La vache qui rit aux éclats aux Etats-Unis

Publié par maCommune.info, le 17 février 2012

AGROALIMENTAIRE. La portion triangulaire du groupe Bel, née dans le Jura en 1921, connaît depuis quelques années un développement spectaculaire outre-Atlantique grâce à un cardiologue fondu de Vache qui Rit.

Dénommée là-bas The laughing cow, la marque nonagénère de Lons-le-Saunier, fait un tabac outre-Atlantique depuis qu'il  a préconisé, en 2004, la consommation d’une portion quotidienne de Vache qui Rit light.

De 2001 à 2008, la part de marché de Bel dans le fromage de snacking aux Etats-Unis est passée de 14% à 22% et le chiffre d’affaires a grimpé de 80 à 200 millions de $.

Lire la suite en cliquant sur le logo de notre partenaire bisontin MaCommune.Info



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Franche-Comté, Jura, Fromagerie, agroalimentaire, export, Lons-le-Saunier, Bel

Découvrez également les articles associés :

Les frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein PutterLes frères Allemandou inaugurent avec Frapak leur seconde usine de plasturgie à Sens en association avec Marjolein Putter
En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€En Moselle, Laboratoires Lehning inaugure un investissement de 12,4 millions d’€
La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves La brasserie familiale alsacienne Meteor met la huitième génération aux commandes de ses cuves
François Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de VougeotFrançois Labet, le bien né et bien éduqué vigneron du Château de la Tour au sein du domaine du Clos de Vougeot

Commentez !


Combien font "2 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire