L’Institut Image des Arts et Métiers réécrit en réalité virtuelle l'histoire de la photographie inventée à Chalon-sur-Saône

Publié par Didier Hugue, le 18 septembre 2017

NUMÉRIQUE/CHALON-SUR-SAÔNE. Le site de recherche et d’enseignement en immersion virtuelle, rattaché au campus des Arts et Métiers de Cluny, fête ses 20 ans dans le berceau mondial de la photographie.

C’est à Chalon-sur-Saône que Nicéphore Niépce, enfant du pays, mit au point la toute première photographie et que l’américain Kodak produisit durant 60 ans des milliards de pellicules argentiques.

 

immersionvirtuelle
Immersion dans la réalité virtuelle à l'Institut Image. © Institut Image.

 

Un changement politique suffit quelquefois à redorer l’image d’un territoire. Depuis 2014, la communauté d’agglomération du Grand Chalon (Saône-et-Loire), qui se remet à peine de la fermeture, il y a dix ans, de l’usine Kodak, relance une filière image numérique.

 

Les vingt ans de l’Institut Image, dépendant du campus des Arts et Métiers de Cluny, dans le même département, rappelle à point nommé un important projet piloté par la collectivité. Il s’élève à 5 millions d’€ et verra le jour à la rentrée 2019.

 

Sa réalité : transformer l’ancien moulin de la sucrerie (*) pour créer une «  Cité de l’Economie créative et de l’Ingénierie numérique » où prendront place des espaces collaboratifs, une pépinière, des Fab Lab et l’Institut Image. Ce dernier, crée en 1997, se veut tout à la fois un centre de recherche, une unité de formation et un espace en innovation en réalité virtuelle d’envergure internationale.

 

Cetim magny-cours

 

Ses deux masters, spécialisés en Ingénierie Numérique, complètent d’autres formations dispensées localement, comme un brevet technique des métiers Photographe ou encore une licence professionnelle Techniques et activités images et sons.

 

« Nous partageons un laboratoire avec Renault et notre plateforme technologique de recherche et d’innovation en immersion virtuelle, PeTRiiV, est très appréciée, car ce sont pas moins de 700.000 € de chiffre d’affaires en recherche partenariale qui sont assurés à l’année », assure Frédéric Mérienne, directeur de l’institut.

 

Pour travailler, l’institut (28 salariés) dispose d’équipements performants : 400 m² de plateau technique à disposition de ses étudiants et chercheurs, deux cubes immersifs, un écran holographique, des gants de données, des tables interactives...

 

poeme
Gestion tactile d'un fonds documentaire à Nicéphore Cité. © Nicéphore Cité.

 

Trop à l’étroit dans son bâtiment actuel, à deux pas de la CCI, de l'IUT et d'Areva, l’Institut Image a besoin d’un site plus fonctionnel et surtout d’une proximité avec Nicéphore Cité, tout à la fois pépinière, gestionnaire de fonds documentaire, salle de diffusion et centre de formation, située dans l'ancienne sucrerie.

 

Voulu et inauguré en 2004 par Dominique Perben, l’emblématique ancien député-maire de Chalon-sur-Saône, ce pôle de l’image organisé en société d’économie mixte (SEM), a beaucoup servi au monde culturel mais très peu aux industriels locaux. Relié physiquement à la future « Cité de l’Economie créative et de l’Ingénierie numérique », il devrait mieux collaborer avec l’Institut Image. 

 

cameraobscura
La chambre obscure. © Musée Niépce.

Un inventeur de génie

 

« Je souhaite une synergie totale entre les deux sites et une stratégie très forte d’appui au tissu local dans le cadre de l’usine du futur », ponctue Sébastien Martin. « Une meilleure valorisation de nos équipements internes, comme la salle de diffusion 3D et les laboratoires, ne pourra qu’aller en ce sens », renchérit Juliette Méténier-Dupont, présidente de la SEM Nicéphore Cité.

 

Toute cette actualité ne doit pas faire oublier qu’elle est portée par l’histoire d’une des plus grandes inventions de l’humanité : la photographie. On la doit à un enfant du pays : Joseph Nicéphore Niépce (1765-1833). Comme de nombreux créateurs de génie, il cumulait les qualités d’un visionnaire comme d’un incompris, mais les défauts d’un grand naïf.

 

Avant de fixer une image d’après nature par l’action de la lumière, ce grand savant, né à Chalon-sur-Saône, aura, entre autres, mis au point le « pyréolophore », premier moteur à explosion, la culture du pastel, une nouvelle pompe hydraulique et, jusqu’à un siège réglable pour draisienne, l’ancêtre du vélo.

 

Banniere-Fondation-TracesEcrites

 

C’est néanmoins l’année 1827 que l’histoire retient. Après huit à dix heures de pose apparaît la première photographie prise avec le premier appareil photo - la « camera obscura » -, également de son invention. Nommée « Point de vue du Gras », du nom de sa propriété de Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon, elle représente sur une plaque d’étain un paysage champêtre inversé pris d’une des fenêtres.

 

L’héliographie, ancêtre de la photographie, était née. Louis Daguerre, peintre, décorateur, homme de spectacle et associé de Niépce à partir de 1829, améliore le procédé avec le « daguerreotype », qui conserve mieux l’image, et s’attribue la paternité de l’invention. Au grand dam d’Isidore Niépce, le fils de Nicéphore, qui a bataillé ferme durant des années pour rétablir la vérité (**)

 

pointdevuedugras
Le point de vue du Gras. © Nicéphore Niépce.

 

L’invention à l’origine de son succès planétaire, n’influença nullement l’Américain Kodak dans le choix de cette ville des bords de Saône pour implanter au début des années 60, sa plus importante usine européenne sur 80 hectares en lieu et place progressive de celle de Vincennes. « Nous sommes venus uniquement pour l’eau et la qualité des voies de communication », précise Jean-Pierre Martel (***), le dernier P-DG de Kodak Industrie.

 

Jusqu’à 3.000 salariés ont produit pas moins de 100 millions de pellicules par an, en plus des films de cinéma et des supports pour la radiographie médicale, avant de disparaître définitivement fin 2007.

 

(*) Ancien site de transformation de betteraves à sucre exploité par la Société Nouvelle des Sucreries de Chalon-sur-Saône (groupes Générale Sucrière et Sucre Union) ; menacé d'être démoli en 2010 par la précédente municipalité, avec les bâtiments de l'usine, le moulin à vapeur a été inscrit au titre des Monuments Historiques en 2012. 

 

(**) Le musée Niépce relate cette aventure et possède plus de 3 millions de photos, ainsi que 1.500 appareils photographiques, dont les cinq premiers au monde.

 

(***) Fondateur d’une association qui valorise un important fonds documentaire sur Kodak en France : association.cecil@laposte.net

 

nicephorecite
Les locaux de la SEM Nicéphore Cité. La Cité de l’Economie créative et de l’Ingénierie numérique se situera à quelques mètres en face. © Nicéphore Cité.

 

Quelques dates clés

 

• 1825 : « La table servie » est pour certains chercheurs la première photographie réalisée par Nicéphore Niépce.

• 1961 : Construction du premier bâtiment industriel de Kodak à Chalon-sur-Saône.

• 2007 : Arrêt définitif des productions argentiques de Kodak.

• 2003 : Le « Point de vue du Gras », propriété de l’Université d’Austin (Texas), est pour le magazine Life l’une des 100 photos qui ont changé le monde.

• 2004 : Inauguration de Nicéphore Cité, pôle de compétences image et son.

• 2019 : Inauguration à venir de la Cité du numérique qui hébergera l’Institut de l’image.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Territoires

Mots-clés : Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire, réalité augmentée, institut de l'image, Sébastien Martin, Grand Chalon, Bourgogne Franche-Comté, Nicéphore Nièpce, réalité virtuelle

Découvrez également les articles associés :

Naissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand EstNaissance de la SEM Henri Poincaré : l'économie mixte comme outil du développement économique dans le Grand Est
Are you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole  le revendiquentAre you Made in Jura ? Sept entreprises qui se développent à Dole le revendiquent
Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image Avec les derniers équipements de l’Institut Image et le projet de Cité du numérique, Chalon-sur-Saône amplifie sa vocation sur l’image
En Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaireEn Saône-et-Loire, Mecateamcluster inaugure la première halle mutualisée de maintenance ferroviaire

Commentez !


Combien font "10 plus 9" ?

Envoyer votre commentaire