Labeaune JMC, chauffagiste alsacien champion dans l'Est

Publié par La Rédaction, le 21 novembre 2017

CHAUFFAGE/COLMAR. Distingué pour ses performances économiques et sociales par le journal de référence du BTP, Le Moniteur, le chauffagiste alsacien privilégie les marchés publics et les équipements électriques industriels, plutôt que l'habitat très disputé entre confrères.
Labeaune est une fervente adepte de l'apprentissage avec pas moins de 17 apprentis en ce moment, du CAP à l’ingénieur.

 

cedriclabeaune
Cédric Labeaune, gérant, forme un trio à la direction avec son père Jean-Marc et Michel Perez, directeur des travaux.

 

Cédric Labeaune ne cache pas la fierté de son entreprise d'avoir remporté l'un des Prix Moniteur de la construction 2017, le concours annuel du magazine du BTP, dans la région Est (Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) et dans la catégorie des “Équipements techniques” qui la concerne en tant que chauffagiste. « C'est une forme de reconnaissance du travail accompli, souvent discrètement », commente le jeune gérant, fils de Jean-Marc, le fondateur de l’entreprise.

 

Voilà bientôt quarante ans que la PME œuvre en effet sans tambours ni trompettes depuis Sundhoffen près de Colmar (Haut-Rhin), dans un périmètre principal qui couvre le Haut-Rhin et le sud du Bas-Rhin.

 

Labeaune est un produit du Tour de France. Pas la Grande boucle cycliste, mais celui des Compagnons du Devoir. Jean-Marc Labeaune fut l'un d'eux et il a terminé son parcours initiatique de plombier-chauffagiste dans ce territoire d'Alsace auquel ne le prédestinait ni son origine bourguignonne, ni celle nantaise de son épouse.

 

Bien lui en a pris : à partir d'une aventure commencée en avril 1978 au fond de la maison, la croissance a été au rendez-vous. Elle aboutit à un effectif de 68 permanents et un chiffre d'affaires de 9,2 millions d’€ l'an dernier. Celui-ci a presque doublé depuis le seuil de 5 millions qu'il atteignait en 2006.

 

Bannière Traces Ecrites Lancement Site LCR_ ac fond

 

Cette année-là fut charnière. L'entreprise individuelle s'est alors transformée en Sàrl, le fidèle Michel Perez est devenu directeur des travaux et Cédric est entré au capital et à la direction.

 

Le trio formé avec Jean-Marc a avancé doucement mais sûrement sur le chemin des marchés professionnels. « Désormais, les marchés publics et l'industrie représentent 80 % du chiffre d'affaires », indique Cédric, devenu majoritaire l'an dernier.

 

Plutôt que l'habitat très disputé entre confrères, Labeaune privilégie dans ces segments le tertiaire et les équipements : mairies, salles des fêtes, sites viticoles, chaufferies collectives... Le collège de Buhl (Haut-Rhin) par exemple, lui a procuré il y a quelques années le plus gros contrat de son histoire.

 

La clientèle des particuliers n'est pas délaissée pour autant. L'entreprise a obtenu pour cela sa labellisation RGE/Eco-Artisan. L'autre évolution, depuis une dizaine d'années, a consisté à élargir la palette des métiers.

 

Le chauffage et le sanitaire représentent aujourd'hui deux-tiers du chiffre d’affaires, ils ont fait une place aux installations électriques industrielles (armoires de protection et régulation, télégestion de chaufferie...), à la ventilation (un créneau en plein développement qui atteint 20 % du chiffre d'affaires), la climatisation et la GTB (gestion technique de bâtiment).

 

Une seconde société dédiée au service après-vente

 

chaufferie collectivité
Un exemple de chaufferie telles que Labeaune en installe dans les mairies, les usines, les écoles.

 

En outre, la PME a fortement renforcé le service après-vente. « C'est un facteur important pour pérenniser la clientèle, on peut proposer des contrats de maintenance réguliers  », constate Cédric. Le SAV est assuré par la société Labeaune Service+, créée en 2008 en complément de la société d'origine, Labeaune JMC (en référence au prénom Jean-Marc).


Cédric Labeaune identifie un autre atout décisif aux yeux de l'exigence clientèle professionnelle : « la compétence de nos équipes ». De nombreuses formations permettent de cultiver des spécialités « devenues, pour certaines, rares dans notre métier » : traitement de l'air, tuyauterie acier et inox exercée par 6 des 23 équipes de monteurs, interventions en milieu amianté sous-section 4.

 

labeaunesolaire
L'évolution du métier conduit Labeaune à faire également des installations solaires.

 

La PME dispose de son propre bureau d'études, celui-ci maîtrise depuis peu le logiciel Revit pour la gestion des chantiers en BIM, la maquette numérique.


Labeaune père fils sont également de fervents adeptes de l'apprentissage : l’effectif compte pas moins de 17 apprentis en ce moment, un chiffre pas exceptionnel pour l’entreprise, et dans tous les niveaux de qualification, du CAP à l'ingénieur. « Ces jeunes apportent leur vision précieuse pour appréhender le futur du métier », apprécie le gérant. Labeaune en embauche trois à quatre par an.

 

635X106pxl

 

Les autres lauréats de l’Est

 

- Le Lorrain Livio-Peduzzi, lauréat Clos-couvert et lauréat national Mention stratégie de prévention.


Le petit groupe (chiffre d’affaires de 80 millions d’€, 400 salariés) co-géré par Frédéric Peruzzi et Anne-Claire Goulon a agrégé autour de son métier de maçon d’origine, plusieurs autres compétences : terrassement-VRD, génie civil, cuvelage, étanchéité, couverture et charpente,chaufferie-climatisation-plomberie et, plus récemment, contractant général. Gros effort de formation, accords d’intéressement, mise à disposition d’un acupuncteur et d’un ostéopathe, accompagnement anonyme de collaborateurs souffrant d’addictions font partie des actions qui lui ont valu une mention nationale dans le domaine de la prévention.

 

- Le Lorrain Menuiserie Vibrac, lauréat Second œuvre.


Le siège régional rénové de la Banque Populaire à Metz, la direction régionale de RTE à Villers-lès-Nancy, la construction en cours du centre commercial B’est à Farebersviller, illustrent la réputation de cette PME familiale (chiffre d’affaires de 7 millions d’€, 26 salariés) de Maxéville, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle) qu'Alban Vibrac a développé dans l’agencement intérieur. En 2014, le rachat de sa consœur Menulor près de Metz a renforcé ses compétences en menuiserie extérieure.


- Le Franc-comtois JC Bonnefoy, lauréat Travaux publics.

 

L’incontournable des grands chantiers de Bourgogne-Franche-Comté, le terrassier et constructeur de routes Bonnefoy (chiffre d’affaires de 65 millions d’€, 250 salariés) que co-dirigent Frédéric, Christophe et Nathalie,, frère et soeur, se diversifie dans le développement durable avec l’ambitieux projet d’une centrale de gazéification des déchets du BTP, sur leur site industriel de Villers-sous-Montrond, près de Besançon. La production d’électricité et de chaleur permettra de recycler jusqu’à 45 000 t de refus de tri de déchets industriels banals.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Besançon, Haut-Rhin, Grand Est, Meurthe-et-Moselle, Bourgogne Franche-Comté, Prix Moniteur, Bonnefoy TP, chauffage ventilation, Livio-Peduzzi, Anne-Claire Goulon , Labeaune JMC, Menuiserie Vibrac, Cédric Labeaune, Frédéric Bonnefoy

Découvrez également les articles associés :

A Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturaleA Nuits-Saint-Georges, la maison de vins Faiveley fait de sa nouvelle cuverie de 8 millions d'euros, une oeuvre architecturale
La Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à NogentLa Haute-Marne démontre toute l'étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent
Dans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaireDans les Vosges, le groupe de BTP Livio développe un vocabulaire avant-gardiste pour un octogénaire
Les équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performancesLes équipementiers de l’automobile de l’Est améliorent encore leurs performances

Commentez !


Combien font "6 plus 3" ?

Envoyer votre commentaire