La croissance verte a son adresse à Cernay

Publié par Christian Robischon, le 05 juin 2012

ENVIRONNEMENT. C’est le tout-en-un des nouvelles énergies et de la construction durable.

Le pôle ENR-BBC qui ouvrira dans un an à Cernay (Haut-Rhin) sera à la fois une pépinière d’entreprises pour bureaux d’études, cabinets d’architectes et autres prestataires en démarrage dans les énergies renouvelables et/ou l’écoconstruction.

Mais également un centre de formation et un espace d’informations sur ces thèmes.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La Communauté de communes de Cernay et environs (CCCE) a initié le projet selon un triple constat : «l’absence sur notre territoire de Thur-Doller d’un espace d’accueil réunissant les différents corps de métiers du bâtiment, le besoin d’un espace de formation pour les professionnels face à l’évolution technique continue de cette filière, la nécessité d’améliorer l’information des habitants que la complexité des solutions techniques et la diversité des matériaux peut souvent décourager», rappel son président Michel Sordi.

Conçu par le cabinet d’architectes Nunc, le bâtiment dont la 1ère pierre a été posée mi-mai, comprendra sept petites cellules (d’une vingtaine de mètres carrés chacune) pour héberger des bureaux d’études, cabinets d’architectes et autres prestataires en démarrage dans les énergies renouvelables et/ou l’écoconstruction, six ateliers d’une centaine de m2 unitaire pour les artisans, installateurs et négociants de matériaux et deux ateliers techniques à vocation de laboratoires de R&D.

De plus, l’espace de formation initiale et continue de 400 m2 sera ouvert aux demandeurs d’emploi, aux jeunes et aux salariés en poste. Il s’appuiera logiquement sur son voisin le lycée régional des métiers du BTP Gustave Eiffel, implanté dans la même commune.

Le centre de ressources abritera l’Espace Info Energie du Pays Thur-Doller qui déménagera à cet endroit. Pilier de la politique régionale de promotion de la rénovation Bâtiment Basse Consommation (BBC), cette structure a déjà renseigné 750 habitants en trois ans de fonctionnement.

Des projets soutenus par l’incubateur régional

Le nouveau pôle ENR-BBC forme la tête de pont du Schéma de développement économique du pays Thur-Doller adopté en juin dernier : cette feuille de route est également jalonnée d’un pôle NTIC à Dolleren, dans la zone d’activités d’intérêt départementale d’Aspach-le-Haut et des activités artisanales et économiques du Parc de Wesserling sur la friche de l’usine textile Boussac.

« Nous accueillerons des projets soutenus par l’incubateur régional Semia. Et nous comptons faire de ce lieu un point d’intersection entre les pôles de compétitivité Fibres, Energivie (construction durable), Hydreos (eau) et les pôles Chimie et Textile », souligne Jean-Paul Omeyer, vice-président de la Région Alsace et de la CCCE.

Le projet coûte 4,3 millions d’€, subventionnés pour près de la moitié par l’Union européenne (fonds Feder), l’Etat, la Région, le conseil général du Haut-Rhin et le Pays Thur-Doller.

Au fait, dans la catégorie « je fais ce que je dis », le bâtiment sera-t-il lui-même BBC ? Oui, nous a-t-on certifié. Et il sera à ossature bois.

Ouf, on respire…

Relire sur le même sujet : Le pôle bâtiments de demain prend forme en puisaye

Autun initie à la basse consommation

Crédit photos: NUNC Architectes



Roger Martin BTP
Article classé dans : Emploi - Formation
Environnement

Mots-clés : bâtiment, Alsace, énergie, Haut-Rhin, Ecoconstruction, incubateur

Découvrez également les articles associés :

L’Alsace se dote d’une grande école spécialisée dans les métiers du vinL’Alsace se dote d’une grande école spécialisée dans les métiers du vin
Expérience unique de dégustation à l’École des vins de BourgogneExpérience unique de dégustation à l’École des vins de Bourgogne
Concept Formations délivre les permis de conduire des engins de chantier et de manutentionConcept Formations délivre les permis de conduire des engins de chantier et de manutention
A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation A son second Crunch Time, l’UTBM met à disposition de 50 entreprises, 1700 élèves-ingénieurs pour plancher sur 170 projets d’innovation

Commentez !


Combien font "5 plus 6" ?

Envoyer votre commentaire