Traces Ecrites News, le club
  • PMS Industrie
  • Tonnellerie Rousseau
  • Packmat
  • Brassserie de Vézelay

La société bourguignonne Les Canalous augmente sa vitesse de croisière

Publié par Didier Hugue, le 25 juin 2018

TOURISME FLUVIAL/EST. Le constructeur et loueur de bateaux habitables acquiert deux nouvelles bases en France et ouvre un marché en Russie.

De son atelier naval de Saône-et-Loire, sortent deux nouveaux bateaux. L'un connecté et plus manoeuvrable grâce à des propulseurs d’étrave et de poupe. L'autre, encore en l'état de prototype, est électrique et destiné au canal de la Sarre, en Alsace.

 

penicheaquai
La Péniche, le tout nouveau bateau construit par les Canalous. Ici à quai sur le port de Saint-Jean-de Losne, en Côte-d'Or, l'un des premiers ports intérieurs de France. © Les Canalous.

 

Les Canalous, constructeur et loueur de bateaux de plaisance habitables, muscle son catalogue de circuits sur un marché porteur qui, selon l’observatoire de Voies Navigables de France (VNF), a enregistré en 2016 une augmentation du nombre de passagers de 3,1% et une progression de 11% des nuitées. 2017 est même meilleure encore, avec une hausse globale du tourisme fluvial de 13%, surtout due au bateaux promenades.

 

L’entreprise a conclu ces derniers mois deux croissances externes, reprenant une base à Briare, dans le Loiret, près du célèbre pont-canal. Elle en a aussi acquis une seconde à Redon (Ille-et-Vilaine), port très apprécié au carrefour de différentes voies navigables.

 

 

banquepopmars 

 

« Nous pouvons dorénavant proposer pas moins de 216 itinéraires au départ de 44 bases en Europe, dont 26 en France et 20 que nous exploitons en direct », indique Alfred Carignant, le président des Canalous (10 millions d’€ de chiffre d’affaires, 50 salariés et jusqu’à 150 personnes en saison) dont le siège et à Digoin (Saône-et-Loire).  

 

Après la République Tchèque et la Pologne, l’opérateur touristique, complète son offre à l’étranger avec la Russie dans le cadre d’un partenariat avec un loueur local pour des croisières sur la Volga et ses impressionnante écluses.

 

interieurpeniche
Le nouveau bâteau qui nécessité un investissement de 700.000 € pour sa mise au point est vrai appartement flottant pouvant accueillir avec ses six cabines individuelles juisqu'à 12 personnes. © Les Canalous.

 

« Notre prochaine étape sera de proposer des destinations en Roumanie et en Hongrie », précise le dirigeant, certain que ces destinations européennes peu encore connues représentent des relais de croissance non négligeables.

 

Expérimentation électrique en Alsace

 

Les 550 bateaux à louer, dont 350 en France (65% de l’activité), disposent d’un tout nouveau modèle sorti du chantier naval maison qui construit une dizaine d’unités par an.

 

Disponible à l’achat comme à la location et baptisé « la Péniche », il a nécessité 700.000 d'€ d’investissement qui se répartissent entre les études, les outillages et le prototype testé depuis une année.

 

caissedepargnebfcarticle 

 

Homologué en catégorie C, long de 14,99 mètres et très manoeuvrable avec propulseurs d’étrave et de poupe, il peut aussi naviguer le long des côtes.

 

« Nous livrons un bateau connecté en termes de géolocalisation, batteries, niveau d’eau, température, pouvant accueillir jusqu’à 6 couples et doté d’un poste de pilotage unique, grâce à un pare-brise qui s’ouvre et un poste de commande qui s’élève jusqu’au niveau du pont par beau temps », développe Alfred Carignant.

 

lapeniche
Le nouveau bateau des Canalous est très manoeuvrable grâce à ses propulseurs d’étrave et de poupe, jusqu'à pouvoir tourner sur lui-même. © Les Canalous.

 

L’innovation se trouve aussi dans un autre bateau en cours de réalisation suite à un appel candidature de VNF Alsace. Il disposera d’une propulsion entièrement électrique permettant de bénéficier sur le canal de la Sarre, qui croise le canal de la Marne au Rhin, de dix bornes à recharge rapide en seulement deux heures de temps.

 

« Nous avons voulu privilégier sur cet itinéraire de 150 kilomètres particulièrement fréquenté et à très forte ruralité, le silence, l’absence de tout rejet et le confort de vie d’une clientèle de plaisance de plus en plus sensible à la protection de l’environnement », justifie Valérie Meyer, responsable développement transport et tourisme chez VNF Alsace.

 

cdjura

 

Qui est Alfred Carignant ?

 

alfredcarignant
Alfred Carignant, à la barre en arrière plan avec son père Claude à qui il a succédé. © Traces Ecrites.

 

Ce jeune dirigeant de 34 ans a succédé il y a tout juste une année à son père Claude, fondateur puis développeur de ce qui est aujourd’hui le premier constructeur et loueur de bateaux de plaisance en France.  

 

Diplômé de la faculté de sciences économiques et de gestion de Dijon, Alfred Carignant, poursuit ses études à l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) de Lyon pour obtenir l’équivalent d’un Master of Business Administration (MBA) en dernier lieu au Québec, dans le cadre d’un échange pédagogique.

 

Un passage dans un cabinet comptable le conduit ensuite à intégrer l’entreprise familiale, non sans décrocher un master en management et marketing touristiques. Alfred a gravi les échelons en faisant régulièrement ses preuves : directeur commercial, directeur général et depuis l’an dernier président des Canalous.

 

Le jeune dirigeant impulse un management où les chefs des bases ont un grande autonomie, mais attention à respecter une règle non négociable à ses yeux : la motivation, qui va de pair avec l’implication.  

 

« Je déteste au plus haut point le manque de conscience professionnelle, du style un client qui arrive à 19 heures légèrement passées et qui se fait répondre : trop tard, je finis à 19 heures », critique-t-il.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Saône-et-Loire, Les Canalous, tourisme fluvial, Saint-Jean-de-Losne, Bourgogne Franche-Comté, chantier naval

Découvrez également les articles associés :

Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?Les cours du vin de Bourgogne peuvent-il enfin baisser ce dimanche de la vente aux enchères des Hospices de Beaune ?
 Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 » Salon BE 4.0 les 20 et 21 novembre à Mulhouse : « Dès qu’il existe un outil de production, on peut mettre du 4.0 »
En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast En Alsace, SES-Sterling investit 2 millions d’euros dans la logistique de son site Lauwplast
Dans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau lingeDans les Vosges, Le Jacquard Français fête ses 130 ans avec du beau linge

Commentez !


Combien font "1 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire