L'Essentiel de la semaine

Publié par Traces Ecrites News, le 09 septembre 2015

ECO)BREF. Le Chinois Chongquing Tianci Hot-Spring reprend les collants et bas Gerbe. Ségolène Royal inaugure du gaz vert à Strasbourg. La start-up Captoor s'installe sur le Technopôle de Metz. Lancement des travaux de la ligne ferroviaire Belfort-Delle. CFA et Nexity bouclent le Nouveau bassin de Mulhouse. L’Insee Franche-Comté lance une enquête sur les conditions de travail.

 

- Un hôtelier chinois enfile les collants Gerbe

 

gerbe
Photos capturées sur le site Internet de Manufacture Gerbe.

 

La Manufacture Gerbe, fabricant de collants et bas, implanté à Saint-Vallier (Saône-et-Loire), change une nouvelle fois de propriétaire. Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a choisi ce lundi 7 septembre le groupe hôtelier chinois Chongquing Tianci Hot-Spring au détriment du Français Tricotage des Vosges, également candidat. L’entreprise bourguignonne était en redressement judiciaire depuis plus d’un an et même placée sous tutelle judiciaire depuis juillet dernier.

L’offre chinoise préserve 42 des 62 emplois, soit 10 de plus que celle du spécialiste lorrain de la chaussette. Le repreneur entend maintenir la fabrication sur place et injecter 3 millions d’€ ces trois prochaines années dans l’outil industriel.

Estimé « intéressant » par les représentants du personnel, le projet de Chongquing Tianci Hot-Spring prévoit de relancer la marque par du très haut de gamme et de la distribuer dans son réseau d’une centaine de boutiques situées dans ses complexes hôteliers.

Fondée par Stéphane Gerbe en 1904 et familiale jusqu’en 1984, Gerbe a connu ensuite une valse de repreneurs pour finir en 2003 dans le giron de la société Rhovyl, basée à Tronville-en-Barrois (Meuse). Labellisée Entreprise du patrimoine vivant, la manufacture a employé plus de 500 personnes au milieu du siècle dernier et encore près de 300 en 1998.

 

- Du gaz vert à Strasbourg.

 

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a inauguré hier 8 septembre à Strasbourg, le projet Biosalvan porté par la communauté urbaine de Strasbourg, Réseau GDS (anciennement Gaz de Strasbourg) et Suez environnement.

Il  s’agit de la première station d’épuration - en l’occurrence celle de la Wantzenau - dont le biométhane issu de la fermentation des eaux usées est injecté directement dans le réseau de gaz naturel.

Cette production de « gaz vert » permettra d’alimenter l’équivalent de 5000 logements et d’éviter 7 000 tonnes par an de rejets de CO2, indique un communiqué du ministère de l’écologie. Il sera distribué dans 90 communes alentour grâce au réseau de distribution de gaz naturel.

 

look

 

- Captoor s'installe au sein de l'Institut Lafayette sur le Technopôle de Metz.

 

Conceptrice d'un capteur innovant capable de détecter la pollution en milieu aquatique, la start-up Captoor s'installera cet automne au sein de l'Institut Lafayette sur le Technopôle de Metz (Moselle).

L’innovation de ce capteur qui détecte et mesure la quantité de phosphates, nitrates ou métaux lourds dans l’eau, se niche dans la taille, pas plus encombrante qu’un stylo.

Les inventeurs se donnent trois ans pour aboutir à des pré-séries.

 

- Lancement des travaux de la ligne ferroviaire Belfort-Delle.

 

delle
La réouverture de la ligne permettra de relier la gare TGV Belfort-Montbéliard à la frontière suisse, en une vingtaine de minutes. ©SNCF.

 

Partie prenante du projet de LGV Rhin-Rhône, en service depuis fin 2011, la ligne ferroviaire qui reliera la ville de Belfort, la gare TGV Belfort-Montbéliard et Delle, à la frontière suisse, va enfin voir le jour. Le lancement officiel des travaux a lieu demain, jeudi 10 septembre.

Le projet s’est longtemps heurté à la question du financement. Finalement, neuf partenaires franco-suisses ont réuni les 110,5 millions d'€ nécessaires à la rénovation des 22 kilomètres de voie ferrée, comprenant l'électrification, la suppression de 6 passages à niveau et la création de six haltes.

Le conseil régional de Franche-Comté est le principal financeur avec 33,4 millions d’€, aux côtés de l’Etat pour 33 millions. Le conseil départemental du Territoire de Belfort apporte 5,5 millions, SNCF Réseau (ex Réseau Ferré de France) 4 millions, la communauté d’agglomération belfortaine 2,5 millions, la communauté de communes du Sud-Territoire 550 000 €, et l’Union européenne 3,7 millions. Côté suisse, la confédération suisse investit 24,7 millions d’€ et la République et Canton du Jura 3,2 millions.

La mise en service est prévue pour fin 2017.

 

ridy_1

 

- CFA et Nexity bouclent le Nouveau bassin de Mulhouse.

 

Les promoteurs CFA-Financière Duval et Nexity s’associent pour remplir le dernier espace majeur vacant de la Zac du Nouveau bassin à Mulhouse (Haut-Rhin). Sur la parcelle d’1 hectare en entrée de secteur, ils prévoient de développer 20 000 à 25 000 m2 mixtes.

Les surfaces accueilleront des logements en accession, une résidence pour personnes âgées, des bureaux, des petits commerces alimentaires de qualité et des équipements de loisirs. L’enjeu consiste en effet à créer un pôle ludique à cet emplacement qui marque l’entrée autoroutière principale de la ville, en face du complexe Kinépolis qui n’a pas réussi à pérenniser sa propre galerie.

Première étape franchie fin juin, le protocole d’études avec la Ville et la Serm aménageuse de la Zac doit aboutir à fixer la programmation en fin d’année. Le dépôt de permis est visé pour fin 2016 afin de livrer l’ensemble en 2019.

 

novium 20150316_1

 

- L’Insee Franche-Comté lance une enquête sur les conditions de travail.

 

Une enquête sur les conditions de travail et le vécu du travail auprès d’individus en emploi ou non, résidant en France se déroule du 1er octobre 2015 au 30 juin 2016 dans plusieurs communes de Franche-Comté.

L’objectif de cette enquête est de fournir des informations sur l’exposition aux risques psychosociaux au travail et de mesurer l’évolution des conditions de travail. Elle concerne 514 personnes, employées des secteurs public et privés ainsi que des indépendants.

Une enquêtrice de l’Insee, munie d’une carte officielle tricolore l’accréditant, prend contact avec les enquêtés, préalablement avertis par un courrier de l’Insee les informant de l’objectif de l’enquête et du caractère obligatoire de celle-ci. L’entretien se déroule en face à face, au domicile de l’enquêté.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Territoire de Belfort, Franche-Comté, Bourgogne, Alsace, Belfort, Mulhouse, énergie, Saône-et-Loire, TGV Rhin-Rhône, Lorraine, reprise d'entreprise, Strasbourg, Insee, conditions de travail, Belfort-Delle, Manufacture Gerbe, collant, Chongquing Tianci Hot-Spring, Captoor, Metz, Nexity

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique d'Alsace vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Lorraine vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de Bourgogne vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -L'essentiel de l'été en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est - 3 et fin -

Commentez !


Combien font "3 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire