Les Femmes de l'Économie saluent la démarche d’innovation sociale d'Anne-Claire Goulon chez Livio-Peduzzi

Publié par Mathieu Noyer, le 11 juillet 2017

BTP/VOSGES. Lauréate d'or de l’innovation sociale à la 4ème édition des Trophées Les Femmes de l’Économie dans le Grand Est, Anne-Claire Goulon est venue du monde du transport début 2016 pour construire en coordination avec la famille fondatrice, la transformation de Peduzzi, un ensemble de sociétés de construction à Fresse-sur-Moselle, dans les Vosges.
Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, responsabilité sociale des entreprises, impact de la numérisation sur les métiers du BTP : la cogérante a encore du pain sur planche…

 

goldendriller
La société Delot, l'une des 11 entreprises du groupe Livio a fait les fondations de la tour de 66 mètres de hauteur du parc d'attraction Fraispertuis dans les Vosges.

 

La mission d’Anne-Claire Goulon était claire : donner une vraie identité de groupe à un agrégat de PME, vosgiennes pour l’essentiel, en apportant la fraîcheur de sa vision extérieure à ce milieu professionnel.

 

Après un début de carrière dans la grande distribution, la quadra a fait un bout de chemin, par goût, dans le transport routier. Directrice de l’unité multimodale de Magasins Généraux à Epinal (Vosges), elle rejoint ensuite la direction commerciale, puis générale de MoryGroup. A la disparition de ce dernier, elle s’installe à la gérance du groupe de BTP aux côtés de Frédéric et Dominique Peruzzi.

 

Un an et demi plus tard, ce cap qu'elle s'était fixé est largement franchi. Un nouveau nom et logo, de nouvelles ambitions de développement partagées autour d’une cellule commerciale commune, des fonctions support mises en synergie ou mutualisées (achats, comptabilité, informatique…), des actions communes amplifiées (la sécurité sur chantiers, la formation) ou sur des thèmes plus neufs (la responsabilité sociale et environnementale) : le Groupe Livio est devenu une réalité.

 

La société de construction est tournée vers l’avenir en même temps qu’elle s’ancre dans son histoire, puisque la nouvelle raison sociale rend hommage, en empruntant son prénom, au dirigeant Livio Peduzzi, immigré italien qui fut le fondateur en 1938 et le père des actuels patrons, Frédéric et Dominique Peduzzi.

 

BPALC_NextInnov_640x90_Px

 

Les projets ne manquent pas pour l’avenir  : « Nous travaillons sur les ressources humaines afin de nous doter d’une gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) à l’échelle du groupe. La RSE (responsabilité sociale des entreprises) est une autre priorité, à partir de ce que nous entreprenons en matière d’hygiène-sécurité-environnement.»

 

« Sans compter la montée en compétences des salariés et l’impact de la numérisation sur nos métiers », témoigne la cogérante qui s’est vue récompenser cette démarche le 21 juin dernier, par les Trophées de l’innovation sociale des Femmes de l’Economie dans le Grand Est.

 

goulon
Anne-Claire Goulon, lors de la remise des Trophées des Femmes de l'économie.

Livio s’est donné deux ans et demi pour « boucler la réorganisation », il reste donc du pain sur planche pour un an… en attendant de relever les défis suivants, dont celui de confirmer les progrès et les faire fructifier !

 

Des ambassadeurs des Vosges

 

Implantée à Fresse-sur-Moselle, dans les Vosges, le groupe Livio se compose de 11 entreprises qui totalisent 400 salariés et 83 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2016. Mais que de différences entre elles !

 

L’effectif unitaire de ces PME varie de moins de dix personnes à 175. Neuf sont vosgiennes, une est alsacienne et une autre est belfortaine.

 

En terme d’activités, deux garages côtoient des spécialistes du BTP sous ses facettes les plus diverses : terrassement, gros œuvre, génie civil, enduits, chauffage-climatisation-plomberie, location de matériel, entreprise générale…


Cet inventaire est le produit de 80 ans d’une histoire jalonnée de la création d’agences décentralisées, de quelques acquisitions et surtout d’une adaptation aux évolutions dans le temps.

 

La petite affaire au pied du col de Bussang a pris d’abord de l’ampleur départementale, portée après-guerre par les belles heures de l’industrie vosgienne en général et de son textile en particulier. Puis la crise de ces secteurs est venue et il lui a fallu élargir son champ de vision.

 

Ecole des vins

 

Sur le plan géographique, elle est allée décrocher les marchés toujours plus loin dans l’Est, jusqu’en Rhône-Alpes voire au-delà. Sur le plan sectoriel, elle s’est ouverte aux particuliers et aux marchés publics qui représentent à eux deux 40 % du chiffre d’affaires.

 

Livio-Peduzzi est ainsi devenue une entreprise de construction aussi polyvalente que les autres. Mais qui tient dur comme fer à son identité familiale et à son terroir, - elle siège toujours à Fresse-sur-Moselle.

 

Des traits d’identité auxquels elle compte rendre sensibles ses clients et ses prospects sensibles. « Nous sommes quelque part des ambassadeurs des Vosges et comptons bien le rester », appuie Anne-Claire Goulon.

 

Les sociétés du groupe

 

sofragraf
Extension en cours, par ACP Construction, de l’usine Sofragraf qui fabrique des accessoires de fixation (cloueuses,visseuses etc.) à St Amé (Vosges).

 

• Peduzzi : bâtiment, génie civil, entreprise générale
• Delot : bâtiment, génie civil
• Paul Valdenaire  : terrassement, VRD, soubassements de maisons à ossature bois
• Bontempi : charpente-couverture-bardage
• Schenini : rénovation
• EMTS : résines de sols – étanchéité - cuvelage
• ACP Construction : contractant général
• Vansson : chauffage-climatisation-plomberie-sanitaires
• JC Logistique : échafaudages, location de matériels de chantier 
• Manutention des Ormes / Garage des Ormes  : levage – manutention, réparation poids lourds
• AD PL Kopp : distribution de pièces pour poids lourds 

 

Photos de chantiers fournies par l'entreprise.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Grand Est, BTP, Vosges, Trophées Femmes de l’économie Grand Est, RSE, Livio-Peduzzi, gestion prévisionnelle des compétences, Anne-Claire Goulon

Découvrez également les articles associés :

Le Champenois Fontes de Paris illumine les rues et maintenant les routesLe Champenois Fontes de Paris illumine les rues et maintenant les routes
ETS 90 réinvestit dans son outil de production et vise le label ISO 9000ETS 90 réinvestit dans son outil de production et vise le label ISO 9000
Les Femmes de l’Économie saluent les sacs connectés de Valérie Mannarelli, fondatrice d’OJHLes Femmes de l’Économie saluent les sacs connectés de Valérie Mannarelli, fondatrice d’OJH
La Vallée de l'Energie change de président avec Dominique Balduini et se projette jusqu'à 2020La Vallée de l'Energie change de président avec Dominique Balduini et se projette jusqu'à 2020

Commentez !


Combien font "9 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire