Aéroport Bâle-Mulhouse veut pilote pour raccordement ferroviaire

Publié par Traces Ecrites News, le 30 juin 2010

Le comité de pilotage du raccordement ferroviaire de l’Euroairport Bâle-Mulhouse se réunit le 30 juin à la préfecture du Haut-Rhin à Colmar… pour la première fois depuis cinq ans ! L’événement est donc suffisamment rare pour en attendre un «signal fort» de l’État quant à son engagement en faveur du projet devenu un serpent de mer, espère un participant.

Mais selon cette même source, la témérité de l’Etat n’ira pas jusqu’à annoncer une somme à mettre sur la table. A la différence de ce qu’ont fait plusieurs collectivités locales françaises (conseil général du Haut-Rhin), suisses (canton de Bâle-ville) et allemandes (Land de Bade-Wurtemberg) rejointes récemment par l’Etat fédéral suisse. Leurs promesses votées atteignent un montant cumulé d’un peu plus de  40 millions d’euros. Ce qui ne représente toutefois qu’un quart du budget prévisionnel du projet.

La balle est dans le camp de l’Etat français pour deux raisons : le raccordement ferroviaire se situe intégralement de ce côté de la frontière et le projet ne pourra guère compter que sur des fonds publics. L’Euroairport avait tâté le terrain du PPP (partenariat public-privé) mais il en revient bredouille. Easyjet continue de renforcer sa flotte

Pour sa part, l'offre aérienne continue de s'étoffer. D’ici à la fin de l’année, la compagnie britannique à bas coût Easyjet aura stationné deux nouveaux avions permanents, desservant Copenhague, Edimbourg, Venise et Nantes. Avec ces deux Airbus A319 dont un arrivé en juin, Thomas Haagensen, responsable Easyjet pour l’Europe du Nord espère 500.000 passagers supplémentaires.

Easyjet revendique déjà plus d’1,6 million de passagers. Avec les nouvelles dessertes, la part de la compagnie low cost dans l'activité de la plateforme franco-suisse devrait passer autour de 50 %, avec trente destinations dans treize pays.

L’Euroairport, qui a transporté 3,85 millions de passagers en 2009 (en baisse annuelle de 10 %), espère renouer avec une croissance de 4 % cette année. Crédit photo : EuroAirport Basel-Mulhouse

Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Alsace, ferroviaire, aéroport, Euroairport Bâle-Mulhouse

Découvrez également les articles associés :

Bienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectéeBienvenue dans le Dijon de 2030, une métropole intelligente et connectée
Le DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonneLe DFCO, vecteur d’affaires pour ses sponsors et de notoriété pour la métropole bourguignonne
A l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venirA l'occasion de ses 60 ans, la société d'économie mixte Sedia trace sa feuille de route pour les trois ans à venir
Au Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et SuisseAu Sud de l’Alsace, Euro3lys, tête de pont de l’ambition économique de Saint-Louis entre France, Allemagne et Suisse

Commentez !


Combien font "1 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire