L'essentiel de la semaine

Publié par Traces Ecrites News, le 17 février 2015

ECO)BREF. 110 licenciements à la Chocolaterie de Bourgogne. Les chefs d'entreprises dénoncent la politique fiscale du Grand Besançon. Interrogations des salariés d’Areva à Chalon-sur-Saône. Inoviem Scientific lève 500 000 € auprès du fonds d’amorçage Cap Innov’Est. De nouvelles commandes pour Alstom Le Creusot et Ornans. Un nouvel échangeur sur la rocade de Dijon. Béjot vins & terroirs continue d'agrandir son vignoble. Le Conseil régional d'Alsace soutient l'incubateur Semia. L’Aubois Soufflet redevient le premier malteur mondial. Delfingen dépasse les 22% de croissance en 2014.

 

- Reprise effective de la Chocolaterie de Bourgogne.

 

chocolaterie_3

 

Ce vendredi 13 février et sans surprise, le tribunal de commerce de Dijon a attribué la Chocolaterie de Bourgogne, en redressement judiciaire depuis fin octobre 2014, aux fonds d'investissement néerlandais Varova et Nimbus, associés au Ghanéen Plot et plus modestement à Arnaud Sabatier (Salaisons). « C'est une décision qui clôt un douloureux processus judiciaire », a commenté auprès de l'AFP, le nouveau président de la société, Jaap Vandenbent, précisant que « 110 salariés seront licenciés et 185 conservés ».

 

L'entreprise, implantée à Dijon, est rebaptisée CB Chocolaterie de Bourgogne. Élu CFDT, Christian Bougnon a jugé, toujours auprès de l’AFP, que le projet de reprise de Varova et Nimbus était «  celui de la dernière chance », car seuls les deux fonds d'investissement néerlandais restaient candidats. Le syndicaliste a cependant déploré « la manière dont cela s'est fait », certains salariés ayant, selon lui, reçu « samedi matin une lettre les invitant à ne pas se présenter lundi sur le site ». « C'est brutal, il n'y a pas de transmission des connaissances. On supprime 110 emplois toutes catégories confondues, sans savoir quelles compétences on va perdre », a-t-il précisé.   

 

- Les chefs d'entreprises dénoncent la politique fiscale du Grand Besançon.

 

Sept représentants des entreprises - la CCI du Doubs, la chambre régionale des métiers, la chambre professionnelle des artisans, le Medef, l'UIMM (métallurgie) et la CGPME du Doubs, la fédération départementale du bâtiment et des travaux publics -, dénoncent dans un communiqué commun la politique fiscale du Grand Besançon.

 

Lors du débat budgétaire du 12 février dernier, la communauté d'agglomération a annoncé son intention d'augmenter la pression fiscale sur les entreprises et les ménages, pour compenser la baisse des dotations d'état et préserver sa capacité de désendettement. « Augmenter la fiscalité en 2015, en période d'inflation et de croissance quasi-nulles et avec des perspectives économiques sombres, met en danger le tissu économique local », estiment les représentants du monde patronal.

 

- Interrogations des salariés d’Areva à Chalon-sur-Saône.

 

tubagegenerateurdevapeur

 

Même s’ils ont un plan de charge jusqu’en 2018, le petit millier de salariés de l’usine Areva de Saint-Marcel, près de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), commence à s’interroger. En cause, pour ce site spécialisé dans la fabrication des gros composants pour centrales nucléaires : cuves, générateurs de vapeur et pressuriseurs, le report des commandes d’EDF à 2025, d'une partie du programme de remplacement du parc français, baptisé Grand Carénage.

 

Il s'agit notamment de 32 générateurs pour des réacteurs de 1300 MW, qui feront toutefois l’objet d’un appel d’offres. Autre source d’inquiétude concernant cette fois-ci l’unité de service qui installe les nouveaux composants. L’énergéticien national réduit à un, voire deux, les opérations de remplacement des générateurs de vapeurs, contre deux à trois prévues à l’origine. Les syndicats déplorent ces retards qui bloquent les embauches.

 

- Inoviem Scientific lève 500 000 € auprès du fonds d’amorçage Cap Innov’Est.

 

La biotech strasbourgeoise fait partie des premières entreprises bénéficiaires du fonds d’amorçage Cap Innov’Est, le nouveau dispositif d'apport de fonds propres interrégional qui associe l'Alsace, la Bourgogne et la Franche-Comté. Inoviem Scientific exploite de nouvelles techniques d’analyses biophysiques pour améliorer l'efficacité des médicaments. En dix-huit mois d’activité, elle revendique cinq accords avec des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies.

 

L’investissement de 500 000 € va lui permettre d’industrialiser ses technologies et de se déployer sur le marché européen, après l'ouverture récente d'un bureau de représentation à Francfort afin de développer son activité en Allemagne, en Autriche et au Benelux. Le Dr. Pierre Eftekhari, président fondateur, annonce une hausse des effectifs de 50% en 2015, aujourd'hui de 10 personnes.

 

- De nouvelles commandes pour les sites Alstom du Creusot et d’Ornans.

 

alstom_2

 

Le Syndicat des Transports d'Île-de-France (STIF) commande 10 trains supplémentaires à deux niveaux MI09 au consortium Alstom-Bombardier. Le marché s’élève à 150 millions d’€, dont environ 95 millions pour le constructeur français Alstom. Ce contrat correspond à une levée d’options dans le cadre du marché confié au consortium Alstom-Bombardier en 2009.

 

Les nouvelles rames, livrées courant 2017, circuleront sur la ligne A du RER qui transporte 1,2 million de voyageurs par jour, ce qui en fait la ligne régionale la plus fréquentée d’Europe. Le site du Creusot (Saône-et-Loire) fabriquera 100 bogies et celui d’Ornans (Doubs) tous les moteurs de traction. Entre la tranche ferme et les deux options déjà levées, ce sont un total de 1400 bogies MI09 qui sortiront des ateliers du Creusot.

 

- Un nouvel échangeur sur la rocade de Dijon.

 

Cet échangeur permettra de desservir le parc d'activités de Valmy qui accueille des activités tertiaires, ainsi que le nouveau pôle des cliniques de La Générale de Santé, dispersées dans l'agglomération dijonnaise.

 

Mandatée par Le Grand Dijon, la société publique locale d'aménagement de l'agglomération dijonnaise (Splaad) pilote ces travaux de 8 millions d'€ HT. Ils sont réalisés par le groupement d'entreprises Colas, mandataire, avec Roger Martin et Desertot pour les terrassements, et Eiffage énergie pour les réseaux secs. La livraison est prévue à l'automne.

 

- Béjot vins & terroirs poursuit l’extension de son vignoble bourguignon.

 

béjot

 

Le producteur et négociant en vins, basé Meursault (Côte-d’Or), rachète le Domaine du Chapitre, situé à la Chapelle-de-Guinchay (Saône-et-Loire). Il comprend une vingtaine d’hectares : un peu plus 5 ha en crus du Beaujolais (Morgon et Fleurie), près de 7 ha en Beaujolais et Beaujolais-Villages et enfin 2,3 ha en bourgognes blancs et 6,2 ha en Mâcon-Villages.

 

Béjot Vins & Terroirs hérite aussi de près de 25 ha de terres en AOP (Appellation d’Origine Protégée) pour lesquelles Vincent Sauvestre, son P-DG, envisage un encépagement en Chardonnay.

L’entreprise viticole bourguignonne exploite au total en culture raisonnée près de 260 ha de vignes en Bourgogne, de Chablis à Mâcon, et cultive aussi 270 ha dans la Vallée du Rhône, la Provence et le Languedoc-Roussillon, en certification bio ou en passe de l’être.

 

-  Le conseil régional d'Alsace soutient l'incubateur Semia.

 

La commission permanente du Conseil régional d’Alsace a décidé le 13 février dernier d'apporter une subvention de 380 000 € à l’incubateur régional Semia (Science, Entreprise et Marché, Incubateur d’Alsace). Cette aide lui permettra d'accompagne 6 starts-up en phase de démarrage et 5 autres qui abordent les phases de la commercialisation et de mise sur le marché.

 

Créée en 2000, l’association Semia a pour objectif de soutenir des entreprises innovantes issues principalement de la recherche publique ou privée, en accompagnant les porteurs de projets dans les différentes étapes de la création.

 

Malteries-  L’Aubois Soufflet redevient le premier malteur mondial.

 

Malteries Soufflet, l’une des divisions du Groupe Soufflet basé à Nogent-sur-Seine, dans l’Aube, rachète une malterie en Grande-Bretagne. Cette opportunité permet à l’entreprise familiale de s’implanter au Royaume-Uni, le deuxième marché européen dans ce secteur, et du même coup de reprendre le leadership mondial du malt.

 

Le site britannique affiche une capacité de production de 133 000 tonnes. Ses salariés intégreront le Groupe Soufflet en juillet 2015. Malteries Soufflet possèdera à compter de cette date 27 usines en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, pour une capacité de production de 2 273 000 tonnes de malt par an. Il franchira en même temps la barre du millier de salariés.

 

- Delfingen dépasse les 22% de croissance en 2014.

 

delfingen

 

Le groupe d’Anteuil (Doubs), coté à la bourse de Paris et spécialisé dans la protection des faisceaux électriques, n’aura pas connu la crise en 2014. Son chiffre d’affaires progresse, hors effet de devises, de 22,6% pour atteindre 156,9 millions d’€. La croissance atteint 13,9% pour le secteur automobile et 88,8% pour les autres marchés industriels de l’entreprise.

 

Pour l’avenir, Delfingen mise sur un plan stratégique qui passe pour l’automobile par une présence plus forte en Asie, aujourd'hui le 1er marché mondial, et un renforcement de ses positions auprès des constructeurs et équipementiers allemands. Le groupe franc-comtois entend par ailleurs élargir sa gamme de produits et services, notamment dans les domaines des textiles techniques et valoriser nos savoir-faire dans les tubes techniques pour les transferts de fluides.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Dijon, Le Creusot, Franche-Comté, Bourgogne, automobile, Alsace, Chalon-sur-Saône, Alstom Transport, Ornans, Champagne-Ardenne, Areva, fiscalité, Grand Besançon, Vins de Bourgogne, SPLAAD, Delfingen Industry, Chocolaterie de Bourgogne, Semia, Béjot Vins et Terroirs, Aube, Cap innov'Est, Inoviem Scientific , malteries Soufflet

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "6 plus 1" ?

Envoyer votre commentaire