La chocolaterie Bockel se sent très bien dans des locaux flambants neufs à Saverne

Publié par Julie Giorgi, le 19 septembre 2016

AGROALIMENTAIRE/BAS-RHIN. Jacques Bockel inaugurerait sa nouvelle chocolaterie ce vendredi 16 septembre dans un bâtiment de 3.600 m2 à Saverne-Monswiller, dans le Bas-Rhin, pour un investissement de 3 millions d’€.

Une belle réussite, deux ans après l’incendie qui avait ravagé les anciens locaux à Saverne.

La réalisation est signée du groupe Alsacien LCR, spécialiste des bâtiments professionnels sur-mesure et du cabinet d’architecture alsacien Ligne Bleue.

 

chocolateriebockel

 

Un bâtiment moderne vert et brun, aux couleurs de l’entreprise, une tablette géante pour façade, un magasin qui offre une vue directe sur l’atelier de production où le chocolat coule à flot, une salle de cinéma… Voici le nouveau visage de la chocolaterie Bockel.

 

Après deux ans d’activité dans des locaux provisoires, suite à un incendie en juillet 2014, Jacques Bockel et toute son équipe ont pris leurs quartiers dans ce nouveau bâtiment de 3.600 m2 depuis le 6 juin dernier. Et la production a redémarré dans la foulée.

 

Avec l’achat des machines, l’investissement s’élève à 3 millions d’€. Cette nouvelle chocolaterie, située dans la zone du Martelberg à Saverne-Monswiller (Bas-Rhin), a été conçue sur-mesure par le groupe LCR

 

Ce constructeur spécialisé dans les bâtiments professionnels à Schiltigheim, a travaillé de concert avec le cabinet d’architecture Ligne Bleue à Entzheim, également dans le Bas-Rhin, pour livrer un bâtiment atypique et en un temps record. Démarré en septembre 2015, le chantier s’est achevé le 6 juin dernier.

 

exercice_illegal_boucle 

 

« Je souhaitais que la construction réponde à trois critères principaux : le confort de mes collaborateurs, la transparence : je voulais montrer le laboratoire de fabrication par un système de vitrages et un bâtiment tourné vers le tourisme d’entreprise avec un grand parking », affirme Jacques Bockel, le dirigeant de la chocolaterie.

 

Ces trois souhaits ont été réalisés, avec en prime l’originalité esthétique. « Monsieur Bockel rêvait d’un bâtiment innovant, qui ne ressemblait à aucun autre sur le plan architectural. Cela nous a poussé à aller plus loin, à sortir de nos chantiers habituels », confie Cédric Perennes, responsable du service développement du groupe LCR.

 

boutique 

 

La façade principale est particulièrement innovante avec ses alliages de matériaux polymères, ses couleurs et ses bâches décoratives qui permettent de communiquer sur de nouveaux produits. Pour l’inauguration de ce vendredi 16 septembre, l’entreprise attendait pas moins de 800 personnes.

 

Deux nouveaux chantiers en 2017 : l’export et le développement en franchise

 

Jacques Bockel voit les choses en grand. Ce dirigeant combatif qui aime l’action - c’est ainsi qu’il se définit - a même peur de s’ennuyer une fois l’événement passé. Mais grâce au nouveau bâtiment, la capacité de production de la chocolaterie a largement augmenté, de même que sa productivité.

 

chocolatbockelCela permet au chef d’entreprise de nourrir plusieurs projets. Et au vu de ceux-ci, l’entreprise n’est pas prête de finir sclérosée.

 

Deux nouvelles boutiques sont sur le point d’ouvrir : à Mulhouse le 21 septembre et à Troyes début octobre.

 

Aujourd’hui, le groupe compte 6 points de vente en propre dans le Grand Est : le magasin d'usine, à Saverne en centre-ville, à Strasbourg centre, à Strasbourg Hautepierre, à Metz et à Nancy.

 

Les boutiques de Colmar, Mulhouse et Troyes sont des franchises. Jacques Bockel souhaite poursuivre ce mode de développement pour mailler le territoire national. Aussi dès l’an prochain, l’entreprise participera à des salons dédiés à la franchise.

 

En 2017, le chocolatier alsacien souhaite également exporter au Québec. L’objectif est de réaliser un site Internet utilisant le nom de domaine .quebec, comme le site www.chocolats.alsace. Pour l'instant, la société n’exporte pas, elle vend ses chocolats sur le Web, dans ses boutiques, dans les foires et salons, une soixantaine chaque année. 

 

pub-gif-juin-v10 

 

Avec la fabrique (une centaine de tonnes de chocolat par an) et les boutiques, le groupe Bockel emploie 42 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 6 millions d’€.

 

Le déménagement dans les nouveaux locaux s’est accompagné du recrutement de 5 personnes. Une sixième embauche est en cours. Elle sera chargée des visites de groupe. Le parcours touristique propose une visite du laboratoire, le visionnage d’un film sur les plantations et la fabrication du chocolat, la visite d'un atelier de fabrication d’une tablette de chocolat et des dégustations.

 

Qui est Jacques Bockel ?

 

bockel

 

Cet autodidacte gourmand a débuté comme marchand de confiserie sur les foires et les marchés. En 1992, il achète son premier magasin à Saverne, où il revend des chocolats et des bonbons.

C’est en 1996 que Jacques Bockel crée son atelier de fabrication après un stage de trois jours auprès d’un chocolatier dans le sud de la France.

En 2003, il déménage dans des locaux plus vastes, rue des Sources à Saverne, où dès la première année, il double le chiffre d’affaires. En 2011, il ouvre un premier magasin à Strasbourg, puis à Metz en 2012.

Moins de trois mois après l’incendie qui dévaste ses locaux en 2014, le dirigeant parvient à relancer la production dans un bâtiment provisoire. Aujourd’hui, il possède l’outil pour pérenniser encore davantage son activité.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Entreprises

Mots-clés : Alsace, agroalimentaire, Grand Est, Bas-Rhin, construction, franchise, confiserie, LCR, Jacques Bockel, chocolaterie

Découvrez également les articles associés :

Le mosellan ZF Lemförder Metal investit 2,5 millions d’euros pour fournir AudiLe mosellan ZF Lemförder Metal investit 2,5 millions d’euros pour fournir Audi
Moi moche et bon lance un jus de pomme antigaspi dans les supermarchés d’Ile-de-France et du Grand EstMoi moche et bon lance un jus de pomme antigaspi dans les supermarchés d’Ile-de-France et du Grand Est
A Besançon, Percipio Robotics passe de la R&D à l’industrie de masseA Besançon, Percipio Robotics passe de la R&D à l’industrie de masse
Pôle Véhicule du Futur accroît ses performances et s’étend sur tout l’EstPôle Véhicule du Futur accroît ses performances et s’étend sur tout l’Est

Commentez !


Combien font "6 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire