 14 octobre 2010

Innovation. Avec le lancement en France des premiers véhicules électriques au printemps 2011, le Mondial de l'automobile qui se déroule à Paris jusqu'au 17 octobre, en fait ses vedettes.

Face au double écueil - le coût et la difficulté de recharger les batteries -, la Région Alsace prend le relais.

Elle double la prime de 5000 euros de l'État pour tout achat d'une voiture électrique.

Tandis que l'aide étatitique est versée aux constructeurs qui répercutent cet avantage sur le prix de vente, la prime régionale est accordée directement aux acquéreurs. Le budget réservé correspond à 500 véhicules.

En contrepartie, l'usager acceptera l'installation à son domicile et à ses frais, d'une prise de recharge (entre 1000 et 2000 euros).

Parallèlement, le conseil régional d'Alsace encourage le développement d'usages collectifs (autopartage, flotte des entreprises et associations). C'est le sens d'un appel à projet baptisé Appel à Manifestation d'Intérêt. Ils portent principalement sur les infrastructures de branchement et de rechargement qui mobilisent aujourd'hui beaucoup de matière grise.

Les projets (*) seront dotés au minimum de 200 000 euros (études et investissements).

Précision intéressante: le siège social de la structure porteuse n'est pas forcément implanté en Alsace, mais le projet devra, lui, être réalisé sur le territoire alsacien.

Le pôle Véhicule du Futur Alsace-Franche-Comté est associé à la démarche.

Des initiatives émergent, comme Sew Usocome, spécialiste des systèmes d'entraînement.

Cette filiale du groupe allemand Sew Eurodrive (1,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires) implantée à Haguenau (Bas-Rhin), cherche à transférer au véhicule électrique la technologie de la charge par induction, sans contact, développée dans l'industrie. Le véhicule se recharge, simplement en le stationnant sur une plaque de transfert insérée dans le sol.

(*). Dossier de candidature jusqu'au 31 décembre, à la direction du développement économique, 1 place Adrien Zeller, BP 91006, 67070 Strasbourg.

Crédit photo : Sew Usocome



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : conseil régional, Alsace, véhicule électrique

Découvrez également les articles associés :

Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Le fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à StrasbourgLe fabricant d'isolants Soprema investit 6 millions d'euros dans le recyclage des emballages plastiques à Strasbourg
A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !A Besançon, dans les coulisses d’Usigep, un sous-traitant du luxe petit, mais costaud !

Commentez !


Combien font "4 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire