L'essentiel de l'actualité économique du Grand Est vu par Traces Ecrites News

Publié par Traces Ecrites News, le 05 mai 2016

ECO)BREF. L’alsacien Westrand s'équipe d'un canon géant qui maîtrise les mauvaises odeurs. Le marnais Lebronze Alloys fait l’acquisition de l’ensemble des filiales de CLAL Group. Le groupe comtois Lisi maintient le cap au 1er trimestre. La jeune pousse nancéienne Plant Advanced Technologies prend racine à la Réunion. Le centre pénitentionnaire de Clairvaux pourrait fermer au profit d’une nouvelle prison, également dans l’Aube. Le groupe ID’EES remporte le contrat du réseau interentreprises d'AgrOnov, près de Dijon. La région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine officiellement baptisée Grand Est.

 

- L’alsacien Westrand s'équipe d'un canon géant pour mieux mapitriser les mauvaises odeurs.

 

westrand
©Thierry Gachon


Westrand à Altkirch (Haut-Rhin), le spécialiste de la neutralisation des odeurs, se dote d’un équipement unique en Europe : un canon de pulvérisation d’une portée de 400 mètres. L’engin a été mis au point par ses ingénieurs et le fabricant PR’Eautech, qui est le distributeur canadien de la PME alsacienne.


Sa hauteur dépasse 4,5 mètres, une fois déployé. « Il a fallu un an pour l’adapter aux normes européennes, ce qui a nécessité de nombreuses modifications avec l’assistance de l’organisme Dekra », détaille Brice Kaszuk, PDG de Westrand.


Le canon va être installé une première fois sur une décharge dans le Sud-Est de la France. « Son concept innovant est parfaitement adapté au contrôle des odeurs et à l’abattement de poussières. Il permet de bien mélanger les gouttelettes aux particules malodorantes, et non de les repousser comme cela est fait classiquement », précise le dirigeant.


Malgré un débit exceptionnel pour la spécialité, (50 000 à 170 000 m3/h) il est très peu bruyant, il émet 50 décibels, un niveau de la vie courante.

 

La PME de 27 salariés (5,5 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2015) continue ainsi sa marche en avant, qui fait d’elle la référence mondiale de la neutralisation d’odeurs de stations d’épurations, décharges, complexes chimiques et autres endroits peu ragoûtants, grâce à des réactifs à base d’aldéhydes et d’huiles essentielles.

 

pub_TP_longue

 

- Le marnais Lebronze Alloys fait l’acquisition de l’ensemble des filiales de CLAL Group.

 

Lebronze Alloys annonce acquiert l’ensemble des filiales de CLAL Group, transformateur d’alliages spéciaux à base de cuivre et de nickel. « Cette opération s’inscrit dans la stratégie de Lebronze Alloys visant à constituer une entreprise de taille intermédiaire de référence mondiale dans les produits et composants métallurgiques de spécialité », dit un communiqué.


Le nouveau groupe réalisera un chiffre d’affaires d’environ 240 millions d’€ avec 1 400 employés sur 16 sites industriels dans 6 pays. Lebronze alloys s’est constitué par rachats successifs depuis 2011 autour du Bronze Industriel, société qui a son siège et deux sites de production à Suippes dans la Marne.


Le groupe développe et produit des composants en alliage de cuivre, aluminium, aciers inoxydables et spéciaux, titane et superalliages de nickel pour les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, du pétrole et du gaz, de l’énergie, du luxe, du ferroviaire, etc.


La clientèle de CALC Group se situe, elle, dans la lunetterie de luxe, la protection électrique basse et moyenne tension, la connectique, l’horlogerie, la chimie et la pétrochimie, le soudage et l’aérospatiale. Son usine française est installée à Bornel dans l’Oise.

 

- Le groupe Lisi maintient un bon cap au 1er trimestre 2016.

 

melissey
©Traces Ecrites.

 

L’industriel belfortain coté à la bourse Euronext Paris, présent avec trois divisions dans le médical, l’aéronautique et l’automobile, affiche au premier trimestre 2016, un chiffre d’affaires de 388 millions d’€, dont 62% réalisé à l’étranger, en hausse de 1,7%. Cette légère croissance est surtout portée par l’aéronautique qui réalise  une croissance de 3,4% à 248,5 millions d’€, car le médical demeure stable à 18,7 millions.

 

Quant à la branche automobile, elle affiche un léger retrait de 1,5% (120,9 millions). L’entreprise apporte plusieurs explications : « une production ralentie chez les clients européens, notamment affectés par la baisse des exportations vers l’Europe de l’Est et les pays émergents (Russie à - 20,8 % sur le 1er trimestre) ».

 

En revanche, la crise VW a été limitée par un gain de parts de marché et une exposition faible au marché américain. Concernant la Chine, la reprise constatée au 4ème trimestre 2015 se confirme.

 

La division automobile devrait connaître une accélération de ses ventes au second semestre grâce au « démarrages de nouveaux projets attendus sur la partie des composants de sécurité ».

 

- La jeune pousse nancéienne Plant Advanced Technologies prend racine à la Réunion.

 

plantes
La technologie de « plantes à traire » sera utilisée sur la nouvelle plateforme. ©PAT SA Alexandre Marchi.


La société de biotechnologies végétales Plant Advanced Technologies (PAT) à Nancy (Meurthe-et-Moselle) vient de lancer sa filiale PAT Zerbaz à la Réunion. En construction depuis ce printemps, une plateforme de 2.000 m² sera opérationnelle fin 2016.


Cette filiale va s'appuyer sur la technologie PAT Plantes à Traire® qui identifiera et extraira de nouveaux principes actifs susceptibles d’intéresser les marchés pharmaceutique, cosmétique et phytosanitaire.


Sa maison-mère (30 personnes, 1,7 million d’€ de chiffre d’affaires) mise sur la découverte de nouvelles molécules et la production 12 mois sur 12 permise par le climat tropical, pour accélérer son développement.


L’investissement de 1 million d’€ devrait en effet permettre de doubler les capacités de production. PAT Zerbaz (expression créole pour les herbes médicinales) sera dirigée par Henri Beaudemoulin, ingénieur agronome et dirigeant d’une société horticole à La Réunion.


Introduite en avril 2015 sur le marché Alternext Paris, PAT a développé un procédé pour extraire de manière quasi-industrielle les molécules à haute valeur ajoutée fabriquées par certaines plantes.


Elle fait partie du consortium BioProlor qui associe six entreprises lorraines travaillant dans les biothérapies. A noter que la société a acquis le 18 mars, 51% du capital de la société Couleurs de Plantes (Charente-Maritime), spécialisée dans la production et l’extraction de colorants d’origine végétale.

 


- Le centre pénitentionnaire de Clairvaux pourrait fermer au profit d’une nouvelle prison, également dans l’Aube.


L’annonce le 27 avril par le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, de la fermeture de la prison de Clairvaux, dans l’Aube, provoque de vives réactions.

 

Au sein du personnel pénitentionnaire, d’abord, qui dit ne pas avoir été consulté au préalable : les 200 gardiens ont bloqué les lieux le lendemain de cette annonce et contestent la vétusté, argument avancé par le ministère de la Justice pour justifier sa décision. « Cela fait des années que la fermeture de ce centre est annoncée sans qu’elle ne se concrétise », a déclaré le garde des Sceaux.


Le transfert des détenus (127 à Clairvaux, implanté dans une ancienne abbaye) vers un futur centre pénitentionnaire à Lavau, près de Troyes, à une soixante de kilomètres, provoque également l’ire des élus locaux. Ce projet de prison pour 520 détenus avait été annulé par l’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubura. en 2012.

 

- Le groupe ID’EES remporte le contrat du restaurant interentreprises d'AgrOnov, près de Dijon.

 

maupetit
La chambre d'agriculture fédère ds activités de recherche et de formation sur le pôle AgrOnOv. © Philippe Maupetit.

 

Le goupe ID'EES est décidément sous les feux de l’actualité. Tandis que sa filiale IDEM, fabricant d'isolants thermiques à base de carton a été choisie pour accueillir le ministre de l’Economie Emmanuel Macon, hier à Chalon-sur-Saône, DESIE, autre filiale du groupe d'insertion par l’économique basé à Chenôve, dans l’agglomération de Dijon, remporte le contrat d’exploitation du restaurant interentreprises du Technopôle Agro-Environnement AgrOnov. Cet ancien site de l’Inra à Bretenière, près de Dijon, a été reconverti en une zone d’activités dédiée à des entreprises et des institutions œuvrant dans le champ de l’agriculture durable.


Réalisé par une Société Civile de Construction Vente, réunissant la Société d’Economie Mixte d’Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise (Semaad) et de la SAS BDR IMMO (filiale de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté), le restaurant d’entreprises est destiné à accueillir les 400 salariés du secteur : la Maison de l’Agriculture récemment installée sur 4.106 m2 qui regroupe les syndicats agricoles, des centres de formation et des laboratoires, et une dizaine de petites entreprises spécialisées dans de nouveaux débouchés de l’agriculture.

 

Propriétaire, la Semaad a investi 400.000 € HT dans les murs et les outils de production. Desie annonce être en train de mettre en place un réseau d’approvisionnement avec des producteurs locaux.

 

banniere-635x102

 

- La région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine officiellement baptisée Grand Est.

 

Sans surprise, les conseillers régionaux de la région ont voté vendredi 29 avril, en faveur de Grand Est, pour nommer la nouvelle région qui rassemble l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine.     

Le nouveau nom sera accompagné du sous-titre “Alsace Champagne-Ardenne Lorraine”, en référence aux noms des trois anciennes régions. 
Les élus ont également validé une organisation de l’institution qui va les faire voyager aux quatre coins de la région. Le siège de l’exécutif est fixé à Strasbourg.

 

Promesse de campagne de Philippe Richert, le président, les réunions en séances plénières du conseil régional se tiendront à Metz (Moselle). La commission permanente et les commissions thématiques auront lieu à Strasbourg, à la Maison de la Région, exception faite de la commission des finances, qui se réunira à Châlons-en- Champagne (Marne).


Quant au conseil économique, social et environnemental régional (CESER) dont le siège administratif est à Châlons-en-Champagne, il réunira ses assemblées plénières à Metz et ses commissions sur les trois sites de Strasbourg, Châlons-en-Champagne et Metz.



Roger Martin BTP
Article classé dans : Eco)Bref

Mots-clés : Dijon, Territoire de Belfort, Haut-Rhin, Grand Est, Westrand, Semaad, biotechnologies, Lisi Automotive, Marne, Nancy, Lebronze Alloys, Bourgogne Franche-Comté, Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, Plant Advanced Technologies, Clairvaux, centre pénitentiaire, ID’EES, AgrOnov, BioProlor

Découvrez également les articles associés :

L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News
L'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites NewsL'essentiel de l'actualité économique de l'Est vu par Traces Ecrites News

Commentez !


Combien font "2 plus 10" ?

Envoyer votre commentaire