L'essentiel de la semaine

Publié par Traces Ecrites News, le 22 octobre 2014

ECO)BREF. Enfin un resto U pour la fac de médecine de Besançon. Altitude Infrastructure réalise la fibre optique dans le Doubs. Le sort de Caddie repoussé au 27 octobre. Punch fait monter Strasbourg en puissance. Les deux ans de Nordeon. La région Alsace en bonne voie ? La pépinière d’entreprises de Saint-Dizier double de surface. Nouvelle base de France Montgolfières. Le pain d'épices Mulot et Petitjean à l'apéritif. Alstom fournit 50 tramways à Strasbourg. Rudolph Glasser, nouveau directeur de LCL Banque privée Grand Est. Les Talents dans les Cités. 

 

restauUBesancon
©Architecte+Tech (Besançon)

 

 - Enfin un resto U pour la fac de médecine de Besançon

Hébergé depuis l'origine dans un bâtiment provisoire, le restaurant universitaire de la faculté de médecine-pharmacie dans le quartier des Hauts du Chazal va s'installer dans un bâtiment en dur à la rentrée 2015.

Le centre régional des œuvres universitaires (Crous) vient de démarrer la construction d'un self-service et d'une cafétéria pour servir 900 repas quotidiens. L'État et le conseil régional de Franche-Comté se partagent l'essentiel de la facture de 6 millions d'€.

 

fibreoptique
Un chantier de fibre optique. Ici, en Haute-Saône. ©STPI.

- Altitude Infrastructure réalise la fibre optique dans le Doubs en régie intéressée.

 

Le syndicat mixte Doubs très haut débit confie à l’opérateur Altitude Infrastructure la délégation de service public pour la construction et l'exploitation d'un réseau de fibre optique (FTTH) de 1200 km. La fibre sera déployée en partie en aérien, jusqu’à la maison et jusqu’à l’entreprise, sur neuf communautés de communes rurales - dans les agglomérations de Besançon, Montbéliard et Pontarlier, c'est l'opérateur Orange qui investit -. 

Au terme de la première phase de travaux, le réseau offre un potentiel de 36 000 abonnés en FTTH, dont 1 700 entreprises ou sites d’intérêt général.

 

Evalués à 40 millions d'€, les travaux de construction de l'infrastructure dureront quatre ans. Ils ont démarré début octobre à Vaux-et-Chantegrue, dans le Haut-Doubs. L'État et le conseil régional apportent une subvention de respectivement 9 et 4 millions d'€.

Particularité : l'opérateur exploitera l'infrastructure selon le principe de la régie intéressée pendant six ans. Ce contrat engage le contractant à gérer un service public contre une rémunération directement liée aux résultats. Altitude Infrastructure installera une agence à Besançon et vise plus de 10 000 prises installées d’ici la fin d’année 2015. 

 

- Le sort de Caddie repoussé au 27 octobre.

Le tribunal de commerce de Paris a de nouveau repoussé sa décision, cette fois pour résoudre la question de la propriété de la marque Caddie appartenant au groupe Altia, et non à la société alsacienne.

Seul candidat en lice, Stéphane Dedieu, chef de file d'un groupe d'investisseurs maintient son offre. L'ancien directeur du fabricant de chariots pour supermarchés Caddie, devrait prendre 65% du capital.

Selon l'AFP, le russe Step, distributeur de Caddie en Europe de l'Est, s'est retiré du projet « pour des questions administratives » qui l'empêchaient de transférer rapidement un fonds de garantie depuis la Russie. Bertoldi, le distributeur italien de Caddie, passe de 14 à 25% et le spécialiste allemand de l'entretien de chariots, Shopbox, reste à 10%.

Caddie va se recentrer sur son coeur de métier, les chariots de magasins, avec 105 des 351 salariés du site historique de Drusenheim et 23 des 33 collaborateurs de l’établissement d’Ober-Hausbergen (Bas-Rhin).

 

- Punch fait monter Strasbourg en puissance.

Sauveur de l’usine General Motors de Strasbourg, l’équipementier automobile belge Punch confirme ses intentions de croissance pour le site de boîtes de vitesse. Après l’inauguration le 10 octobre de la nouvelle ligne de boîtes 8 vitesses dédiées à l'équipementier ZF (155 millions d’€ d’investissements), il compte passer la production totale de l’usine de 200 000 à 300 000 unités l’an prochain, puis sans doute à plus de 400 000 en 2017. L’usine de Strasbourg n’avait plus atteint un tel niveau depuis 2004.

Il investira dans ce but quelques dizaines de millions d’€ supplémentaires. Avant cela, Punch va injecter 15 à 20 millions d’€ pour produire l’arbre central de transmissions. Dès l’an prochain, le site fabriquera en majorité des boîtes à 8 rapports alors qu’aujourd’hui, il est principalement dédié aux 6 vitesses.

Cette croissance et cette montée en gamme s’accompagneront de créations d’emplois qui pourraient aller jusqu’à 500 : Punch Powerglide Strasbourg emploie actuellement 1 000 salariés et le président du groupe Guido Dumarey a exprimé son « souhait » d'atteindre un effectif de 1 500 d’ici à fin 2016.

 

machine1-300x226
Dans les ateliers de Nordeon à Chalon-sur-Saône.

- Pour son 2ème anniversaire, Nordeon lance une nouvelle gamme de tubes d'éclairage Led.

 

Le fabricant implanté à Dijon (Côte-d'Or) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) perpétue la tradition des luminaires professionnels linéaires développés par le site Philips de Springe (Allemagne).

Rachetée en 2012, cette usine est l'un des trois anciens sites de Philips qui constitue aujourd'hui le groupe Nordeon (450 salariés). La nouvelle gamme réalisée grâce à une machine ultra moderne, promet jusqu'à 50% d'économies d'électricité par rapport à une solution conventionnelle.

 

- Vers une région 100% Alsace ?

La commission sénatoriale chargée d'étudier en seconde lecture la réforme territoriale redonne son "autonomie" à l'Alsace qui doit fusionner avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.

La commission a par ailleurs rétabli la possibilité pour deux départements de fusionner, ce qui satisfait là aussi les Alsaciens qui veulent regrouper Bas-Rhin et Haut-Rhin en un seul département.

Pour le valider, il suffira d'une majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés dans chaque assemblée départementale. La commission a aussi modifié les conditions de changement de région pour un département. Pour s'y opposer, la région d'origine doit recueillir trois cinquièmes des suffrages exprimés. La région d'accueil et le département concerné doivent obtenir une majorité des trois cinquièmes.

L'examen du texte commencera en séance plénière au Le Sénat tranchera en séance plénière le 28 octobre. Ce-jour, là l'association des maires ruraux de France manifestera devant le Palais du Luxembourg pour dire leur inquiétude face à cette nouvelle étape de décentralisation qui voit le transfert d'un certaon de compétences des communes vers les intercommunalités.

 

- La pépinière d’entreprises de Saint-Dizier double de surface

L'Espace créateurs d’entreprises de Saint-Dizier (Haute-Marne) a si vite affiché complet que la communauté d’agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, souhaite doubler sa surface courant 2015. La pépinière occupera désormais la totalité de l’ancienne école Jean-Moulin dans laquelle elle a été aménagée, au lieu d’une partie seulement.

Cette nouvelle tranche permettra de mettre 16 bureaux et 5 ateliers supplémentaires à la disposition des porteurs de projet et des jeunes créateurs d’entreprise. Implantée dans le quartier du Vert-Bois, cette structure fait bénéficier ses locataires des exonérations de charges de la zone franche urbaine, en plus d’un loyer modéré et de services associés. 

 

- France Montgolfières ouvre une nouvelle base dans l'Yonne.

La direction générale de l'aviation civile (DGAC) autorise l'ouverture d'une base d’envol à Avallon. Elle accueillera des vols touristiques à partir d'avril 2015.

Le prescripteur de vols touristiques en ballon (chiffre d'affaires de 1,4 million d'€ en 2013, 14 salariés) dont le siège se situe à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or) dispose déjà de trois bases en Bourgogne, à Vézelay et Chablis (Yonne) ainsi qu'à Beaune (Côte-d'Or) et d'une autre en Champagne Ardenne à Reims.

 

Le-magasin-de-la-place-Bossuet-à-Dijon-qui-compte-parmi-les-commerces-emblématiques-de-la-ville.-227x300
La boutique historique de Mulot et Petijean, rue Bossuet à Dijon.

 - Mulot et Petitjean met du pain d'épices à l'apéritif.

 

Le fabricant dijonnais de pains d'épices Mulot et Petitjean reçoit un trophée RMC PME Bougeons-Nous pour la diversification de la gamme de ce produit traditionnel.

Deux recettes sélectionnées par le SIAL 2014 (salon international de l'agroalimentaire du 19 au 23 octobre) font entrer le pain d'épices à l'heure de l'apéritif : un aux graines et au son de moutarde et un autre aux olives noires et tomates.

 

 

- Alstom fournit 50 tramways à Strasbourg.

Alstom a signé avec La Communauté des Transports Strasbourgeois (CTS) un accord cadre pour la fourniture de 50 tramways Citadis, avec un premier marché de 12 rames pour un montant de 41 millions d’€. La mise en service est prévue fin 2016.

Ces tramways circuleront sur les extensions des  lignes A [1] et D [2] pour desservir le centre-ville d'Illkirch-Graffenstaden et sur la ligne transfrontalière reliant le centre de Strasbourg à Kehl, en Allemagne.

Le site Alstom Transport du Creusot contribue à ce contrat en fournissant 150 bogies motorisés (36 dans la commande ferme et 114 en option) et celui d'Ornans (Doubs) fabriquera les moteurs.

 

lcl
Rudolph Glasser.

 - Rudolph Glasser, nouveau directeur de LCL Banque privée Grand Est.

 

Aujourd’hui en poste à Dijon, Rudolph Glasser, 45 ans, succède à Daniel Barberio. Filiale de Crédit Agricole, LCL Banque privée compte 5 implantations dans l'Est : Strasbourg, Metz, Nancy, Reims et Dijon avec 40 collaborateurs et revendique 5 700 clients.

 

- Des talents dans les cités du Bas-Rhin et une de l'Aube.

Le Grand Prix du concours Talents des Cités revient à Synovo, société qui développe un logiciel de gestion automatique de flottes d’ambulances, créée dans le quartier de Hautepierre à Strasbourg (Bas-Rhin) par Jérémy Wies (24 ans).

Nadia Laatiris (40 ans) reçoit la mention spéciale pour Mille et Une Taches, une entreprise multiservices de vente de produits et de services écologiques pour le secteur de la propreté, dans le Quartier Debussy à Pont-Sainte-Marie, près de Troyes.

A l’initiative du ministère de la Ville et du Sénat, le concours Talents des Cités est organisé depuis 2002 par le réseau d’accompagnement BGE, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations.

 

Photos fournies par Nordeon, Mlot et Petitjean, LCL Banque Privée.

 



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Dijon, Franche-Comté, Bourgogne, Côte-d'Or, Alsace, Yonne, Saône-et-Loire, Doubs, Alstom Transport, très haut débit, fibre optique, Champagne-Ardenne, Strasbourg, réforme territoriale, éclairage, Mulot et Petitjean, Université de Franche-Comté, Caddie, Haute-Marne, Nordeon, Saint-Dizier, Altitude Infrastructure

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "5 plus 2" ?

Envoyer votre commentaire