Traces Ecrites News, le club
  • Anthalys
  • STI Genlis
  • PMS Industrie
  • CLEIA

L'essentiel de la semaine

Publié par Traces Ecrites News, le 02 avril 2015

ECO)BREF. Métalis renforce sa R&D dans le Doubs. Nordéon rachète l'italien Griven. La Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté engage 100 millions d’€ de travaux. Un tandem de repreneurs pour l’entreprise de tricotage Bugis. LGV Est : mise en service dans un an. Delfingen Industry affiche une croissance de 22% en 2014.

 

metalis- Métalis renforce sa R&D dans le Doubs.

La société de découpage et d'emboutissage implantée sur deux sites dans le Doubs, à Chaudefontaine et Pont-de-Roide où elle emploie 310 salariés, investit 1,6 million d'€ dans le doublement de la surface de son centre technique voué à développer de nouveaux produits.

L'industriel construit un bâtiment de 2000 m2 à Chaudefontaine, son siège social, qui lui apporte également des capacités de production supplémentaires avec notamment l'installation d'une nouvelle ligne d’emboutissage profond et l’acquisition d’un laser fibre pour la petite et moyenne série.

Le Grand Besançon qui lui accorde une aide de 75 000 €, officialise ce projet ce jeudi 2 avril lors d'une conférence de presse. Cet investissement devrait générer 40 nouveaux emplois dans les trois ans. Métalis fait partie depuis 2002 du groupe suédois Aalberts Industrie et possède également des unités de production dans la Loire, en Savoie, en Europe de l'Est et en Chine, qui porte ses effectifs à 800 personnes.

 

- Nordéon rachète l'italien Griven.

Nordéon qui possède à Dijon et à Chalon-sur-Saône, deux usines de fabrication d'éclairage industriel intérieur, annonce l'acquisition de la société italienne Griven, spécialisée dans les solutions d'éclairage architectural.

Ce rachat complète la gamme développée par une autre société du groupe, Hess implantée en Allemagne.

 

novium 20150316_1

 

- La Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté engage 100 millions d’€ de travaux.

 

banquepopulaire

 

Les entreprises du bâtiment peuvent retrouver un léger sourire alors qu’elles subissent une conjoncture qui les lamine. La Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté (BPBFC) lance un programme de 100 millions d’€ de travaux sur dix ans pour rénover ses 185 agences.

Baptisé e-nov’agence, le nouveau concept d’aménagement vient d’être présenté à Chalon-sur-Saône (quartier de la gare). Il servira de test, pour valider définitivement le modèle, avec deux autres sites qui ouvriront à Dijon mi-juin et à Besançon le 19 mai.

Les espaces ont été repensés pour séparer celui des collaborateurs et des clients. Ces derniers recevront d’entrée un premier accueil qui les dirigera ensuite, soit vers un petit coin d’attente ou d’entretien rapide, soit vers un salon privé.

Des écrans et bornes délivreront des informations utiles et pour patienter, on pourra surfer sur Internet grâce à des tablettes mises à disposition. Enfin, chaque conseiller pourra être joint directement par mail ou téléphone, évitant ainsi le désagrément d'un centre d’appels. La BPBFC emploie 1850 personnes et affiche en 2014 un produit net bancaire (chiffre d’affaires) de 359 millions d’€.

 

- Un tandem de repreneurs pour l’entreprise de tricotage Bugis.

Sans successeur au sein de la famille, Bruno Bugis, président éponyme de la société Bugis à La Rivière-de-Corps, près de Troyes (Aube), a trouvé un repreneur. Il s’agit de Bruno Nahan, un jeune quinquagénaire doté d’une solide expérience dans l’industrie et la direction d’entreprise. Il s’est associé à Véronique Granata, gérante de L’Atelier d’Ariane, une entreprise de confection installée à Lavau, à côté de Troyes, qui travaille pour de grandes marques et dont l’activité est complémentaire.

Bugis est une entreprise de tricotage qui réalise les trois quarts de son chiffre d’affaires (8,3 millions d’€ en 2014) dans la mode, et le quart restant dans les textiles techniques. Sur ce créneau pointu et prometteur, Bugis a par exemple fabriqué un tissu ignifugé pour les chaussures de l’ancien pilote de Formule 1 Michael Schumacher, ou encore les protections contre le froid des moteurs de la fusée Ariane. L’entreprise fondée en 1956 par le père du cédant emploie une trentaine de personnes et réalise plus de 20 % de son chiffre d’affaires à l’export.

 

 - LGV Est : mise en service dans un an.

 

lgv
22 passages grande faune ont été réalisés sur la LGV Est européenne 2ème phase, pour faciliter les déplacements des animaux.

Le 31 mars a eu lieu la soudure du dernier rail de la phase 2 de la LGV Est européeenne. Les 106 kilomètres qui viennent de s'achever entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin) pour 2 milliards d'€ seront mis en services le 3 avril 2016. D'ici là, la SNCF va procéder aux essais afin d'obtenir l'autorisation d'exploitation.

Ce prolongement de la  1ère phase, de 300 km entre Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) et Baudrecourt (Moselle), en service depuis juin 2007, va permettre de réduire d’un peu plus de 30 minutes le temps de parcours Paris-Strasbourg : en 1h48 au lieu de 2h20. La liaison Luxembourg-Strasbourg se fera en 1h36 avec des arrêts à Metz et à Thionville, contre 2h10 actuellement.

 

Delfingen Industry affiche une croissance de 22% en 2014.

 

delfingen_1
Vue aérienne de l'usine d'Anteuil (Doubs).

 

Le spécialiste franc-comtois de la protection des faisceaux électriques pour l’automobile et l’industrie réalise un chiffre d’affaires 2014 de 156,9 millions d’€, en hausse de 22%. Ses acquisitions en Inde, Chine et Allemagne expliquent ce bon résultat. A taux de change et périmètre constant, l'évolution de l’activité dans l’automobile se révèle particulièrement dynamique pour l'Amérique (+ 7 %) et la Chine (+ 39 %), alors qu'il souffre d'une conjonture plus difficile en Europe (- 1,2 %).

Le résultat net part du groupe, de 4,6 millions d’€, progresse de 49 %, bénéficiant d'un effet de change favorable sur le résultat financier et d'une baisse du taux d'impôt effectif. La structure financière demeure solide avec un endettement financier net post acquisitions de 27,5 M€.

Dans un contexte où la production automobile devrait croître en 2015 de l'ordre de 2 à 3 % dont 7 % en Chine et 3 % en Amérique du Nord, Delfingen table cette année sur une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires et une amélioration de sa performance financière. Le groupe d’Anteuil (Doubs) est présent dans 18 pays avec 33 implantations et possède des fonds propres à hauteur de 48,3 millions d’€.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Besançon, Franche-Comté, Bourgogne, Alsace, Saône-et-Loire, Doubs, textile, Champagne-Ardenne, Delfingen Industry, Nordeon, Aube, Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, Métalis, Bugis, LGV Est

Découvrez également les articles associés :

Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites NewsBrèves Alsace, l'essentiel de l'actualité économique vue par Traces Écrites News
Brèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves Bourgogne, l'actualité économique vue par Traces Ecrites News
Brèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites NewsBrèves lorraines, l’actualité économique vue par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "5 plus 7" ?

Envoyer votre commentaire